Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Silesian Quartet and Friends
Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos  (Chandos)  avril 2018

"I do not agree with a statement that I hear quite often that if a composer discovered his own musical language he should adhere to this language and write in his own style. Such an approach to this matter is completely foreign to me, it is identical with the resignation from progress, from development. Each work completed today becomes the past yesterday. A progressive composer would not agree to repeat even himself. He has to not only deepen and perfect his achievements, but also broaden them. It seems to me, that for instance in my music, though I do not consider myself an innovator, one can notice a continuous line of development. […] My compositional workshop and the emergence of the work is for me something personal and intimate. Contemporary composers, and at least a considerable number of them, have a different stance. They explain what system they used, in what way they arrived at something. I do not do that. I think that the matter of the way by which one arrived at something is, for the listeners, unimportant. What matters is the final result, that is the work itself." Grazyna Bacewicz

Molto espressivo, voilà qui caractérise bien la musique de Grazyna Bacewicz, compositrice Polonaise de la première moitié du XXème siècle (1909-1969). Comme Frédéric Chopin, Grazyna Bacewicz est issue d’une famille avec une double nationalité avec un père lituanien et une mère polonaise. Une famille de musiciens. Elle a choisi de devenir polonaise, mais son frère Witold est retourné à Vilnius avec son père et a émigré aux États-Unis en tant que compositeur. Elle fait ses études de violon, piano et composition au conservatoire de Varsovie. Karol Szymanowski, professeur au Conservatoire lui conseille comme à d’autres étudiants en composition d'aller à Paris étudier avec Nadia Boulanger. Elle travaillera donc la composition avec Boulanger et le violon avec André Touret et Carl Flesch.

À cette époque, elle adopte un style néoclassique pour son langage de composition et devient la première compositrice polonaise à atteindre une stature nationale et internationale. Dans les années 1930, elle est la violoniste principale de l'orchestre de la radio polonaise sous la direction du chef d'orchestre Grzegorz Fitelberg. C’est avec cet orchestre qu’elle jouera sa propre musique, notamment le Concerto pour violon n° 1 et Three Songs pour ténor et orchestre. Pendant la guerre, elle a vécu à Varsovie, continuant à composer et à donner des concerts clandestins. Après la guerre, elle devient professeur au Conservatoire national de musique de Lodz. Au cours de la période stalinienne de 1945 à 1955, Bacewicz est soumise à un contrôle idéologique et esthétique du nouveau gouvernement socialiste. Mais cela ne l’empêchera pas de s’épanouir dans la composition pour ne plus devenir à partir des années 50 que son seul travail.

Quel que soit le genre : symphonique, concertos, ballets, opéra, musique de chambre (qui au cœur de son catalogue), son langage (du néoclassicisme à des choses plus abstraites, plus fragmentaires sans jamais vers l’atonalité pure) possède une réelle intensité, quelque chose qui ne vous lâche plus, une force dans l’écriture. Qui dépasse même cette écriture. C’est souvent une tempête. On la retrouve aussi bien dans le quintet n°1 pour piano et quatuor à cordes que dans le second où se dégagent des forces contraires. Elle est aussi présente dans le quatuor pour quatre violons aux nombreuses textures différentes comme dans l’audacieux quatuor pour quatre violoncelles. Une grande dame de la musique Polonaise auquel ce disque rend un bien bel hommage.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Silesian Quartet
Le Facebook de Silesian Quartet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Octave Noire - Monolithe
Mira Cétii - Cailloux & météores
Fontiac - The Wall single
Thorbjorn Risager & The Black Tornado - Come on In
The Inspector Cluzo - Brothers in Ideals
Mokado - Ghosts EP
Baptiste Dupré - Petites choses et vaste monde
The Jackson Pollock - Frustration - Le Fil
Sotomayor - Orígenes
Stone Temple Pilots - Perdida
Ásgeir - Bury the Moon
Sunflowers - Endless Voyage
Listen In Bed - M. I. A. (émission 10)

• Edition du 2020-02-09 :
Listen in Bed - Ooh Hah (Mix #10)
Loki Lonestar - Show no Mercy
Caesaria - I become a Beast
Jon Boutellier - On Both Sides of The Atlantic
Claudia Solal & Benoît Delbecq - Hopetown
Moonlight Benjamin - Simido
Jean-Philippe Collard - Granados Goyescas
Mira Cétii - Cailloux & météores
Kid Francescoli - Lovers
Cyril Adda - L'îlot
 

• Archives :
Feu Robertson - The Underground Secession
Bo - Everything Begins EP
Tito Candela - Paradais EP
Jean-Louis Bergère - Ce qui demeure
Rodrigue - A fuck toute - A love toute
André Minvielle & Papanosh - Prévert Parade
Superbravo - Sentinelle
Ensemble Gustave - Bretagne[S]
Hortense Cartier-Bresson - Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstücke, OP. 118
En attendant Ana - Juillet
Listen in Bed - Whosampled.com, part 2 (Mix #9)
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
- les derniers albums (5921)
- les derniers articles (144)
- les derniers concerts (2322)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=