Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ex Utero
Théâtre Le Guichet-Montparnasse  (Paris)  janvier 2019

Seul en scène sur des textes de Sophie Brugeille interprété par Sabrina Nanni dans une mise en scène de Claire Traxelle.

Avec le panache de mousquetaires, et sous l'impulsion de la première, un quatuor féminin propose un spectacle inédit en forme de seul en scène survitaminé et militant pour le dépistage des cancers gynécologiques*.

Sans verser dans le théâtre pseudo-documentaire ou la bien-pensance de patronage, "Ex Utero" résulte du télecospage - aussi singulier que réussi - du biodrame de l'interprète et du one woman show à sketches sur le thème de la maternité avec une galerie de mères contemporaines sinon indignes du moins totalement égotiques.

Et il célèbre résolument la vie en usant de la satire et de l'humour, souvent noir, permettant une judicieuse distanciation qui, toutefois, ne dispense pas de l'émotion tout en dégoupillant un éventuel pathos sous la plume déliée et aiguisée de la journaliste Sophie Brugeille qui brosse des portraits décapants au réalisme à peine caricatural.

Entre autres, de la working girl hype en Louboutin, qui n'est pas sûre du prénom de sa fille, à la mère juive pied-noir jouant la mater dolorosa en passant par la coiffeuse-cagole brute de décoffrage, ces portraits qui, outre de s'enchaîner à la manière de la ronde schnitzlérienne, de surcroît, épinglent des travers sociétaux de tous bords, du cynisme bourgeois face à l'émigration avec la mère qui emmène sa fille dans un camp de migrants comme au zoo à la conscience de classe péri-urbaine.

Pour la mise en scène, Claire Traxelle négocie bien la dualité alternative entre l'intime de l'autobiographie et le comique de caractère et souligne la débordante, empathique et roborative vitalité de l'officiante.

Dans un décor simple mais efficace de Marie Tricoire, deux paravents médicaux à roulettes qui suffisent à dresser un cabinet médical ou un salon de coiffure, et avec quelques accessoires vestimentaires, Sabrina Nanni s'empare avec brio des figures archétypales et de leurs différents accents et tics langagiers.

Avec autant d'autodérision que d'énergie positive et dotée du sens de la scène, elle prend donc "à bras-le-corps" son destin comme ce roboratif seul en scène.

 
* Une partie des bénéfices du spectacle est reversée à l'association Imagyn (Initiative des Malades Atteintes de cancers Gynécologiques)lades Atteintes de cancers Gynécologiques)

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 juin 2019 : Un festival de festivals
- 16 juin 2019 : C'est la fête !
- 9 juin 2019 : Bientôt l'été
- 2 juin 2019 : sur la bonne pente
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=