Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Lettre à Helga
Théâtre de l'Epée de Bois  (Paris)  novembre 2018

Monologue dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Bergsveinn Birgisson dit par Roland Depauw dans une mise en scène de Claude Bonin.

Au mois d'août 1997, Bjarni Gislason, au terme de son existence, alors qu'il est âgé de 90 ans et se prépare à rejoindre la maison de retraite, revient à la ferme familiale dans la campagne d'Islande et répond enfin à la lettre que lui a adressé des années auparavant Helga, celle qui fût le plus grand amour de sa vie.

Parce qu'il n'aura pas voulu la suivre pour la grande ville, Reykjavik, ayant fait le choix de la nature et des traditions ancestrales, Bjarni portera cet amour disparu toute sa vie comme une obsession. Il fait part dans cette lettre de son regret éternel tout autant qu'il écrit un hymne à la nature islandaise toute entière.

Pour adapter le roman de Bergsveinn Birgisson (traduit par Catherine Eyjolfsson), Claude Bonin a privilégié les dernières années de cette saga et évidemment la passion foudroyante entre le contrôleur du fourrage Bjarni et Helga, l'éleveuse de moutons.

Le texte d'une puissance peu commune de Bergsveinn Birgisson est mis en valeur par la mise en scène en tous points magnifique de Claude Bonin qui mêle dans un équilibre délicat tous les éléments de ce spectacle fascinant. La splendide scénographie de Cynthia Lhopitallier représente la facade en bois de la bergerie dont les planches peu à peu s'écroulent, tout comme l'âme de Bjarni.

La création sonore de Nicolas Perrin réalisée en direct utilise des sonorités atypiques et particulièrement évocatrices. Dans l'ombre du comédien, il est une présence constante qui soutient le texte et lui donne une harmonieuse singularité. Derrière les planches, on découvre peu à peu le travail vidéo de Valéry Faidherbe, jamais illustratif mais éminemment symbolique, également de très grande qualité.

Enfin, le comédien qui tient ce monologue ardent de bout en bout est l'exceptionnel Roland Depauw qui porte ce parcours de vie avec toute son expérience de jeu pour un résultat éloquent d'une force rare. Dirigé d'une précision d'orfèvre par Claude Bonin, il propose plus d'une heure durant une performance qui force le respect.

Sans faiblir un seul moment, il charrie la langue brute et charnelle de Birgisson avec un engagement intense et une pugnacité incroyable, donnant à voir toute la passion sensuelle et toute la douleur de cet homme dont l'amour de la nature et de son travail éclate à chaque moment.

D'une esthétique flamboyante et d'une puissance incandescente, "La Lettre à Helga" est un immense spectacle d'une émotion et d'une beauté impressionnantes.

Un chef d'oeuvre à ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-05-26 :
Qui croire - Comédie de Reims

• Edition du 2019-05-19 :
Jacob, Jacob - Théâtre-Sénart
Déshonorée - Théâtre de l'Opprimé
True Copy - Le Centquatre
Dans la solitude des champs de coton - Grande Halle de La Villette
Cataract Valley - Ateliers Berthier
The importance of being earnest - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Logiquim-pertuable-dufou - Théâtre du Rond-Point
Happy Child - Théâtre de la Bastille
Amours, mode d'emploi - Théâtre des Mathurins
Folie - Théâtre du Rond-Point

• Edition du 2019-05-12 :
Festival Les Enfants de Molière #3 (édition 2019) - Casino Partouche
Fauves - Théâtre de la Colline
Mon coeur pour un sonnet - Théâtre Le Lucernaire
Un ennemi du peuple - Théâtre national de l'Odéon
Deux femmes pour un fantôme - Aktéon Théâtre
Vues Lumière - Théâtre de la Colline
Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre - Le Zèbre
Délivrés de famille - Théâtre Le Funambule
La Victoire en chantant - Théâtre 13/Jardin
 

• Archives :
Le Roi Nu - Esplanade de la Citadelle
Rosa Bursztein - Ma première fois - La Petite Loge
Renversé - La Folie Théâtre
Un rossignol chantait - Théâtre Le Funambule
Les spectacles - Mai 2019
La Moustache - Théâtre du Splendid
Les Déesses de la Fesse - Cirque Electrique
Constance - Pot Pourri - Théâtre des Deux Anes
Tonycello - La migration des tortues - Théâtre Le Funambule
Méduse - Le Centquatre
Galatée - Théâtre de la Contrescarpe
Traits-d'union - Manufacture des Abbesses
Eau chaude à tous les étages - L'Auguste Théâtre
La Boule Rouge - Théâtre des Variétés
Funeral Blues - Théâtre des Bouffes du Nord
Moâ, Sacha ! - Théâtre de Poche-Montparnasse
La démocratie de la peur - Théâtre Aleph
La Cagnotte - Théâtre Le Lucernaire
Dom Juan - Théâtre Le Ranelagh
Berlin en Seine - Théâtre Essaion
Amour et Psyché - Théâtre 71
Anatomie de la joie - Théâtre Essaion
Cinq ans d'âge - Théâtre Essaion
Close -
Lewis Furey - Haunted by Brahms - Théâtre du Rond-Point
JR - Grande Halle de La Villette
Into the little hill - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Dieu habite Düsseldorf - Théâtre Le Lucernaire
Tchekhov à la folie - Théâtre de Poche-Montparnasse
L'Amour en toutes lettres - Théâtre de Belleville
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6518)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=