Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Asie rêvée d'Yves Saint Laurent
Musée Yves Saint Laurent  (Paris)  Du 2 octobre 2018 au 27 janvier 2019

En 2007, la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent proposait avec l'exposition "Voyages Extraordinaires" de parcourir l'imaginaire du couturier avec des modèles qui, de l’Espagne à la Chine, révélait l'attrait pour l'exotisme de celui que Pierre Bergé qualifiait de "voyageur immobile".

Yves Saint Laurent partageait ce goût avec ses homologues qui, dès l'origine de la Haute Couture, ainsi à la fin du 19ème siècle avec les vogues de l'orientalisme et du japonisme, puisèrent dans les répertoires de formes et de motifs de tous pays et cultures.

Ouvert en octobre 2017 avec une présentation des fondamentaux artistiques du couturier 19562, le Musée Yves Saint Laurent, sis au 5 avenue Marceau à Paris qui abritait le studio-bureau du couturier puis la fondation, présente sa première exposition temporaire thématique intitulée "L'Asie rêvée d’Yves Saint Laurent".

L'intérêt de cette exposition tient non seulement à la présentation d'un florilège d'une cinquantaine de modèles dédiés mais à leur mise en résonance avec des objets d'art asiatiques issus tant du fonds du Musée national des arts asiatiques-Guimet que de collections privées.

Elle a été conçue sous le commissariat de Aurélie Samuel, conservateur du patrimoine et directrice des collections du Musée Yves Saint Laurent Paris avec une pertinence d'autant plus aigüe qu'elle a eu en charge les collections textiles au Musée Guimet.

Les fantasmes esthétiques* de Yves Saint Laurent

Les mystères de la Cité interdite, les fastueux dédales des palais des Maharajahs et les rites de l'Empire du Soleil levant ont nourris l'imaginaire d'un couturier qui déclarait détester voyager et avoir fait ses plus beaux voyages avec des livres dans le salon de son appartement-musée de la rue de Babylone tel que le montre son portrait photographique réalisé en 1977 par André Perlstein qui introduit l'exposition.

Aurélie Samuel a opéré un décryptage savant des collections dont elle a réuni les pièces emblématiques qui matérialisent ces assertions et qui, assorties de didactiques cartels analytiques, mettent en évidence les sources d'inspiration du couturier.

Celles-ci sont également appariés à des vêtements anciens et des objets d'art qui révèlent son processus créatif qui ne ressort pas uniquement à l'enrichissement de son vocabulaire de formes et de son répertoire iconographique.

Mais également à la réinterprétation et à la contemporanéisation de la silhouette combinée à une hybridation stylistique, comme pour la transposition moderne de la veste féminine de la dynastie des Han accompagnée du chapeau conique plébéien, destinés à porter l'art de la mode à la son excellence dans une quête de sublimation de la Femme.

Par ailleurs, le regard rétrospectif met en évidence que les inspirations orientales d'Yves Saint Laurent sont ordonnées en cohérence avec ses fondamentaux. Ainsi, au fil d'une visite attentive qui va au-delà de la simple approche esthétique, se retrouvent la féminisation de pièces du vestiaire masculin, ainsi le manteau de cérémonie des mandarins et la "redingote" sherwani indienne.

De même pour la maîtrise de la palette chromatique et des associations audacieuses, telle celle du rouge chinois et du rose indien, l'appétence pour les matières précieuses, empruntant aux textiles traditionnels anciens tels le damassé indien, le brocart chinois "yunjin" et la soie brodée des kimonos, rehaussées d'ornements et le goût pour le costume de théâtre, ainsi hybride-t-il le kimono ancestral avec sa traduction en costume de Kabuki.

Enfin, l'importance attachée aux accessoires dont les bijoux, du bouton-bijou aux colliers-pectoraux qui rivalisent avec la magnificence des parures des Grands Moghols, présentés dans lune éblouissante galerie appariés à des pièces anciennes.

Si la Chine des steppes lui inspire de chauds manteaux fourrés qui voisinent ave c une cape de Lama du 18ème siècle, Yves Saint Laurent rêve aussi les nuits de Chine avec les beautés shanghainaises des années 1930 arborant le "qipao", la légère robe fendue aux motifs floraux dont la finesse qui rappellent celle du décor des vases Yuan en porcelaine.

Dans cette même section Chine, un focus est consacré au mythique parfum "Opium" et à sa création avec de nombreux documents inédits dont une exceptionnelle série de croquis réalisés dans le cadre de sa campagne de lancement pour laquelle son égérie Jerry Hall portait un paletot en tissu enduit noir rehaussé d'entrelacs doré d'inspiration ottomane.

Quant au flacon, il s'inspire de l'inrô japonais, petite boîte utilitaire a plusieurs réceptacles réunis par une cordelette pouvant être accrochée au cou ou la ceinture que, notamment, les samouraïs utilisaient pour transporter... des boulettes d'opium.

Pour sa dernière collection en 2002, Yves Saint Laurent use de sa science du drapé en revisitant de manière sophistiquée et minimaliste le sari de l'Inde du Sud comme quatre décennies auparavant il avait travaillé sur le costume cousu d’Inde du Nord qui s'était féminisé dans une ébouriffante profusion de broderies en relief.

 
* "...mes fantômes esthétiques, mes reines, mes divas, mes tourbillons de fête, mes nuits d’encre et de crêpe de Chine, mes laques de Coromandel, mes lacs artificiels, mes jardins suspendus..." Yves Saint Laurent ** "Mes plus beaux voyages, je les ai faits avec des livres, sur mon canapé, dans mon salon" Yves Saint Laurent

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Yves Saint Laurent

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Yves Saint Laurent


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau
- 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde
- 6 janvier 2019 : Bonne Année ! Que vive la culture !
- 30 décembre 2018 : 2019 en ligne de mire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=