Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Happy Birthday Sam !
Espace des Arts  (Chalon-sur-Saône)  septembre 2018

Comédie dramatique de Quentin Laugier, mise en scène de Alexis Moati, avec Carole Costantini, Pierre Laneyrie, Lucas Lemaire, Chloé Martinon, Alexis Moati et Léopold Moati (en alternance avec Silas Buttner).

Voilà une création d'un jeune auteur, Quentin Laugier, 29 ans, qui prend à rebrousse-poil les mythes américains. Dans "Happy Birthday, Sam !", pas question de faire l'apologie de l'Amérique profonde, de ses chemises de bûcheron et de ses barbecues, de ses filles pom-pom girls et de ses garçons aux épaules carrées de footballeur.

Si la maison dans les bois typiquement étasunienne est dans le décor, c'est en photo en fond de scène, comme elle pourrait être en fond d'écran. Autour d'elle, le scénographe Thibault Vancraenenbroeck a "construit" des ruines avec fouillis de bouts de bois, poteaux en forme de rondins prêts à être remis dans leurs trous et petit rocking-chair intact.

Car la maison, comme la famille, a sauté et ses ruines éparses sont les triviales métaphores d'une pièce qui a pris pour héros un couple de "terroristes" qui pendant des années vont sillonner l'Amérique pour en détruire les symboles.

Quentin Laugier reprend l'argument du roman de Philip Roth, "Pastorale américaine" et du film de Sidney Lumet, "A Bout de course", œuvres consacrées à des activistes américains d'ultra-gauche qui, dans les années 1970, et parfois longtemps après, menèrent un combat solitaire contre la première puissance du monde.

Comme dans le film de Lumet, Laugier s'attache aux enfants et à leur devenir, puisqu'ils finissent par être séparés, eux qui, pendant des années, fuyaient constamment et changeaient sans arrêt de prénoms, au risque de n'avoir plus qu'une identité fictionnée.

Racontée dans le désordre, donnant ainsi à leur chaos existentiel une dimension supplémentaire, "Happy Birthday, Sam !" est monté savamment par Alexis Moati. Il enchaîne les saynètes qui s'entrechoquent à un rythme rapide et sait éviter les répétitions dans les effets. Sur un thème paradoxal, il décrit une Amérique anti-américaine qui se cache en jouant à être en apparence la famille américaine la plus typique pour ne pas être démasquée.

Famille nucléaire où les deux garçons, des surdoués dans leur genre, sont à la fois fusionnels et contraires, en recherche l'un de l'autre et les victimes collatérales de la vie que leur a imposé leurs parents.

Sans doute parfois encore un peu théorique, cette pièce toute neuve, mériterait quelques aménagements. Elle est si foisonnante, si riche en idées, si farouche dans sa forme et si exaltée dans son fond, qu'il faudra bien lui apporter quelques touches pour l'apaiser et la resserrer.

Mais mieux vaut trop que trop peu et "Happy Birthday, Sam !" qui n'est à la manière de personne, révèle une écriture théâtrale d'un jeune auteur qu'il ne sera pas utile d'inciter à poursuivre, tant il est patent qu'il est fait pour l'exercice théâtral.

Menés par Alexis Moati, les acteurs que l'on suit à tous les âges, et comme on l'a dit dans un désordre habilement orchestré, ce qui les oblige constamment à changer de peau - voire de tête - sont formidables.

Bravo donc à Carole Constantini, Pierre Laneyrie, Lucas Lemaire, Chloé Martinon, Silas Buttner et Alexis Moati qui seront ainsi les premiers à avoir interprété ce beau texte de Quentin Laugier.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=