Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Meiji - Splendeurs du Japon impérial
Musée national des arts asiatiques-Guimet  (Paris)  Du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019

Dans le cadre de l'événement "Japonismes 2018 - Les âmes en résonance" initié par le gouvernement japonais pour la célébration du 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France qui correspond également à la commémoration du 150ème anniversaire de l’Ere Meiji, le Musée national des arts asiatiques-Guimet propose, avec la collaboration de la Khalili Collection of Japanese Art, l'exposition "Meiji, splendeurs du Japon impérial" qui contitue une immersion dans la production foisonnnante de cette époque.

Le commisariat est assuré par Sophie Makariou et Michel Maucuer, respectivement présidente et conservateur audit musée, qui ont procédé à une sélection de plusieurs centaines de pièces retraçant le bouleversement artistique intervenu tant au plan national qu'international en symbiose avec la novation politique nippone.

Meiji, royaume des arts, de la tradition à la modernité

Au milieu du 19ème siècle, le déclin du shôgunat concourt à la renaissance d'un Japon impérial sous l'égide de l'empereur Mutsuhito qui ouvre la période historique de l'Ere Meiji (1868-1912) au cours de laquelle l'Etat unifié se positionne dans le monde moderne en renonçant à une autarcie séculaire.

A l'aune du soleil rayonnant qui orne son drapeau, il se lance dans une vaste entreprise expansionniste qui inclut l'industrialisation, l'ouverture au commerce international et la reconnaissance de son identité culturelle qui se traduit par le soutien de l'Etat et l'institutionnalisation des pratiques artistiques pour valoriser le patrimoine national et produire des pièces d'excellence destinées à l'exportation.

Celle-ci passe notamment par la participation assidue aux expositions universelles pour lesquelles sont réalisées des pièces de prestige et d'excellence destinées à capter l'attention et attiser la curiosité des visiteurs, marchands et collectionneurs occidentaux.

La volonté de valorisation et de diffusion des arts et artisanats traditionnels n'est pas exempte de pragmatisme commercial qui conduit à un syncrétisme éclairé par l'adoption de techniques nouvelles pour, tout en conservant les spécificités nippones, et en particulier la sophistication esthétique, s'adapter au goût du marché extérieur.

Ainsi, au plan pictural, l'accent est mis sur le renouveau de la peinture traditionnelle et le culte de l'estampe avec la réactivation de l'Ecole Rinpa, célébrée par l'exposition concomittante "Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi.

Mais également sur l'émergence d'un style pictural nouveau, le "Nihonga", qui, tout en conservant les codes de l'art de peindre à la japonaise au lavis d’encre et pigments pour élaborer des jeux de brillance et de transparence tout en intégrant des influences décoratives occidentales telle l'utilisation de la feuille d'or.

Pour un autre des beaux-arts, celui de la sculpture, à la réalisation d'objets de petit format à fonction décorative ou religieuse se substituent des œuvres monumentales commémoratives, célébrant des hauts faits guerriers, ou purement décoratives telles des brûle-parfums en forme d'aigle, de faucon ou de dragon, attestant de la virtuosité des artistes dans le travail du métal.

Quant aux artisanats de prédilection, ils sont érigés en artisanats d'art. La laque se renouvelle avec une hybridation de la peintre et du maki-e mais sa longue durée de fabrication freine sa diffusion et l'exportation concerne essentiellement les laques anciennes.

L'émail connaît un âge d'or avec la production de pièces tridimensionnelles en émail cloisonné, parfois sans cloison apparente, qui rivalisent d'exubérance décorative.

L'exposition présente un nombre important d'oeuvres en céramique qui connaît à cette époque une production intensive de luxueuses pièces de grande taille à l'esthétique épurée et sous influence des mouvements artistiques occidentaux, dont l’Art nouveau, réalisées avec une superbe déclinaison des motifs ancestraux du vocabulaire floral, dont celles sublimes réalisée avec le procédé de glaçure chinoise.

Une autre caractéristique de cette période tient à la promotion de la culture populaire du fantastique, avec fantômes, monstres et démons, véhiculée par des artistes tel Hokusaï, Kuniyoshi, auquel, en 2016, le Petit Palais a consacré une rétrospective monographique ("Fantastique ! Kuniyoshi, le démon de l'estampe") et Kyosai au style exubérant.

La production artistique de l'Ere Meiji donna naissance à la vogue du japonisme qui a induit la création de pièces "japonisantes" tant au Japon qu'en Europe.

Et, pour clore l'éblouissante monstration, les commissaires invitent le visiteur à une interactivité ludique en dissociant les cartels des oeuvres pour deviner leur provenance.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Guimet

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation du Musée Guimet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 juin 2019 : Un festival de festivals
- 16 juin 2019 : C'est la fête !
- 9 juin 2019 : Bientôt l'été
- 2 juin 2019 : sur la bonne pente
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=