Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les amochés
Nan Aurousseau  (Editions Buchet-Chastel)  janvier 2019

La rentrée littéraire se poursuit aux éditions Buchet-Chastel avec la lecture cette semaine d’un ouvrage français, celui de Nan Aurousseau, Les amochés. Nan Aurousseau a passé son enfance dans le 20ème arrondissement. A dix-huit ans, il est condamné à six ans de prison pour braquage. En 2005, il publie Bleu de chauffe, un roman dans lequel il raconte sa vie. Les amochés, un livre assez surprenant, est son deuxième roman.

Le livre débute de façon assez déconcertante, un homme, Abdel se réveille et se retrouve seul. Le temps s’est arrêté, tout est figé autour de lui, notamment le soleil. Devant lui, un miroir qui suinte de l’eau et dehors, une humanité qui se limite à un garçon de café et deux jumelles. Les bâtiments sont vides, le commissariat est désert tout comme l’hôpital. Alors qu’il s’était retiré dans les montagnes après une rupture sentimentale assez violente, l’homme se retrouve du coup confronté à un élément surnaturel et une situation particulière qui va le mener au bord de la folie. Les deux jumelles vont se décider à l’aider avant de disparaître aussi. L’une d’elle va bientôt l’accuser de viol et lui se retrouver en prison.

On se retrouve alors dans un univers fantastique, une sorte de rêve que vit le personnage principal, un parcours étrange que va vivre Abdel. On va le suivre tenter de comprendre l’étrange phénomène qui l’entoure. Pour se faire, il va s’appuyer sur ses connaissances et sa culture, sur les livres qu’il a lus et les nombreux films qu’il a vus. Est-il dans un rêve ou la réalité ? Où est la frontière entre les deux ? Se sert-il d’un rêve pour mieux affronter mais aussi dénoncer la réalité ? De nombreuses questions se posent à Abdel mais aussi au lecteur.

Au travers de cette histoire très particulière, qui se lit néanmoins avec un vif intérêt, l’auteur va pouvoir saisir l’occasion de dénoncer les nombreux maux de notre société et l’on comprend du coup très vite le choix du titre de l’ouvrage. Ces amochés s’avèrent être partout et l’auteur au regard de son histoire personnelle perturbée s’avère en être un aussi. L’auteur s’évertue donc à ne pas oublier tous les laissés-pour-compte de notre société, et ils sont nombreux, et on le voit avec notre actualité.

Son roman qui mêle le fantastique et le réel avec une précision diabolique est au final aussi un grand roman social et culturel. Il désarçonne le lecteur dans le bon sens du terme, l’amenant à beaucoup réfléchir sur notre société. Il confirme enfin le talent de cet auteur atypique qui continue de nous surprendre au fil de ses ouvrages successifs.

Les amochés est donc un livre très surprenant, une expérience littéraire originale que je vous invite vivement à tenter car elle ne vous laissera pas indifférent.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=