Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce F/LOR
Edges  (Ouvré)  novembre 2018

Fabrice Laureau est musicien, arrangeur, multi-instrumentiste et producteur depuis un bon nombre d'années. On avait pu le croiser au sein de NLF3 et comme bassiste chez Prohibition. Il avait également croisé le chemin de Dominique A, Françoiz Breut, Shannon Wright, Herman Düne, ou encore les Dirty Three ou les Married Monk.

Bref, un CV qui rendrait jaloux pas mal de monde et pourtant, c'est seul qu'il a présenté en cette fin d'année son nouveau disque Edges, sous le pseudonyme F/LOR. Une longue épopée électronique de trois quarts d'heure qui ne s'arrête jamais, et qui s'éprend de mutation à chaque seconde. Créée dans des conditions quasi live, cette lente descente en territoires digitaux doit autant à ses pairs qu'à ses impairs. On pense bien évidement à l'école teutonne du début des années 70, mais également à l'abstract plus récente, entre l'évidence d'un Boards Of canada et une complexité à la sauce Autechre.

Pourtant, moins ardue que la musique de ces derniers, elle est également moins anxiogène, offrant de véritables portes vers une lumière incandescente. Les boucles sonores parviennent à immerger Tangerine Dream dans des sources plus récentes. Cette suite de pièces électroniques se densifie à mesure que l'on avance dans le voyage sans jamais pour autant perdre le sens de l'à propos. Pas une minute d’ennui sous couvert d'expérimentations douteuses, Fabrice Laureau a un sens de la concision et de l'enchaînement qui prévalent sur la tentation de s'oublier un peu dans la répétition. Ses paysages sonores défilent alors sans discontinuer, sans jamais proposer de repasser deux fois par le même chemin qu'il traverse avec aisance et inventivité.

De même qu'il ne laisse pas sa musique se faire envahir par les expérimentations trop poussées qui auraient pu rendre l'écoute fastidieuse, il n'oublie jamais non plus de composer, et aussi étrange que cela puisse paraître, sa musique, après quelques écoutes, devient familière et les mélodies se détachent peu à peu pour surgir comme des évidences teintées de chaleur et de soleil. Car oui, Fabrice Laureau distille une musique bien plus chaleureuse qu'il n'y paraît, même si dans la seconde partie, les mouvements s’accélèrent, se multiplient et tendent peu à peu vers un sentiment d'asphyxie. Là aussi réside la force du disque. L'écueil eut été de n'être que facilement linéaire, mais F/LOR accidente volontairement l'ensemble de ses paysages, pour glisser sur le terrain du minimalisme à mesure que sa musique progresse. On est alors étonné de voir combien Fabrice Laureau a su proposer une musique riche en rebondissements sur la durée, s'interdisant ainsi la moindre répétition et tenant l'auditeur en haleine. Une véritable réussite que ce long travelling glacé et onirique qui vous transporte vers des contrées où le désert côtoie l'abondance de Flore.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de F/LOR


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=