Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Giselle
Grande Halle de La Villette  (Paris)  décembre 2018

Spectacle chorégraphique conçu par Dada Masilo d'après l'oeuvre éponyme de Adolphe Adam sur un livret de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Théophile Gautier, avec Dada Masilo, Sinazo Bokolo, Nadime Buys, Zandile Constable, Liyabuya Gongo, Khaya Ndlovu, Lwando Dutyulwa, Thami Majela, Llewellyn Mnguni, Steven Mokone, Thami Tshabalala, Xola Willie et Tsepo Zasekhaya.

Après "Roméo et Juliette", "Carmen" et "Swan Lake", la danseuse et chorégraphe sud-africaine Dada Masilo s'approprie "Giselle et les Willis", emblème du ballet romantique sur un livret de Théophile Gautier relatant l'amour trahi d'une jeune paysanne séduite, humiliée et abandonnée par un noble travesti.

Malgré les mises en garde maternelle et la tendresse d'un amoureux transi, elle succombe, se métamorphose en nymphe errante qui néanmoins pardonne à l'infidèle et arrête le bras vengeur de ses consoeurs surnaturelles.

Dans sa "Giselle", Dada Masilo conserve la trame intemporelle et universelle mais modifie le dénouement en substituant la vengeance consommée à la mansuétude. Mourir d'amour certes mais la forfaiture ne saurait demeurer impunie pour conforter la soumission de la femme à la toute puissance masculine et incidemment la ségrégation sociale.

Dada Masilo est une femme du 21ème siècle et ses convictions sinon féministes du moins égalitaristes ne sauraient entériner la position victimaire tout comme ses racines identitaires et culturelles, tant de la danse africaine, et plus précisément celle de son ethnie bantoue, que de la danse classique et contemporaine occidentale auxquelles elle a été formée nourrissent ses réinterprétations du ballet traditionnel à l'aune d'une danse-fusion.

Et, sans jeu de mot, comme elle a placé la barre très haut dès son premier opus, elle a sans doute, et pour le moment, atteint son acmé, d'autant que l'effet de surprise initial ne joue plus, n'ayant pas avec "Giselle" transformé son essai d'incursion dans la dramaturgie narrative à laquelle ne sont pas rompus les danseurs émérites de la Compagnie The Dance Factory de Johannesburg.

La partition musicale a été retravaillée par le compositeur Philip Miller pour l'implanter dans les rythmes africains d'une musique résolument percussive qui accompagne la danse tribale avec la frappe au sol des pieds nus et l'insertion de voix africaines.

Sur un plateau nu, à l'exception de la projection ponctuelle d'un dessin de William Kentridge représentant un paysage marécageux tel un bayou, sur lequel va planer un arc en ciel de sang, et sous les belles lumières de Suzette le Sueur, Dada Masilo développe, entre merengue, street danse et transe tribale, des chorégraphies organiques et saisissantes notamment celles du pas de deux de la séduction et de la confrontation des rivaux et surtout le final éblouissant de la mise à mort.

Le duc campé par Xola Willie a fière et noble allure. Incarné par Llewellyn Mngun, la reine des wilis muée en amazone-marabout avec ses instruments magiques que sont le chasse-mouche et le fouet s'avère aussi fascinante que démoniaque et, bien évidemment, Dada Masilo s'impose dans le rôle-titre tant par sa maîtrise technique par sa puissance expressive.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=