Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Avant-dernier des hommes
Lavoir Moderne Parisien   (Paris)  novembre 2018

Monologue dramatique de Valère Novarina dit par Claude Merlin dans une mise en scène de Claude Buchvald.

Le comédien Claude Merlin interprète, dans une mise en scène de Claude Buchvald, le monologue "L’Avant-dernier des hommes" adapté d’un chapitre de "La Chair de L’homme" de l’écrivain franco-suisse Valère Novarina dans une fidélité entière à l’univers de l'auteur avec lequel il a collaboré.

"En parlant je suis devenu sujet des objets". Ces objets sont autant de prétexte à l’exploration du langage qui se déploie sur un plateau nu.

Seule une table occupe, en avant côté jardin, le périmètre de jeu. "Remettre mon corps en moi", comme si cette extériorisation continue de la langue, en interaction avec des objets hétéroclites déversés dès l’entrée en scène du comédien, et dans les allez-venus entre le "je" et le "il" puisse permettre à l’homme de reprendre contact avec son essence intime.

Le vide, vide de l’espace et de l’homme ? La langue, ici maniée, déformée, parfois douloureuse dans la frénésie avec laquelle elle est déployée, occupe le vide que représente ce grand espace scénique sans délimitations.

Dans cette performance, la langue s’échappe, presque malgré elle, de la bouche exaltée du comédien. Cet état de création malgré soi, dans la frénésie d’être devenu autre décrite par Valère Novarina dans son processus créatif, est exposé dans une proximité exploitée par la mise en scène.

Dans une puissante dynamique de transmission, Claude Merlin établit avec le public un dialogue humain théâtral dans lequel il mobilise la force de l’"intime conviction" de son incarnation autant que de l’"adresse" à un auditoire qu’il sollicite constamment du regard.

La solitude de cet avant-dernier des hommes le pousse pour la tromper à une exploration viscérale pour faire émerger la langue, pouvant passer par l’insensé pour illustrer le désordre créateur, le chemin de la recherche.

Cette langue, prose poétique, est une délectation pour celui qui la partage, autant que pour le spectateur emporté par ses retrouvailles avec l’auteur. Les mots sont, dans le regard malicieux de Claude Merlin, empreints de délice dans leur déploiement quand les objets finissent par apparaitre comme prétexte au plaisir savoureux de leur expression.

Rendez-vous où l’on retrouve avec jubilation la "novlangue" que Claude Merlin maitrise avec virtuosité, dans une tension de l’espace maintenu par la langue et urgence de la dire égale à la beauté de cette réincarnation.

A l’issue de cette représentation reste une évidence, cet avant-dernier homme bouleverse.

 

J. Wattel
 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-09-15 :
Marie-Antoinette - Théâtre de Poche-Montparnasse
Louise au parapluie - Théâtre du Petit Gymnase
La Vie de Galilée - La Scala
Pompier(s) - Théâtre du Rond-Point
Pour un oui pour un non - Manufacture des Abesses
Tempête en juin - Théâtre La Bruyère
Vive Bouchon ! - Théâtre du Splendid
Suite française - Théâtre La Bruyère
Les Naufragés - Théâtre des Bouffes du Nord
La Fin de l'homme rouge - Théâtre des Bouffes du Nord
The way she dies - Théâtre de la Bastille
Aux rats des paquerettes - Théâtre La Croisée des Chemins
La Réunification des deux Corées - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Pas vue, Ni connue - Théâtre Essaion
Ecoutez leur silence - Théâtre Le Funambule-Montmartre

• Edition du 2019-09-08 :
Le Mont Analogue - Théâtre de la Reine Blanche
Melone Blu - Théâtre 13/Seine
Le Testament de Vanda - Théâtre Les Déchargeurs
Les Carnets d'Albert Camus - Théâtre du Lucernaire
Le Cours classique - Théâtre du Rond-Point
Strip-Tease 419 - Théâtre de Belleville
Tant qu'il y aura des coquelicots... - Théâtre Essaion
Je ne suis pas Michel Bouquet - Théâtre de Poche-Montparnasse
Comme un roman - Théâtre Essaion
Bar - Théâtre Essaion
 

• Archives :
Nuit gravement au salut - Théâtre Le Lucernaire
Anna attend l'amour - Théâtre des Mathurins
Les Larmes amères de Petra von Kant - La Folie Théâtre
Dieu, Brando et Moi - Studio Hébertot
Macbeth (The Notes) - Théâtre Le Lucernaire
Cyrano de Bergerac - La Folie Théâtre
Les Spectacles - Septembre 2019
Madame de La Carlière - Théâtre Le Lucernaire
C'est pas le bon moment - La Manufacture des Abbesses
Karine Dubernet - Souris pas ! - Le Point Virgule
Quand l'amour des notes... - Théâtre Essaion
Hervé ou l'impossibilité de devenir un grand poète - Théâtre de la Reine Blanche
Les Témoins - La Manufacture des Abbesses
What is love - Théâtre de la Contrescarpe
34ème édition du Festival Humour & Eau salée - Saint-Georges-de-Didonne
Ni Brel Ni Barbara - Théâtre La Tache d'encre
Voyage au pays du Jazz - Atelier 44
Les Coloriés - La Factory
Marie des Poules, Gouvernante chez George Sand - Théâtre Buffon
Les spectacles - Août 2019
Les Ritals - Théâtre du Chêne noir
Le Quai des Brumes - La Factory
Lettre d'une Inconnue - Théâtre des Corps Saints
Deux fois rien - Au Magasin Théâtre
038 - La Condition des Soies
Le Dossier Jouveau - Théâtre des Lucioles
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre Transversal
Iphigénie à Splott - Artéphile
107 ans - Artéphile
Iceberg - Théâtre de la Reine Blanche
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6630)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=