Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pygmalion
Sandrine Revel  (Editions Les Arènes)  mai 2018

Librement inspiré de l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, Pygmalion de Sandrine Revel est lyrique et onirique.

Mais d’abord, petit retour aux origines. Jadis, un rude Néanderthal s’éprit éperdument d’une Sapiens glabre, faisant fi des appartenances, et s’attirant du même coup les foudres des deux communautés nommées. Ce fut probablement la première (mais pas la dernière fois) que l’amour (aveugle) s’est avéré impossible pour diverses raisons pileuses et / ou religieuses. L’histoire inspira un nombre inimaginable de romantiques et d’auteurs rejetés. Y compris les plus grands, ci-joint Jean-Jacques !

Rousseau, qui s’inspira lui-même d’un mythe grec relatant l’amour d’un sculpteur pour sa parfaite sculpture. Ici, la parole à tous les Gégé de la planète : "ah ben au moins elle ne prêche pas celle-là". Fin du temps de parole Gégé.

Revenons-en à nos graphismes. Sandrine Revel ne fait pas les choses à moitié, cet album est un véritable chef-d’œuvre, en forme de grande révérence aux arts. A commencer par la sculpture. Dans les tourments de ses déclarations, le narrateur incarne tour à tour Auguste Rodin, Nikki de St Phalle, Camille Claudel et Ron Mueck, quarte artistes, quatre univers transcendés par la création et le génie en volume.

La musique est au premier plan. Pygmalion est un mélologue, du parlé-chanté, textes de Rousseau et musique de Gerog Benda, précisément ce qu’il manquait d’âme aux images pour les faire respirer. Il a fallut plus d’un an de collaboration avec le Paris Mozart Orchestra pour aboutir à cette pépite.

Et puis il y a les dessins, légers et tourmentés, les paysages sont les décors mats d’un délire amoureux, les personnages ont l’élégance solaire des acteurs de tragédie. La couleur rouge est utilisée pour incarner les volutes musicales, grâcieuses arabesques issues directement du sang pulsant dans le cœur de Pygmalion, s’enroulant dans les interstices de ses mots et s’élevant jusqu’aux instruments de l’orchestre auquel il insuffle l’onirisme de l’œuvre.

Le tourment de l’artiste, la passion qu’il insuffle dans sa création, les monologues intérieurs, les espoirs, l’amour est une infinie palette d’émotions faite de chagrins et de tambours battants. Pygmalion de Sandrine Revel est à mes sens éblouis une sublime interprétation du mythe de l’amour à sens unique. Tragédie magnifique.

 

Vous pourrez notamment retrouver cet ouvrage dans la librairie Atout-Livre BD à Paris.

En savoir plus :
Le Facebook de Sandrine Revel


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-01-13 :
Des hommes couleur de ciel - Anaïs Llobet
La transparence du temps - Leonardo Padura
Vesoul, le 7 janvier 2015 - Quentin Mouron
Les couleurs de Fosco - Paola Cereda
Oiseau de nuit - Robert Bryndza
Vigile - Hyam Zaytoun
La femme de marbre - Louisa May Alcott
Philo & Co : A la poursuite de la sagesse - Michael F. Patton & Kevin Cannon

• Edition du 2019-01-06 :
Un bref désir d'éternité - Didier Le Pêcheur
Dans l'ombre du brasier - Hervé Le Corre
On dirait que je suis morte - Jen Beagin
Avalanche Hôtel - Niko Tackian
Pygmalion - Sandrine Revel
Un cadenas sur le coeur - Laurence Teper
Tête de tambour - Sol Elias
Le vieil homme et son chat, Tome 1 : Le vieil homme et son chat n'ont plus peur des chiens - Nekomaki
 

• Archives :
2018, une année lecture - Rétrospective sur les livres historiques - Stefano Massini - Marcel Gauchet - Bruno Cabanes - Benoît Rondeau
Roman d'amour avec scènes de sexe explicites - Gilles David Perez
A.D. After Death - Scott Snyder & Jeff Lemire
2018, une année lecture - Rétrospective - Philippe Lançon - Nicolas Mathieu - David Diop - Adeline Dieudonné - Pauline Delabroy-Allard - Roberto Saviano - Hugues Pagan
Château de femmes - Jessica Shattuck
La frivolité est une affaire sérieuse - Frédéric Beigbeder
Délivrez-nous du bien ! - Natacha Polony & Jean-Michel Quatrepoint
Hôtel Baden-Baden - Brigitte Glaser
Idiss - Robert Badinter
Pierre Laval, Un mystère français - Renaud Meltz
Allez tous vous faire foutre - Aidan Truhen
Inconnu à cette adresse / 84, Charing Cross Road / Les heures silencieuses - Kressmann Taylor - Helene Hanff - Gaëlle Josse
Dialectique de la pop - Agnès Gayraud
Le coup d'Etat Macron, Le Prince contre la Nation - Guillaume Larrivé
Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie - Jean Sévillia
Tous les Mayas sont bons - Donald E. Westlake
No society - Christophe Guilluy
Humains dans la rue : Histoires d'amitiés avec ou sans abri - Jean-Marc Potdevin, Anne Lorient & Lauriane Clément
Le Meurtre du Commandeur, Livre 2 : La Métaphore se déplace - Haruki Murakami
Séance infernale - Jonathan Skariton
Trois jours à Jérusalem - Stéphane Arfi
Inch'Allah : l'islamisation à visage ouvert - Sous la direction de Gérard Davet & Fabrice Lhomme
Les Frères K - D.J. Duncan
Erev A la veille de... - Eli Chekhtman
Marthe ou les beaux mensonges - Nicolas d'Estienne d'Orves
Les Contes du Réveil Matin - Michel Bussi
Munkey Diaries (1957-1982) - Jane Birkin
Où vivre - Carole Zalberg
Au coeur de la folie - Luca d'Andrea
La Croisière Charnwood - Robert Goddard
- les derniers articles (8)
- les derniers expos (29)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (23)
- les derniers livres (1579)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=