Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un cadenas sur le coeur
Laurence Teper  (Quidam Editeur)  janvier 2019

Il est de ces non-dits ancestraux qui font l’effet d’une enclume, un poids invisible qui plane en permanence sur les têtes des aïeux, que les plus jeunes croient être le fantôme d’un arrière-papy, et qui est au fond la traînée de la honte née d’un choix révolu…

Laurence Teper a créé sa propre maison d’éditions après avoir enseigné le français dans un lycée parisien. Et c’est par une froide nuit de septembre qu’elle décida de s’y coller aussi, à l’écriture of course (je suppose que l’envie d’écrire ne lui a pas poussé d’un coup mais j’aime l’image de l’ampoule qui s’allume au-dessus du crâne comme une connectique inspirée…).

Son premier roman s’intitule Un cadenas sur le cœur, une bien douce formule pour illustrer précisément cette présence ectoplasmique des secrets de famille. Et non, il ne s’agit pas de l’ingrédient secret pour décoller du papier peint sans galérer, mais bien d’un gros machin enfoui dans les méandres des mémoires âgées aux bouches désormais scellées.

Années 60, une famille ordinaire, Claire Meunier sautille avec insouciance dans l’enfance d’une banlieue quelconque dont le nom m’échappe, quelque part en France. Claire ne comprend pas ses parents qui ne semblent pas éprouver ce que les couples sont sensés éprouver. Claire en a sa claque de l’échelle sociale et des convenances.

Elle est adolescente, spectatrice des conversations des adultes vieillissants, elle réfléchit beaucoup et se demande souvent ce qu’elle fait là, parfois pourquoi elle y est. Puis elle vieillit, elle aussi, quitte le nid familial et fonde sa propre famille. Rien de moins qu’une vie ordinaire dans un coin ordinaire. En apparence seulement.

Derrière ce qui semblent être les réactions d’un personnage irascible au caractère susceptible et franchement pénible, se cache un irrépressible besoin de comprendre son entourage. C’est exactement là que se trouve le talent de l’auteur, qui réussit la prouesse de nous décrire avec pudeur la fragilité derrière les mines boudeuses.

Claire aime profondément sa famille, à la manière un peu bourrue qu’affectionnent le plus souvent les hommes et leurs accolades préhistoriques. Couche après couche, question après question, elle gratte lentement les superpositions de mensonges allègrement colportés par les anciens jusqu’à sortir de sa caverne et d’être aveuglée par la réalité des faits.

Un cadenas sur le cœur est un roman intelligent sur la quête acharnée de la vérité. Laurence Teper décrit l’accouchement d’un esprit lié à une histoire familiale engoncée dans les tabous et les mensonges, une maïeutique en trois actes, le puzzle d’une vie lentement constitué.

 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=