Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vipère au poing
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  septembre 2018

Monologue dramatique d'après le roman éponyme de Hervé Bazin interprété par Aurélien Houver dans une mise en scène de Victoria Ribeiro.

Par sa structure diégétique, "Vipère au poing", un des romans phare de Hervé Bazin, se prête à la transposition théâtrale sous forme monologale et, illustration de la sentence nietzschéenne, "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort", relate une enfance malheureuse qui sape les fondements de deux croyances sociétales à l'incroyable vivacité.

A savoir, l'amour maternel instinctif et la violence intrafamiliale souvent présentée comme un phénomène de classe, une sorte d'apanage zolacien de la classe plébéienne lié à la pauvreté, l'alcoolisme et la promiscuité sexuelle. Car Jean, le narrateur dit "Brasse Bouillon" en raison de sa propension à la révolte, est né dans un milieu privilégié et cependant, non seulement, dépourvu d'affection maternelle mais soumis à la violence destructrice de la mère.

Celle-ci surnommée "Folcoche", contraction de "folle" et "cochonne", ne se contente pas d'être une mère non aimante, qui se réfugierait, comme ses consoeurs, dans la neurasthénie ou la coquetterie, mais une femme qui, à travers son innocente progéniture, règle ses comptes avec son destin, celle d'une fille de la bourgeoisie aisée du 19ème siècle en quête de lignage aristocratique qui a subi un mariage arrangé avec un rejeton de petite noblesse provinciale de surcroît peu avenant et "chiffe molle".

Au désamour s'ajoute donc la maltraitance physique par des actes de privations et de violence, sous couvert d'éducation à la manière rigoriste luthérienne, et, également, psychologique par l'humiliation et la dévalorisation qui induisent chez ses victimes une haine absolue appelant la vengeance par la mort symbolique les lettres VF (Vengeance Folcoche) gravées sur les troncs d'arbre mais aussi de réelles tentatives de meurtre.

Commençant par la métaphore fameuse du serpent de l'incipit du roman dont elle retrace fidèlement les événements majeurs, la partition en adresse au public conçue par Victoria Ribeiro, qui assure la direction d'acteur, et Aurélien Houver, au jeu, s'avère émérite en éclairant le traumatisme profond sans résilience* et la stratégie intuitive de préservation de l'intégrité psychique qui sauve le protagoniste de la désespérance, de la psychose ou du suicide, tout en illustrant le processus d’autoconstruction à partir de l'ambivalence du rapport à la mère dont la haine qui forge sa combativité.

Dans le décor épuré de Fabrice Cany, un arbre stylisé symbole identificatoire du personnage, Aurélien Houver dispense avec maîtrise le récit rétrospectif - et introspectif - de l'enfant au seuil de sa vie d'adulte. Et il gère parfaitement le dramatique comme le sur-jeu tragi-comique des quelques scènes dialoguées qui permettent, comme dans l'oeuve originale, une judicieuse mise à distance.

 
* "Chacun trouve sa source dans les eaux de sa mère et ce baptême-là, s’il manque de chaleur, glace pour l’éternité" - Hervé Bazin in "Traits" 1976

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-08-18 :
What is love - Théâtre de la Contrescarpe
 

• Archives :
34ème édition du Festival Humour & Eau salée - Saint-Georges-de-Didonne
Ni Brel Ni Barbara - Théâtre La Tache d'encre
Voyage au pays du Jazz - Atelier 44
Les Coloriés - La Factory
Marie des Poules, Gouvernante chez George Sand - Théâtre Buffon
Les spectacles - Août 2019
Les Ritals - Théâtre du Chêne noir
Le Quai des Brumes - La Factory
Lettre d'une Inconnue - Théâtre des Corps Saints
Deux fois rien - Au Magasin Théâtre
038 - La Condition des Soies
Le Dossier Jouveau - Théâtre des Lucioles
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre Transversal
Iphigénie à Splott - Artéphile
107 ans - Artéphile
Iceberg - Théâtre de la Reine Blanche
Tzigane ! - Théâtre du Roi René
Marx et la Poupée - Artéphile
Rage - Les Hivernales - CDCN Avignon
225 000 (Femmes Kleenex) - Espace Alya
De Judas à Manuel Valls - Histoire(s) des contre-gauche - Comédie Saint-Michel
Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour - Théâtre de l'Archipel
La paix dans le monde - Artéphile
Philippe Fertray - En mode projet - Théâtre de la Contrescarpe
Florian Lex - Pas de pitié - Théâtre du Marais
Glissement de terrain - Théâtre de la Reine Blanche
La Cité Idéale, Radieuse et Eternelle - MPAA Saint Germain
Ruy Blas - Château de Grignan
L'Homme assis dans le couloir - Théâtre Les Déchargeurs
Festival Avignon Off 2019 - Avignon
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6587)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=