Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce que je peux enfin vous dire / Devenir
Ségolène Royal - Michelle Obama  (Editions Fayard)  décembre 2018

Chez Froggy’s delight, on a décidé cette semaine de donner la parole aux femmes avec le témoignage de deux femmes importantes, une femme politique française et une femme politique américaine qui ont publié à la fin d’année dernière deux ouvrages particulièrement intéressant.

Le premier ouvrage est un témoignage de Ségolène Royal, femme politique française qui exerce depuis de nombreuses années, première femme à avoir été présente au second tour d’une élection présidentielle, c’était en 2007. Ségolène Royal a occupé de nombreuses fonctions politiques au niveau local, régional et national. Elle connaît parfaitement les rouages du pouvoir, pour les avoir fréquentés et peut donc nous offrir un témoignage complet et réaliste de ceux-ci. Elle en profite aussi, avec ce livre, pour nous montrer, les nombreuses difficultés qu’elle a pu rencontrer de fait qu’elle est une femme. Elle peut donc, enfin, c’est précisé dans le titre de son ouvrage, tout nous raconter, et on va en apprendre beaucoup.

Son témoignage nous montre la violence qu’elle a pu subir au cours de sa carrière politique et comment elle a pu tenir face à elle. Elle nous montre bien tout ce qu’une femme peut subir en politique en silence. Ce droit de s’exprimer au nom de ces femmes est devenu un devoir, son intention avec ce livre étant de faire avancer la cause des femmes tout en posant des repères.

Ségolène Royal a une longue expérience des combats, qu’ils soient écologiques, politiques ou économiques. Elle nous montre des similarités entre ces violences faites aux femmes et celles faites à la nature. A chaque fois, le même vocabulaire est utilisé et la même loi du silence se met en place.

Pour elle, faire entendre sa voix au détour de cet ouvrage permettra peut-être d’apporter un peu plus de respect aux femmes et à la nature. C’est du moins ce qu’elle espère. Elle introduit son ouvrage en nous montrant comment la loi du silence se met en place avec l’exemple très pertinent du glyphosate et des pesticides. Le livre se construit ensuite autour de quatre parties, la dernière étant des réponses aux questions qu’on lui a régulièrement posées. Elle nous parle d’abord de la place des femmes en politique en nous montrant comment il est compliqué pour elle de survivre dans un monde d’hommes. La deuxième partie est centrée sur l’écologie, de par son activité de ministre dans ce domaine et elle nous explique comment elle dut lutter contre les différents lobbies qui compliquaient son action ministérielle. La troisième partie enfin met en avant son action politique, au cours de sa longue carrière politique qui l’a vu traiter différents domaines, de l’éducation à la famille, en passant par l’environnement et les transports, de l’Afrique jusqu’aux pôles.

A chaque fois, elle s’appuie sur des exemples précis, sur son vécu de femme politique. On y découvre de nombreuses choses effarantes qu’elle a pu subir. De l’intimidation, notamment au moment de la campagne présidentielle de 2007, des coups bas venant de partis opposés mais aussi de son propre parti. Sexisme, machisme et dénigrement l’ont suivi tout au long de sa carrière politique. La partie concernant l’écologie est affligeante, on y voit sa détermination sur de nombreux problèmes se heurter à des lobbies industriels qui n’ont que faire de la santé de notre planète.

Au final, ce que je peux enfin nous dire s’avère être un livre plutôt intéressant qui m’a permis de voir Ségolène Royal sous un autre jour. Enferrée dans des clichés qu’elle peine à faire disparaître, j’y ai vu une femme politique dévouée à son pays et à l’intérêt général qui n’ a plus peur de dire ce qu’elle a vécu pour que cela ne se reproduise plus sur d’autres femmes politiques.

A peu près au moment de la sortie du livre de Ségolène Royal, les éditions Fayard avaient l’immense privilège de publier l’ouvrage de Michelle Obama, la femme de l’ancien président américain. Avec Devenir, c’est donc les mémoires intimes et passionnants de l’ancienne première dame des Etats-Unis que l’on peut parcourir.

L’ouvrage, en tant qu’objet tout d’abord, est juste superbe, fait d’une couverture magnifique et d’un papier d’une qualité supérieure. Un soin particulier semble avoir été porté à cet ouvrage qui jouit d’une sortie particulièrement attendue et qui se prolongera avec la venue de Michelle Obama en France pour nous parler de ce livre.

L’ouvrage et les mémoires de cette femme se construisent autour de trois parties qui montrent bien la construction de cette femme : devenir moi, devenir nous et devenir plus. On la suit d’abord au cours de son enfance, dans le quartier de Youthside à Chicago, entourée de son frère et de ses parents qui vont lui inculquer des valeurs importantes comme le courage et la confiance en soi.

Ses études à l’université de Princeton lui permettre de se rendre compte de la singularité d’être noire dans des amphithéâtres où les blancs sont majoritaires. Après ses études, elle devient avocate, occupe un poste important dans un cabinet prestigieux qui va lui donner l’occasion de rencontrer un jeune étudiant en droit, Barack Obama, qui va changer le cours de sa vie.

On va alors voir cette rencontre, leurs premières années de mariage et les moyens mis en œuvre pour arriver à concilier sa vie de famille, sa carrière et l’ascension politique rapide de son époux. Elle participe activement à cette ascension politique, se lance à ses côtés dans sa campagne présidentielle, nous explique le rôle important qu’elle a pu jouer.

L’ouvrage nous montre ensuite ses débuts en tant que première dame, les premiers pas de sa famille sous les feux des projecteurs mondiaux car être première dame des Etats-Unis n’est pas une fonction facile ni de tout repos. Elle nous montre les rouages de la fonction présidentielle américaine, ses nombreuses difficultés et nous décrit avec une très grande sincérité ce qu’ont pu lui apporter ses huit années passées à la maison blanche.

Elle nous montre comment ces huit années lui ont permis de voir sous un autre jour son pays, nous plonge dans son intimité au travers de moments difficiles et bouleversants mais aussi au travers de nombreuses joies.

Michelle Obama s’avère à la lecture de cette ouvrage être une femme sincère, honnête et courageuse qui n’hésite pas à se battre pour ses idéaux. Son trajet de vie assez incroyable force le respect. Comme Ségolène Royal, Michelle Obama est une grande féministe humaniste qui a fait de son combat pour la santé publique une priorité. Elle nous dévoile des messages d’espoir, de justice et d’égalité alors qu’elle a dû aussi subir sexisme, machisme et racisme au cours de son existence.

Aucune langue de bois dans ses mémoires, Michelle Obama a fait le choix de ne rien éluder dans ses mémoires, que cela soit ses difficultés, ses troubles ou ses questionnements nombreux qui ont jalonné sa vie et son parcours professionnel.

Alors voilà, autant certains mémoires autobiographiques peuvent s’avérer inutiles à la lecture, autant celles de cette femme au destin incroyable s’avère être une grille de lecture intéressante de ce qu’elle a pu apporter à la carrière politique de son mari.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ségolène Royal
Le Facebook de Ségolène Royal
Le site officiel de Michelle Obama
Le Facebook de Michelle Obama


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
- 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=