Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Lettre à Helga
Théâtre de l'Epée de Bois  (Paris)  novembre 2018

Monologue dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Bergsveinn Birgisson dit par Roland Depauw dans une mise en scène de Claude Bonin.

Au mois d'août 1997, Bjarni Gislason, au terme de son existence, alors qu'il est âgé de 90 ans et se prépare à rejoindre la maison de retraite, revient à la ferme familiale dans la campagne d'Islande et répond enfin à la lettre que lui a adressé des années auparavant Helga, celle qui fût le plus grand amour de sa vie.

Parce qu'il n'aura pas voulu la suivre pour la grande ville, Reykjavik, ayant fait le choix de la nature et des traditions ancestrales, Bjarni portera cet amour disparu toute sa vie comme une obsession. Il fait part dans cette lettre de son regret éternel tout autant qu'il écrit un hymne à la nature islandaise toute entière.

Pour adapter le roman de Bergsveinn Birgisson (traduit par Catherine Eyjolfsson), Claude Bonin a privilégié les dernières années de cette saga et évidemment la passion foudroyante entre le contrôleur du fourrage Bjarni et Helga, l'éleveuse de moutons.

Le texte d'une puissance peu commune de Bergsveinn Birgisson est mis en valeur par la mise en scène en tous points magnifique de Claude Bonin qui mêle dans un équilibre délicat tous les éléments de ce spectacle fascinant. La splendide scénographie de Cynthia Lhopitallier représente la facade en bois de la bergerie dont les planches peu à peu s'écroulent, tout comme l'âme de Bjarni.

La création sonore de Nicolas Perrin réalisée en direct utilise des sonorités atypiques et particulièrement évocatrices. Dans l'ombre du comédien, il est une présence constante qui soutient le texte et lui donne une harmonieuse singularité. Derrière les planches, on découvre peu à peu le travail vidéo de Valéry Faidherbe, jamais illustratif mais éminemment symbolique, également de très grande qualité.

Enfin, le comédien qui tient ce monologue ardent de bout en bout est l'exceptionnel Roland Depauw qui porte ce parcours de vie avec toute son expérience de jeu pour un résultat éloquent d'une force rare. Dirigé d'une précision d'orfèvre par Claude Bonin, il propose plus d'une heure durant une performance qui force le respect.

Sans faiblir un seul moment, il charrie la langue brute et charnelle de Birgisson avec un engagement intense et une pugnacité incroyable, donnant à voir toute la passion sensuelle et toute la douleur de cet homme dont l'amour de la nature et de son travail éclate à chaque moment.

D'une esthétique flamboyante et d'une puissance incandescente, "La Lettre à Helga" est un immense spectacle d'une émotion et d'une beauté impressionnantes.

Un chef d'oeuvre à ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux
- 12 mai 2019 : Une liste de plus
- 5 mai 2019 : En mai le vent est frais
- 28 Avril 2019 : Summer is coming
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=