Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rêver sous le capitalisme
Sophie Bruneau  décembre 2018

Réalisé par Sophie Bruneau. France. Documentaire. 1h03 (Sortie 12 décembre 2018)

"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau repose sur un dispositif très simple et très efficace : elle filme des lieux emblématiques des grandes entreprises ou de leur environnement et enregistre des employés belges qui racontent leurs rêves liés à leur travail.

Ceux-ci sont racontés en voix off sur les images ou directement par les intéressés, filmés dans leurs bureaux, qui succèdent aux images précédentes.

On pourrait croire que cela donne un résultat monotone ou ennuyeux, mais Sophie Bruneau réussit tout au long de son court long métrage (à peine plus d'une heure) des images saisissantes d'immeubles, de chantiers, de ciel bleu perturbé par les traces blanches d'un avion à réaction.

Elle réussit même un travelling latéral de toute beauté où l'on découvre l'intégralité des tables d'une cantine d'entreprise avec en arrière-plan, derrière les employés attablés et pas du tout concernés par la caméra, le long défilé de l'immeuble d'en face.

Les rêves collectionnés dans "Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau sont saisissants.

On y entend des hommes et des femmes que l'on sent à bout raconter qu'ils tapent sur leurs collègues, se retrouvent en momies, ligotés et bâillonnes ne pouvant pas crier face au sort qu'on leur réserve dans leur entreprise.

Un ingénieur explique qu'il tue son patron tyrannique, une femme, certainement une psychologue, décrit qu'on lui ouvre la cavité crânienne et que des petits personnages assis dedans et armés de longues cuillères lui mangent le cerveau et même davantage...

L'alternance des belles images léchées qu'on pourrait trouver dans certains films d'Antonioni ou "Play Time" de Jacques Tati et de ces récits fantasmés assez clairs sur le mal-être au travail, comme celui où une femme revit le 11 septembre avec un avion qui vient percuter sa fenêtre, finit par donner au film une vraie étrangeté, un authentique mystère.

Si le titre du film comprend le mot "rêver", c'est plutôt le terme "cauchemarder" qu'il aurait fallu utiliser.

Avec une idée simple, Sophie Bruneau a parfaitement cerné la réalité du libéralisme quand il considère l'humain comme une simple variable d'ajustement. "Rêver sous le capitalisme", c'est donc avant tout subir mentalement sa pollution et son oppression. Pour s'en libérer, il ne semble n'y avoir de salut que dans la fuite. Cette vision originale de l'aliénation a l'avantage de se garder de donner des leçons.

Les images et les rêves racontées sont suffisamment explicites pour que "Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau soit, sans paraître y toucher, une critique très juste de ce qu'on appelait dans des époques lointaines l'exploitation au travail.

A voir avant que des cauchemars récurrents ne pourrissent l'existence.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=