Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Fourberies de Scapin
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  novembre 2018

Comédie de Molière, mise en scène de Emmanuel Besnault, avec Benoit Gruel, Schemci Lauth, Emmanuel Besnault, Deniz Turkmen et Manuel Le Velly.

Après le succès de son adaptation jeune public de Charles Perrault dans "Il était une fois… le Petit Poucet" et de "La vraie fiancée" de Olivier Py, la Compagnie L’éternel été s’attaque avec la fougue, la bonne humeur et le brin de folie créative qui la caractérise à un grand classique de la comédie française, en reprenant "Les fourberies de Scapin" de Molière.

Chants italiens, danses orientales, mimiques loufoques et gesticulations cartoonesques dignes des meilleurs Tex-Avery s’enchaînent avec une fluidité calculée, et à un rythme soutenu pour nous conter, dans le texte original, l’histoire de Léandre et Octave, deux fils de bonne famille tentant de déjouer le courroux paternel de Géronte et Argante grâce aux roublardises de l’ingénieux Scapin.

La mise en scène d’Emmanuel Besnault fait la part plus que belle à la farce et la bouffonnerie par le biais du comique gestuel (bras et jambes pédalant dans le vide, chutes, glissades) et du travestissement, grâce au talent du duo de comédien Schemci Lauth et Manuel Le Velly qui interprètent, pour le premier, Géronte (père de Léandre) et Octave (fils d’Argante) et, pour le second, Argante (père d’Octave) et Léandre (fils de Géronte), dans une transcendance générationnelle en clin d’œil et très à propos.

Faisant preuve tout au long du spectacle d’une inventivité scénique inépuisable, la troupe nous régale de trouvailles amusantes, comme un tableau évoquant un théâtre de marionnette, une intimidation dantesque d’Octave par un monstre tout droit sortie d’un univers d’Heroic Fantasy (interprété par Benoît Gruel en verve et … en voix), ou encore la scène de la bastonnade de Géronte que le spectateur est amené à expérimenter depuis l’intérieur même du sac !

Quant à la scénographie, là encore d’Emmanuel Besnault, on relèvera surtout sa grande ingéniosité, qui n’est pas sans évoquer le théâtre de tréteau italien, grâce à un décor modulable composé de deux pans amovibles, d’un plan incliné et de voilages qui sont utilisés pour suggérer les milles lieux où se déroulent l’intrigue à nombreux rebondissements.

Les comédiens mettent toute leur jeune énergie au service de ce rouleau compresseur comique, dansant, chantant, sautant, chutant sans cesse dans une débauche qui trouve de manière étonnante un équilibre avec un texte préservé et qu’on saisi d’un bout à l’autre de l’œuvre.

Emmanuel Besnault dans le rôle principal de Scapin impose sa voix grave et ses manières chevaleresque, tandis que Benoît Gruel incarne en opposition un Sylvestre benêt et attachant. Le couple Schemci Lauth et Manuel Le Velly en Géronte/Octave et Argante/Léandre fonctionne parfaitement tandis que Deniz Turkmen ne fait pas figuration dans son interprétation de Zerbinette, Hyacinthe et la nourrice.

Quelques morceaux de guitare de Manuel Le Velly viennent donner au spectacle une chaude et suave tonalité méridionale qui se marie fort bien avec les amours contrariés et les rocambolesques aventures de nos jeunes protagonistes.

Ces fourberies de Scapin, drôles, enjouées et réjouissantes séduiront à coup sûrs tous les publics, de 9 à 99 ans.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-11-17 :
Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II - Théâtre du Rond-Point
Pour ceux qui parlent tout seuls - Théâtre Darius Milhaud
Julien Cottereau - aaAhh Bibi - Théâtre Le Lucernaire
Un Vers de Cid - Théâtre Essaion
Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le camp naturiste - Théâtre du Rond-Point
On s'en va - Théâtre national de Chaillot
Pièce - Théâtre des Abbesses
Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine - Théâtre de la Tempête
La Vie est belle - Théâtre 13/Jardin

• Edition du 2019-11-10 :
La dernière bande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
21 rue des Sources - Théâtre du Rond-Point
L'Effort d'être spectateur - Théâtre du Rond-Point
Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie - Studio Hébertot
La Diva divague - Théâtre de Dix Heures
Une des dernières soirées de Carnaval - Théâtre des Bouffes du Nord
Bartleby - Théâtre Essaion
Les Mille et Une Nuits - Théâtre national de l'Odéon
Mademoiselle Julie - Théâtre de la Tempête
Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar - Espace Chapiteaux de La Villette
Que Crèvent tous les protagonistes - Théâtre 13/Seine
Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres - Grande Halle de La Vilette

• Edition du 2019-11-03 :
L'Amie - Studio Hébertot
Tigrane - Théâtre Le Lucernaire
Samia - Scène Libre
Le Tourneseul - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les yeux de Jeanne - Théâtre Le Funambule
Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Théâtre Essaion
 

• Archives :
Les spectacles - Novembre 2019
Fêtes Galantes - Théâtre Essaion
Zize - La Famille Mamma Mia - Comédie de Paris
La Passe imaginaire - Comédie Saint-Michel
Bien arrivée à Ottawa - Théâtre La Flèche
Sous la peau - Théâtre La Flèche
Quand la guerre sera finie - Théâtre Lepic
Venise n'est pas en Italie - Théâtre Lepic
Madame Van Gogh - Studio Hébertot
Machine de cirque - La Scala
Caroline Loeb - Chiche ! - Théâtre L'Archipel
Yann Jamet - Recherche Belinda désespérément - Apollo Théâtre
Des Femmes - Lavoir Moderne Parisien
Père ou Fils - Théâtre de la Renaissance
Comment devenir une mère juive en dix leçons - Théâtre du Petit Gymnase
Frida Jambe de bois - Théâtre de l'Union
Un jardin de silence - La Scala
Fleur de peau - Théâtre Essaion
Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf - Théâtre Libre
Habiter le temps - Lavoir Moderne Parisien
Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors ! - Le Mélo d'Amélie
En ce temps là l'amour... - Théâtre des Mathurins
Imposture posthume - Centre Culturel Suisse
Fred Tousch - Fée - Théâtre de Belleville
Wilde - Chopin - Théâtre Le Ranelagh
Yannick Jaulin - Causer d'amour - Théâtre des Bouffes du Nord
Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à parler d'amour - Théâtre des Bouffes du Nord
Fausse note - Théâtre de la Contrescarpe
La Promesse de l'aube - Théâtre de l'Atelier
Looking for Beethoven - Théâtre Le Ranelagh
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6729)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=