Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les couleurs de Fosco
Paola Cereda  (Editions Autrement)  janvier 2019

Chez Froggy’s Delight, on continue de suivre avec assiduité les publications des éditions Autrement qui, la plupart du temps, nous propose des petites pépites littéraires que l’on prend un malin plaisir à savourer. La rentrée littéraire de janvier nous permet de voyager vers un pays que je connais bien et que j’aime particulièrement, l’Italie.

L’occasion m’est donnée de découvrir un nouvel auteur italien, Paola Cereda, une psychologue italienne spécialisée dans l’accompagnement des mineurs migrants. Les couleurs de Fosco est son premier roman publié en France.

Fosco est un petit village de Calabre, dans les années 80, dans lequel l’histoire de trois personnages principaux nous est contée : Irène, Angiolino et Rocco. Ces trois jeunes sont remplis de rêves et d’espoir. Irène veut assouvir sa passion du dessin, Angiolino veut pouvoir vivre librement sa différence et Rocco aimerait bien s’affranchir du passé trouble de son père. Sauf que vivre à Fosco dans les années 80 n’est pas si simple.

Coincée entre ciel et mer du sud de l’Italie, le village de Fosco est le théâtre d’un affrontement entre deux puissantes familles qui ont droit de vie et de mort sur les habitants. Un soir de fête, Irène et Rocco, amoureux, s’unissent et voient leur destin chavirer, avec celui du village tout entier.

Le personnage central de l’ouvrage est Irène, elle est l’occasion pour l’auteur de nous offrir un très bel ouvrage féministe autour d’une femme qui doit affronter dans un petit village calabrais de nombreux événements, des meurtres, des enlèvements et des populations impuissantes face à deux familles rivales. Irène doit faire des choix, qui ne sont pas sans conséquence sur ceux qui l’entourent.

On s’attache très vite à ces personnages, au-delà de celui d’Irène. L’écriture rythmée et poétique de l’auteur confère au livre une ambiance déjà ressentie dans les ouvrages d’Elsa Morante et de Milena Agus, deux auteurs connus mondialement dont les romans se passent aussi dans le sud de l’Italie.

Cette chronique des années 80 dans ce village italien miné par la violence est passionnant ; on suit ces jeunes épris de liberté au travers de leurs bonheurs, de leurs malheurs qui, au final, sont des éléments constitutifs d’une vie riche, haute en couleurs.

Le livre est à la mesure de sa couverture, simple et élégant, il confirme que l’Italie et ses sublimes paysages, ses petits villages pittoresques restent la source de nombreuses œuvres littéraires de grande qualités. On aime toujours déambuler dans les ruelles de ces petits villages, s’extasier devant les descriptions de leur environnement. On aime cette jeunesse éprise de liberté qui ne veut plus de cette violence.

Avec ce magnifique ouvrage, véritable ode à la liberté, on se rend compte que la passion peut souvent s’avérer être la principale rivale de la violence au même titre que la jeunesse. On ne s’ennuie jamais en lisant ce livre et c’est bien là le signe d’un livre de qualité.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Paola Cereda


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-23 :
Ada & Rosie - Dorothée de Monfreid
La mémoire tyrannique - Horacio Castellanos Moya
Von Rundstedt le maréchal oublié - Laurent Schang
Santa Muerte - Gabino Iglesias
Tout pour la patrie - Martin Caparros
De rien ni de personne - Dario Levantino

• Edition du 2020-02-16 :
Les lumières de Niterói - Marcello Quintanilha
Apaiser Hitler - Tim Bouverie
Ted - Grand froid - Pierre Rehov - Cyril Carrère
Undercover - Amaryllis Fox
Préférer l'hiver - Aurélie Jeannin
La résurrection de Joan Ashby - Cherise Wolas
L'odysée du plastique - Eric Loizeau

• Edition du 2020-02-09 :
Alt-Life - Joseph Falzon & Thomas Cadène
L'homme qui n'est jamais mort - Olivier Margot
Ce qui est nommé reste en vie - Claire Fercak
La chute - Jacques Ravenne
Dévorer les ténèbres - Richard lloyd Parry
Il est juste que les forts soient frappés - Thibault Bérard
Le livre de Sarah - Scott McClanahan
 

• Archives :
Comment le roi a perdu la tête - Ville Ranta
Basse naissance - Kerry Hudson
Et Mara ferma les yeux - Denis Jeambar
La Cité de Feu - Kate Mosse
Les sables de l'empereur - Mia Couto
La Septième Croix - Anna Seghers
Trois jours d'amour et de colère - Edward Docx
Le ciel à bout portant - Jorge Franco
Le prix de la démocratie - Julia Cagé
Les rues bleues - Julien Thèves
Les champs de la Shoah - Marie Moutier-Bitan
Nul si découvert - Valérian Guillaume
Et toujours les Forêts - Sandrine Collette
Victime 55 - James Delargy
Sugar Run - Mesha Maren
De Gaulle, portrait d'un soldat en politique - Jean-Paul Cointet
Sauf que c'étaient des enfants - Gabrielle Tuloup
Lake Success - Gary Shteyngart
Celle qui pleurait sous l?eau - Niko Tackian
Sang chaud - Kim Un-Su
Je suis le fleuve - T. E. Grau
La prière des oiseaux - Chigozie Obioma
Un millionaire à Lisbonne - J.R. Dos Santos
La Séparation - Sophia de Séguin
Juste une balle perdue - Joseph d'Anvers
Sukkwan Island - David Vann
Otages - Nina Bouraoui
Un art de vivre à Paris - France de Griessen
On ne meurt pas d'amour - Géraldine Dalban-Moreynas
La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants - Michel Desmurget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1926)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=