Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Départ
Jerzy Skolimowski  novembre 2018

Réalisé par Jerzy Skolimowski. Belgique. Comédie dramatique. 2h280 (Sortie le 21 novembre 2018 version restaurée - 1ère sortie décembre 1967). Avec Jean-Pierre Léaud, Catherine-Isabelle Duport, Paul Roland, Jacqueline Bir, Georges Aubre, Lucien Charbonnier et Leon Don.

Jerzy Skolimowski a fêté ses 80 ans cette année. Malavida Films a eu la bonne idée d'en profiter pour ressortir "Le Départ", son premier film non-polonais, tourné à Bruxelles en 1967.

C'est un film tout en "jamais"... Jamais Jean-Pierre Léaud n'a été aussi bien en excité obsédé par la course automobile. Jamais, hélas, on ne reverra sur un écran Catherine Duport, sa solaire partenaire.

Jamais quelqu'un n'aura, comme Skolimowski, appliqué aussi magnifiquement les recettes de la "Nouvelle Vague" au point de peut-être faire ici le plus beau film, voire l'unique  film, vraiment "Nouvelle Vague", tourné sans grands moyens et en quelques jours.

Jamais le compositeur polonais K.T. Komeda n'aura été aussi inspiré par un film depuis "Le Couteau dans l'eau" de Roman Polanski.

Bref, "Le Départ" de Jerzy Skolimowski n'a pas pris une ride en cinquante ans.

L'histoire de ce garçon coiffeur qui veut piloter une Porsche 911 S est l'occasion de virées jazzystiques, de scènes saugrenues tournées en toute liberté et exaltant une espèce de couple de Bonnie dans Clyde totalement inoffensif.

La scène finale dans la chambre d'hôtel, où le magnifique noir et blanc de Willy Kurant (qui sortait comme Jean-Pierre Léaud de "Masculin Féminin" de Godard) tend au sublime, est d'une rare beauté. Elle est le chaînon manquant entre "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard et "Boy meets girl" de Léos Carax.

Ce dernier a d'ailleurs dû le voir de nombreuses fois "Le Départ" de Skolimowski, car on retrouve tout au long du film de futurs plans "caraxiens". Plagiat par anticipation, comme aurait dit Pierre Bayard, mal compris en France malgré son Ours d'Or à Berlin, a été paradoxalement compris et réhabilité grâce justement à une critique biberonnée par "Boy meet girls" et "Mauvais sang".

On n'oubliera pas la scène, mi prude mi osée, dans la voiture avec Jacqueline Bir, cette merveilleuse comédienne belge qu'on a pu voir il y a deux ans au théâtre à Paris, à la Pépinière, dans "Conversations avec ma mère".

Toutes les scènes entre Catherine Duport et Jean-Pierre Léaud sont aussi mémorables, comme celle où ils se sont enfermés dans le coffre d'une voiture pour rester toute la nuit au Salon de l'auto de Bruxelles.

Dernière bonne nouvelle, Malavida prévoit l'an prochain de ressortir "Walkower", sans doute le plus beau film polonais de Skolimowski qui mérite amplement de quitter le purgatoire consécutif à l'échec de "Ferdydurke".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-06-23 :
Natan, le fantôme de la rue Francoeur -
L'Age d'or - Luis Buñuel
Les Films - Juin 2019

• Edition du 2019-06-16 :
Bunuel après l'âge d'or - Salvador Simo
Le choc du futur - Marc Collin

• Edition du 2019-06-09 :
Van Gogh et le Japon - David Bickerstaff
 

• Archives :
La Chasse aux papillons - Otar Iosseliani
L'Autre Continent - Romain Cogitore
Shadows - John Cassavettes
Amanda - Mikhaël Hers
Divorce à l'italienne - Pietro Germi   
Drôles de cigognes ! - Hermina Tyrlova  
Les Lois de l'hospitalité - Buster Keaton et Jack Blystone
Retour de flamme - Juan Vera   
Versus - François Valla  
Les Films - Mai 2019
Gloria Bell - Sebastian Lelio
Jessica forever - Caroline Poggi et Jonathan Vinel
Coming out - Denis Parrot
Disperata - Edoardo Winspeare
Aujourd'hui, rien - Christophe Pellet
Ciné en Bref - Le Vent de la liberté - Boy erased - Blanche comme Neige - Dumbo -
Un tramway à Jérusalem - Amos Gitaï
Paris qui dort - René Clair
Seule à mon mariage - Marta Bergman
Les Films - Avril 2019
Les Oiseaux de passage - Ciro Guerra et Cristina Gallego
Love Cecil - Lisa Immordino Vreeland
Tel Aviv on fire - Sameh Zoabi
La Nuit américaine - François Truffaut
Travail au noir - Jerzy Skolimowski
Synonymes - Nadav Lapid
Styx - Wolfgang Fischer
Leur souffle - Cécile Besnault et Ivan Marchika
Le Corps sauvage - Cheyenne-Marie Carron
Les Films - Mars 2019
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (18)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1454)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=