Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Solaris
Théâtre de Belleville  (Paris)  septembre 2018

Dystopie théâtrâle d'après le roman éponyme de Stanislas Lem, adaptation de Rémi Prin et Thibault Truffert, mise en scène de Rémi Prin, avec Thibault Truffert, Louise Emma Morel, Quentin Voinot et Gabriel Laborde.

Le théâtre et la science-fiction peuvent-ils faire bon ménage ? Et d'abord quelle science-fiction ? Car, évidemment, sur scène il est difficile de reconstituer l'univers de George Lucas, même si le pari mériterait d'être relevé ou le sera sans doute un jour.

Reste ainsi à s'intéresser à une SF plus cérébrale où les questions philosophiques remplacent les batailles galactiques. On arrive rapidement à des œuvres comme "Solaris" de Stanislas Lem.

Considérée, jadis, comme la réponse du bloc soviétique au "2001, odyssée de l'espace" d'Arthur C. Clarke, la rivalité s'est polarisée sur leurs adaptations cinématographiques dans un duel Kubrick-Tarkovski.

Aujourd'hui, devant la proposition de Rémi Prin et de Thibault Truffert, adaptateurs du roman au théâtre, et respectivement metteur en scène et acteur de la pièce, on pourrait avant tout s'interroger sur sa nécessité. Et la résolution des deux co-adaptateurs aura été la meilleure possible : revenir à une SF bien antérieure à celle de Lem.

Costumes kitschs de Célia Bardoux et Marion Gesbert, station spatiale presque vernienne de Benjamin Gabrié et Suzanne Barbaud, importance capitale des sons (genre bruit de lavabos) de Léo Grise et enfin et surtout travail sur la lumière de Rémi Prin avec filtres de couleur basiques, voilà tout ce qu'il faut pour créer un plateau SF...

Sans oublier de la fumée, beaucoup de fumée... et des acteurs capables de jouer les terriens naïfs confrontés aux dangers de l'exploration des planètes comme Solaris...

On ne s'ennuie jamais dans ce récit plus proche de la bédé que de la philosophie fumeuse de Lem, qu'on a connu plus inspiré quand il ajoutait de l'humour à ses utopies galactiques.

Rémi Prin a bien fait de faire jouer ses acteurs au "premier degré". Il suffit de voir les trois explorateurs (Thibault Truffert, Quentin Voinot et Gabriel Laborde) confrontés à des êtres fantasmés comme Emma Morel pour comprendre qu'il a fait le bon choix.

Ce qui aurait pu être ridicule devient un vrai mélo dans l'espace sidéral et l'on saisit très vite tous les enjeux de ce drame spatial. Au passage, on n'est pas loin de l'ambiance du plus grand film de SF des années 1950, "Planète interdite". Manque à l'appel seulement Robby le Robot, mais, du coup, grâce à Rémi Prin, on découvre que "Solaris" de Lem a beaucoup emprunté à "Planète interdite"

Quant à cette version modeste et anti-moderne de "Solaris", elle est cohérente dans ses parti-pris et se suit, on le répète, sans aucun déplaisir et même avec quelques larmes puisqu'il y a drame dans cette histoire. On soulignera aussi les risques pris en montant cette œuvre connotée "science-fiction".

On espère que l'originalité du projet et sa réussite formelle inciteront les spectateurs réticents à vaincre leur appréhension. Ils ne risquent qu'une chose : découvrir un spectacle plaisant, peu commun et mené rondement par tous les protagonistes. 

 
 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour

Et bien voilà c'est la rentrée. Heureusement c'est aussi la rentrée culturelle avec des tas de livres, de disques, de spectacles, de films et d'expos à découvrir. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Debussy complete piano works" de Aldo Ciccolini
Retour sur la Route du Rock :
Jeudi avec Fontaines DC, Idles, Tame Impala et Stereolab ...
Vendredi avec White Fence, 2 many Dj's, Hot Chip ...
Samedi avec Deerhunter, Metronomy, Oktober Lieber...
Toutes les photos par Jasmina sont ici
Pourquoi aller à la route du rock l'année prochaine ? lisez ceci pour le savoir
"Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"We are not your kind" de Slipknot
"Unis vers" de Mathias Lévy
"This is not a safe place" de Ride
"Bulle" de Théo Girard Quartet
et toujours :
"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival

Au théâtre :

"Les Témoins" à la Manufacture des Abbesses
"Les Larmes amères de Petra von Kant" à La Folie Théâtre
"Madame de La Carlière" au Théâtre Le Lucernaire
"Cyrano de Bergerac" à La Folie Théâtre
"Macbeth (The Notes)" au Théâtre Le Lucernaire
"Dieu, Brando et Moi" au Studio Hébertot
"Anna attend l'amour" au Théâtre des Mathurins
"C'est pas le bon moment" à la Manufacture des Abbesses
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
des reprises
"An Irish story" au Théâtre de Bellevile
"Entretiens d'embauche" au Théâtre Essaion
"Le gorille" au Théâtre Le Lucernaire
"Ridiculum vitae" au Théâtre Les Déchargeurs
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"Gauthier Fourcade - Le coeur sur la main" à la Manufacture des Abbesses
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre du Guiche-Montparnasse
"Olympe de Gouges, porteuse d'espoir" au Théâtre du Guiche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

les expositions toujours à l'affiche :
"Paris romantique" au Petit Palais
"Back Side" au Musée Bourdelle
"Azzedine Alaïa : Une autre pensée sur la mode - La Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa
"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville de Paris
"Van Gogh - La nuit étoilée" à l'Atelier des Lumières
"Le Marché de l'Art sous l'Occupation" au Mémorial de la Shoah
et la dernière ligne droite pour "Georges Dorignac - Corps et Ames" au Musée de Montmartre

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "La Famille" d'Ettore Scola en version restaurée
"90's" de Jonah Hill en sortie DVD
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Tempête pour les morts et les vivants" de Charles Bukowski
"Zébu boy" de Aurélie Champagne
"Tous les enfants dispersés" de Beata Umubyeyi Mairesse
"Mon territoire" de Tess Sharpe
"Ici tout est encore possible" de Gianna Molinari
"Dégels" de Julia Phillips
"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran
et toujours :
"Baikonour" de Odile d'Oultremont
"Civilizations" de Laurent Binet
"Kintu" de Jennifer Nansubuga Makumbi
"L'été meurt jeune" de Mirko Sabatino
"Les liens" de Domenico Starnone
"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=