Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Avalanche Hôtel
Niko Tackian  (Editions Calmann-Lévy)  janvier 2019

Mine de rien, s’il en est un qui commence à se faire une jolie réputation dans l’univers des auteurs de polar, c’est bien Niko Tackian. C’est devenu une agréable habitude que celle de nous proposer pour chaque début d’année un nouveau polar. 2019 ne déroge pas à la règle, après Toxique en 2017 puis Fantazmë, le réalisateur et auteur Niko Tackian nous propose Avalanche Hôtel, toujours publié chez Calmann-Lévy.

"Janvier 1980. Joshua Auberson est agent de sécurité à  l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Il  enquête sur la disparition d’une jeune cliente avec un  sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua  a si froid qu’il perd connaissance…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma. Un rêve, vraiment ?"

Alors voilà, le thriller que nous propose Niko Tackian est à la hauteur de la superbe couverture qu'il introduit. Un vieil hôtel enneigé perdu dans la forêt et des pas dans la neige qui nous invitent à nous y introduire, à nos risques et périls mais aussi pour un plaisir de lecture immense. C’est un thriller diabolique que cet Avalanche Hôtel, un texte entre Shining et Jason Bourne, qui enchantera les amateurs de Stephen King mais aussi tous les autres.

Décidemment, quand on a dans les mains un livre de cet auteur, on éprouve toujours autant de difficultés à s’en séparer. Après nous avoir dépeint un univers angoissant autour de cet hôtel, qui est un personnage à part entière dans le livre, nous avoir fait plonger dans les rêves du personnage principal, l’auteur nous embarque dans une enquête envoûtante mêlant rêves et réalité.

Les chapitres s’enchaînent, toujours aussi courts pour donner un rythme intense à l’histoire. La tension monte au fil des pages, servie par une écriture fluide et efficace. La recette pour réaliser un excellent polar est parfaitement maîtrisé avec des personnages intrigants, des rebondissements à gogo et un final étourdissant, que l’on n’attendait pas.

Mais au-delà de çà, le dernier roman de Niko Tackian se démarque aussi par la propension de l’auteur à nous faire naviguer entre les rêves, les souvenirs et la réalité du personnage. Très souvent, le lecteur se retrouve perdu (dans le bon sens du terme bien sûr) au milieu de tout çà. Evidemment, c’est un moyen pour l’auteur de nous embrouiller pour mieux nous surprendre au final. Et franchement, cela marche merveilleusement bien, toujours sur un fil, sans jamais tomber.

Avalanche Hôtel s’avère donc être un livre d’une grande subtilité, malin, surprenant et extrêmement addictif. Il confirme les qualités de Niko Tackian à nous livrer régulièrement des thrillers d’excellente facture qui font que, depuis maintenant deux ans, nos nouvelles années débutent merveilleusement bien.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Niko Tackian


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 juin 2019 : Un festival de festivals
- 16 juin 2019 : C'est la fête !
- 9 juin 2019 : Bientôt l'été
- 2 juin 2019 : sur la bonne pente
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=