Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pygmalion
Sandrine Revel  (Editions Les Arènes)  mai 2018

Librement inspiré de l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, Pygmalion de Sandrine Revel est lyrique et onirique.

Mais d’abord, petit retour aux origines. Jadis, un rude Néanderthal s’éprit éperdument d’une Sapiens glabre, faisant fi des appartenances, et s’attirant du même coup les foudres des deux communautés nommées. Ce fut probablement la première (mais pas la dernière fois) que l’amour (aveugle) s’est avéré impossible pour diverses raisons pileuses et / ou religieuses. L’histoire inspira un nombre inimaginable de romantiques et d’auteurs rejetés. Y compris les plus grands, ci-joint Jean-Jacques !

Rousseau, qui s’inspira lui-même d’un mythe grec relatant l’amour d’un sculpteur pour sa parfaite sculpture. Ici, la parole à tous les Gégé de la planète : "ah ben au moins elle ne prêche pas celle-là". Fin du temps de parole Gégé.

Revenons-en à nos graphismes. Sandrine Revel ne fait pas les choses à moitié, cet album est un véritable chef-d’œuvre, en forme de grande révérence aux arts. A commencer par la sculpture. Dans les tourments de ses déclarations, le narrateur incarne tour à tour Auguste Rodin, Nikki de St Phalle, Camille Claudel et Ron Mueck, quarte artistes, quatre univers transcendés par la création et le génie en volume.

La musique est au premier plan. Pygmalion est un mélologue, du parlé-chanté, textes de Rousseau et musique de Gerog Benda, précisément ce qu’il manquait d’âme aux images pour les faire respirer. Il a fallut plus d’un an de collaboration avec le Paris Mozart Orchestra pour aboutir à cette pépite.

Et puis il y a les dessins, légers et tourmentés, les paysages sont les décors mats d’un délire amoureux, les personnages ont l’élégance solaire des acteurs de tragédie. La couleur rouge est utilisée pour incarner les volutes musicales, grâcieuses arabesques issues directement du sang pulsant dans le cœur de Pygmalion, s’enroulant dans les interstices de ses mots et s’élevant jusqu’aux instruments de l’orchestre auquel il insuffle l’onirisme de l’œuvre.

Le tourment de l’artiste, la passion qu’il insuffle dans sa création, les monologues intérieurs, les espoirs, l’amour est une infinie palette d’émotions faite de chagrins et de tambours battants. Pygmalion de Sandrine Revel est à mes sens éblouis une sublime interprétation du mythe de l’amour à sens unique. Tragédie magnifique.

 

Vous pourrez notamment retrouver cet ouvrage dans la librairie Atout-Livre BD à Paris.

En savoir plus :
Le Facebook de Sandrine Revel


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=