Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Galilée, le Mécano
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  septembre 2018

Monologue dramatique écrit par par Marco Paolini, Francesco Niccolini et Michela Signori, interprété par Jean Alibert dans une mise en scène de Gloria Paris.

Entre Galilée et la commedia dell'arte, il n'y a temporellement que quelques décennies et désormais plus beaucoup de distance physique grâce à Jean Alibert, qui embarque les spectateurs de "Galilée, Le Mécano", dans un spectacle qui relient les deux par le fil de la parole.

Bateleur à barbiche et au crâne chauve, Jean Alibert fait penser à Ben Kingsley, dont il a la puissance démiurgique pour mener à bien ce "show Galilée".

Tout ce qu'on a voulu savoir sur l'astronome-astrologue sans jamais oser le demander, Jean Alibert est là pour le révéler avec une connaissance qui dépasse largement Wikipédia. Nul doute que ce qu'il explique sans trop de didactisme restera dans les esprits qui l'auront entendu.

Et pourtant le texte conçu par une triplette d'auteurs transalpins (Francesco Niccolini, Marco Paolini et Michela Signori) est dense et sans concession. Aristote, Platon, Ptolémée et Copernic y ont leur place de choix et ceux qui auront reçu la bonne parole de Jean Alibert n'auront plus d'excuse pour ignorer "pourquoi elle tourne", cette "bonne vieille terre", comme disait le Capitaine Haddock...

L'exercice était périlleux mais Jean Alibert, qui utilise à bon escient les incises et les anachronismes, le conduit en bon berger des cerveaux pas forcément scientifiques. Sur scène ou au premier rang, dans une mise en scène de Gloria Paris, Jean Alibert se dépense sans compter. Livre ou tablette en mains, il distille la bonne et belle parole de Galilée avec beaucoup d'à-propos.

On soulignera l'épure de la scénographie de Laurent P. Berger qui sur scène a posé un cercle entouré de tiges de fer de différentes dimensions munies chacune à son extrémité d'une lumière. Rappelant ainsi que Galilée évolue entre ésotérisme et mathématiques, il joue subtilement des intensités lumineuses de ces tiges.

La vie de Galilée est ainsi une dialectique permanente entre obscurité et illumination. Parfois tout est sombre, parfois tout rayonne... Comme ces 78 ans d'existence intense de Galilée qui, même condamné par l'Église, a continué jusqu'au bout de ses forces à penser et à réfléchir. L'astronomie lui étant interdite par la Sainte Inquisition, il s'est alors occupé de physique.

Sans occulter que même s'il a subi des tourments, Galilée n'était pas pour autant un être extrêmement sympathique, les trois auteurs font mieux connaître un personnage dont on se rappelle avant toutes choses l'abjuration. L'adaptation proposée est vraiment une réussite et l'on rêverait que Jean Alibert, au meilleur de sa forme, s'attaque à d'autres monuments de l'humanité.

Pour l'heure, petits et grands seraient bien inspirés d'aller l'écouter rendre hommage et vie à l'un des génies de l'humanité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=