Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Broadcast
La Maroquinerie  (Paris)  11 octobre 2005

C'est dans une Maroquinerie copieusement remplie que Trish Keenan et James Cargill sont venus assurer le service après vente de leur impeccable Tender Buttons , qui s'impose déjà d'ores et déjà comme un des grands disques de 2005. Pour l'occasion, le duo s'est adjoint les services d'un guitariste/claviériste et d'un (trop ?) énergique batteur.

Le public semble impatient de voir ce que vont donner les nouvelles compositions du groupe, qui a quelque peu délaissé les ambiances bucoliques et guillerettes de ses précédents disques pour explorer des territoires musicaux plus âpres et moins chatoyants.

La prestation du groupe est accompagnée d'une projection de visuels résolument arty et abstraits, parfaitement au diapason avec les motifs répétitifs et les ambiances tissés par James Cargill.

Les compositions de Tender Buttons sont bien évidemment à l'honneur : l'impeccable "Mickael" ou encore l'hypnotique "Corporeal".

Seul petit bémol : l'ensemble à l'air terriblement guindé et clinique. Chaque musicien semble appliqué sur son instrument à jouer chaque note avec une rigueur quasi prussienne Cette impression est renforcée par la rigueur métronomique, limite martiale des basses… C'est dire si ça déconne…

La jolie Trish passera la plupart du concert à se planquer derrière sa frange terriblement sixties et à balbutier de timides "Merci".

Même si le groupe tente parfois de créer de petits interludes à la My Bloody Valentine, ça reste un peu hésitant…On aura tout de même le droit à une petite brise fraîche (il faut dire qu'il fait une chaleur suffocante dans la salle) avec un "Come On Let's go" efficace et sexy.

Peu avant de quitter la scène le groupe se lancera dans un morceau qui jouera beaucoup sur la montée en tension.

D'ailleurs le tout se terminera dans un maelström sonique qui suscitera l'enthousiasme de la foule parisienne.

Reste à savoir pourquoi le batteur en fait des tonnes. Il donne vraiment l'impression d'avoir tout juste été débauché de chez Napalm Death…

Le groupe se fendra de deux rappels, dont une magnifique et très réussie reprise de Nico, à qui Trish est souvent comparée pour son phrasé froid et limite frigide.

Broadcast s'impose comme un groupe discret mais terriblement essentiel et inventif, certes une peu atypique dans la faune du "renouveau" de la scène britannique, mais qui laisse présager de nouvelles et excitantes aventures sonores…

A suivre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Haha Sound de Broadcast
La chronique de l'album Tender buttons de Broadcast
La chronique de l'album Building Blocks EP de Broadcast 2000
Articles : Listen in Bed - Broadcast (émission 5)
Broadcast en concert au Café de la Danse (29 septembre 2003)
L'interview de Broadcast 2000 (6 octobre 2008)

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-12 :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)

• Edition du 2020-01-05 :
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
 

• Archives :
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
Adam Wood - Hello Again EP
Pleasure Principle - Pleasure Principle
Xavier Roumagnac Eklectik Band - 78 tours
Listen in Bed - Plastic Ono Utero (émission 7)
Dave Liebman - Joe Lovano - Greg Osby - Street Talk : Saxophone Summit
41ème Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2019 - Ben Shemie - Tau - Art Melody - Shht - Los Bitchos - Shortparis - Go Go Machine Orchestra - Megative - Edgar - Sun - Acid Arab - Wunderbar - Mush - Yin Yin - San Salvador
Molto Morbidi - I Don't Know What I'm Doing EP
Sun - Brutal Pop EP
My Imaginary Loves - Aside
Midnight Colors - Midnight Colors
Marcel et son orchestre - Hits Hits Hits Hourra
Les Bons Becs - Big Bang
Andoni Iturrioz - Le roi des ruines
Kid Francescoli - Single So Over
David Byrne - American Utopia on Broadway
C GEM and the Red Moon Orchestra - Interview
- les derniers albums (5874)
- les derniers articles (139)
- les derniers concerts (2320)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1084)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=