Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Depeche Mode
Playing the angel  (Mute / Labels)  octobre 2005

Les anges sont de retour ...

Cité et adulé par toutes les stars du rock des 90's et par les plus "jeunots", il y avait fort à parier sur un retour en fanfare de l'un des plus grands groupes de tous les temps. Les fans repartent en virée.

A vrai dire, on ne compte plus les nombreux albums, réeditions, ou encore le dernier coffret deluxe regroupant les meilleurs remix de Depeche Mode. On pensait même à une étrange discorde entre Dave Gahan, leader (contestable?) du combo, et Martin Gore, siamois à la mode, suite aux projets parallèles que chaque protagoniste avait réalisé par le passé.

Tout semble rentré dans l'ordre, et Playing The Angel réconcilie manifestement la nostalgie du passé avec une certaine ferveur que le présent fait aussitôt ressurgir dans nos coeurs.

Retour ambitieux sur le devant de la scène pop/electro, Playing The Angel s'impose d'emblée par le succès actuel de son single "Precious", véritable petite perle électro qui rappelle furieusement l'époque du titre novateur "Everything Counts" (personne ne peut oublier son refrain, personne ne s'est gêné pour le reprendre à toutes les sauces), soit plus de 10 années en arrière.

Mais la comparaison s'arrêtera sur ce seul point dans la mesure où "Precious" est le seul titre qui, de par son rythme et sa facilité, ne rentre pas dans la substance profonde de l'album : son identité particulière, entraînante, ne révèle en rien l'impression de tristesse et de complexité qui m'a énormément surpris à la première écoute.

Pour un acharné de Depeche Mode, il est peu habituel de voir Dave Gahan assurer l'écriture des titres de cet album, alors que l'exercice était précédemment assuré par Martin Gore. Voire les deux, mais on attribuait plus volontiers la patte de l'écrivain au sophistiqué Martin.

Groupe complexe dans l'âme, la production signée Ben Hillier (The Doves, Blur, Elbow ...) n'arrange rien pour clarifier les choses : mélodies parfois sombres, multiplication d'effets sonores aussi étranges les uns que les autres, effets vocaux sortis de nulle part ... On s'enlise joyeusement dans un bourbier aussi noir que l'ange représenté sur la pochette (réalisée par Anton Corbijn pour l'anecdote).

Impression de tristesse en effet, non dissimulée dès que l'on écoute le titre "Macrovision", telle une plainte adressée à l'ordre décadent de la création cosmique. Logique de l'intériorité également dès lors qu'on s'embourbe encore plus dans l'écoute des titres "Suffer Well", "Introspectre", qui nous invitent aussi bien à rentrer dans l'âme de Dave Gahan que dans la notre.

L'effet est terriblement fascinant, il semble bien que tout cet album agit comme un miroir sur les côtés les plus sombres de nos affections. De toute évidence, Depeche Mode prend un malin plaisir à composer dans un registre psychologique, pas forcément réservé aux freudiens, mais accessible à ceux qui mettent à nu les parties cachées des passions humaines : Eros, Thanatos et Narcisse s'en donnent à coeur joie.

Bel objet de substance active et profonde, voire terriblement complexe, ce nouvel album de Depeche Mode n'en est pas moins hautement recommandable. Subtil et tout en confiance, le combo s'assure d'une reconnaissance éternelle aussi bien dans nos discothèques que dans nos coeurs.

L'introspection est un exercice nécessaire de l'esprit, n'est ce pas? Ouvrez grand vos oreilles, vous verrez des anges.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Spirit de Depeche Mode
Depeche Mode en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (samedi)
Depeche Mode en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Depeche Mode en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Lundi 9 juillet
Depeche Mode en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Jeudi 19

En savoir plus :
Le site officiel de Depeche Mode
Le Soundcloud de Depeche Mode
Le Facebook de Depeche Mode


JDG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 3 mai 2020 : Déconfi...ture

On sera déconfiné le 11 mai, mais en fait non, et surtout pas en ce qui concerne la culture. Soyons patients ... En attendant, on organise des concerts sur Twitch.TV, suivez la chaine. Et on continue bien sûr de vous proposer de quoi vous réjouir chaque semaine.

Du côté de la musique :

"Les saisons volatiles" de Babx
"Stray" de Bambara
"Love songs" de Batist & the 73' à découvrir en concert live le 5 mai à 19h30 ici
"Content" de Miro Shot
"Invisible" de Benoit Bourgeois
"La traversée" de Bertand Betsch
"Danzas" de Cuareim Quartet & Natasha Rogers
et toujours :
"Fetch the bolt cutters" de Fiona Apple
Rencontre avec Fabien Martin, autour de "aMour(s)" son nouvel album. Il nous accueilli dans son studio pour 4 titres live à découvrir ici
"Féloche and the mandolin' orchestra" de Féloche
"Highlines" de Foehn Trio
"d'Indy - Dupuy : sonates" de Gaetane Prouvost & Eliane Reyes
"Grand palladium" de Grand Palladium
"Le live des 20 ans" des Tit' Nassels
Maghreb K7 Club Synth Rai, Chaoui & Staifi 1985, 1997
"The headshakers" de The Headshakers
"Tableau d'enfance" de Tristan Pfaff

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

du théâtre contemporain avec :
"Providence" en vidéo
"Démons" en vidéo
"Mon cœur" en vidéo
"Savoir Vivre"
des comédies :
"Nuit d'ivresse"
"Panique au Ministère"
"Modele déposé"
du côté des humoristes :
"Elles s'aiment depuis 20 ans"
"Chevallier et Laspalès - La rentrée des sketches"
au theatre ce soir :
"Attends-moi pour commencer"
"Les portes claquent"
des classiques recontextualisés :
"Arlequin, serviteur de deux maîtres"
"Le Tartuffe"
du théâtre musical avec "La Grande petite Mireille"
l'édition 2020 du "Cabaret décadent" du Cirque électrique en 4 séquences : seq 1 - seq 2 - seq 3 - seq 4
aller à l'Opéra avec :
"La Nonne sanglante"
de Gounod revue par David Bobée
"Les Noces de Figaro" de Mozart dans leur siècle par le cinéaste américain James Gray
et finir avec une curiosité musicale : "Les Demoiselles de Rochefort"

Expositions :

voir ou revoir l'exposition "La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol en vidéo
des visites commentées par les commissaires :
"Le Mystère Le Nain" au Musée du Louvre-Lens
et "Raphaël à Chantilly - Le maître et ses élèves" au Château de Chantilly
parcourir l'Hexagone avec la visite de la maison de Claude Monet à Giverny et le parcours des collections de la Cité de la dentelle et de la mode de Calais
partir ensuite pour l'Europe en Suisse avec la Fondation Beyeler et en Grèce à l'Acropolis Museum
puis s'envoler pour Tokyo au National Museum of Western Art de Tokyo et en Inde à la National Gallery of Modern Art de Delhi
enfin revenir à Paris pour finir en musique avec l'exposition "Du Vinyle à l'Internet – Mille façons d'écouter la musique" au Musée de la Sacem

Cinéma at home avec :

voir ou revoir en streaming :
de l'émotion avec "Un été magique" de Rob Reiner
de la science-fiction avec "Dune" de David Lynch
du peplum avec "L'Egyptien" de Michael Curtiz
du drame avec :
"Jonas" de Christophe Charrier
une comédie moderne avec "La Belle noiseuse" de Jacques Rivette
au Ciné Club :
"Mes Petites Amoureuses" de Jean Eustache
"Mon oncle" de Jacques Tati
une rareté les minutes sauvegardées de "My Best Friend's Birthday" de Quentin Tarantino son premier long métrage
et le documentaire de "Kubrick par Kubrick" de Gregory Monro

Lecture avec :

"PLS" de Joanne Richoux
"Le nouveau western" de Marc Fernandez
"La femme révélée" de Gaëlle Nohant
et toujours :
"Le coeur de l'Angleterre" de Jonathan Coe
"Mauthausen" de Iakovos Kambanéllis
"Papa" de Régis Jauffret
"Le sourire du scorpion" de Patrice Gain
"Une machine comme moi" de Ian McEwan

Froggeek's Delight :

Suivez la chaine Twitch de Froggy's Delight pour des lives Jeux vidéos tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
- 21 juin 2020 : la Fête de la Musique Sanson
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=