Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Prince travesti
Théâtre 71  (Malakoff)  janvier 2019

Comédie de Marivaux, mise en scène Yves Beaunesne, avec Nicolas Avinée, Johanna Bonnet, Thomas Condemine, Jean-Claude Drouot, Elsa Guedj, Pierre Ostoya-Magnin et Marine Sylf accompagnés par le musicien Valentin Lambert.

Il faut tout de suite l'écrire : "Le Prince travesti ou L'Illustre aventurier" n'est pas la meilleure des pièces de Marivaux, même si elle est contemporaine de "La Double inconstance" et de "La Fausse suivante", et sans doute pas la plus naturellement drôle.

Située en Espagne au 12ème siècle de notre ère, elle conte une histoire où le prince de Léon (Nicolas Avinée), qui se fait passer pour Lélio, un soldat de fortune, devient le favori de la Princesse de Barcelone (Marine Sylf). Celle-ci songe à l'épouser mais sa confidente Hortense (Elsa Guedj) est amoureuse également de Lélio qui l'a sauvée de brigands.

Pour corser cette intrigue assez banale, Marivaux fait venir au palais de la Princesse, un ambassadeur du roi de Castille (Pierre Ostoya-Magnin) qui vient demander sa main pour son souverain... et qui est en réalité le roi lui-même. Il ajoute un secrétaire d'Etat (Jean-Claude Drouot), jaloux de l'ascension de Lélio, et donnant à l'ensemble un contexte politique plus affirmé.

On ajoutera encore la présence d'un domestique facétieux de Lélio, Arlequin (Thomas Condemine) et sa fiancée, Lisette (Johanna Bonnet), elle aussi présente pour assurer la "partie humour" de la pièce, comme l'est également un musicien (Valentin Lambert) assurant la "partie musicale".

Yves Beaunesne a donc bien compris qu'il devait étoffer ce "Prince travesti". Il a d'abord procédé à un changement d'époque et c'est dans des costumes "modernes", que l'on peut situer approximativement entre les années 1920 et les années 1960. C'est Jean-Daniel Vuillermoz qui les a conçus et, s'ils coïncident avec une scénographie qui baigne aussi dans les tons gris, ils n'apportent guère de gaieté.

Certes, cela permet à Arlequin de s'inspirer des burlesques du muet (Chaplin, Keaton) et surtout Harpo Marx dont il reprend le numéro de "Love Happy", les poches pleines de cuillères ou de sous-vêtements féminins volés, mais cela rend parfois les choses languides.

Le scénographe, Damien Caille-Perret, a voulu aussi réduire l'espace trop grand du plateau en le coupant pratiquement en deux par un grand escalier. Cela rajoute quelque part une monumentalité austère digne de "L'Aigle à deux têtes" d'autant qu'il ne sert qu'à la Reine qui le descend une seule fois.

Pour contrecarrer, une certaine difficulté à rendre dynamique un texte sans vrais morceaux d'anthologie, Yves Beaunesme a eu le bon réflexe de parsemer son travail de chansons italiennes, principalement interprétées sous la houlette de Valentin Lambert, mais également poussées joyeusement par tous les membres de la troupe.

Cela comble un peu le manque de fond du "Prince travesti ou l'illustre aventurier" qui reste néanmoins à découvrir. Il permet notamment aux deux personnages féminins principaux de s'affronter avec un bel allant, à Thomas Condemine d'être un Arlequin entreprenant et à Jean-Claude Drouot de jouer les conseillers expérimentés et roués.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-08-18 :
What is love - Théâtre de la Contrescarpe
 

• Archives :
34ème édition du Festival Humour & Eau salée - Saint-Georges-de-Didonne
Ni Brel Ni Barbara - Théâtre La Tache d'encre
Voyage au pays du Jazz - Atelier 44
Les Coloriés - La Factory
Marie des Poules, Gouvernante chez George Sand - Théâtre Buffon
Les spectacles - Août 2019
Les Ritals - Théâtre du Chêne noir
Le Quai des Brumes - La Factory
Lettre d'une Inconnue - Théâtre des Corps Saints
Deux fois rien - Au Magasin Théâtre
038 - La Condition des Soies
Le Dossier Jouveau - Théâtre des Lucioles
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre Transversal
Iphigénie à Splott - Artéphile
107 ans - Artéphile
Iceberg - Théâtre de la Reine Blanche
Tzigane ! - Théâtre du Roi René
Marx et la Poupée - Artéphile
Rage - Les Hivernales - CDCN Avignon
225 000 (Femmes Kleenex) - Espace Alya
De Judas à Manuel Valls - Histoire(s) des contre-gauche - Comédie Saint-Michel
Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour - Théâtre de l'Archipel
La paix dans le monde - Artéphile
Philippe Fertray - En mode projet - Théâtre de la Contrescarpe
Florian Lex - Pas de pitié - Théâtre du Marais
Glissement de terrain - Théâtre de la Reine Blanche
La Cité Idéale, Radieuse et Eternelle - MPAA Saint Germain
Ruy Blas - Château de Grignan
L'Homme assis dans le couloir - Théâtre Les Déchargeurs
Festival Avignon Off 2019 - Avignon
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6587)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=