Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ivanov
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique de Anton Tchekhov, adaptation et mise en scène de Yvan Garouel, avec Muriel Adam, Jean-Paul Audrain, Baptiste Benoit, Laurent Benoit, Pierre Bès de Berc, Marianne Carion, Rui Ferreira, Yvan Garouel, Pascal Guignard, Fanny Sütterlin, Syla de Rawsky, Emmanuelle Thébaud, Cédric Villenave et Sara Viot.

A chacun son "Ivanov", tant s'avère ambigu et pardoxal le personnage-titre de l'opus éponyme de Anton Tchekhov qui, par ailleurs, oscille, avec une grande amplitude de registre, de la tragi-comédie au drame en passant par la farce et la satire oppose sur le terrain du matérialisme dialectique une micro-société bourgeoise et un représentant de la classe intellectuelle.

Ivanov, initiant l'archétype du propriétaire foncier fin de siècle maintes fois décliné par l'auteur, qui se piquait d'intellectualisme progressif, se trouve simultanément confronté à la banqueroute financière par incurie, à la faillite de sa vie personnelle tant par le redoutable regard rétrospectif, Tchekhov anticipant la fameuse crise de la quarantaine contemporaine, que par une situation affective obérée par le désamour pour son épouse.

Confronté à un cumul de sentiments autocentrés délétères - impuissance et indécision face aux problèmes, ennui existentiel, culpabilité judéo-chrétienne sans résilience - et au spectre de la mélancolie, entre désenchantement et désillusions, il est également marginalisé par un mariage avec une jeune fille juive et une vraie-fausse, ou l'inverse, réputation de coureur de dot.

A l'adaptation dans une version resserrée, décontextualisée et modernisée et avec une rigoureuse direction d'acteur, Yvan Garouel, ne se livre pas à des spéculations interprétatives pour inférer d'un Ivanov victime d'une schizophrénie inhibante ou usant du simulacre pour masquer une paresse atavique et une ambition trop grande pour ses moyens.

Au jeu dans le rôle-titre, entre pathétisme et mesquinerie, violence et apathie, il incarne parfaitement la bipolarité entre apathie autocomplaisante et mélancolie d'un homme coincé entre passé et avenir, représentés respectivement par un oncle cynique (Jean-Paul Audrain toxique) qui ratiocine sur le lustre des années enfuies comme sa fortune, et un régisseur entreprenant qui prône l'affairisme actif (Rui Ferreira bouffon).

Et cependant, ce pâle avatar du héros romantique séduit les femmes pour qui l'amour qui s'épanouit dans le sacrifice pour l'épouse (Sara Viot vibrante), celui de sa naissance, de sa famille et de sa foi, ou dans le syndrome du sauveur pour la jeune fille idéaliste (Marianne Carion lumineuse et belle révélation).

Comédien et metteur en scène aguerri, Yvan Garouel orchestre judicieusement les scènes chorales telles les soirées chez l'usurière avaricieuse et despote conjugal qui tyrannise son mari (Muriel Adam parfaite et Laurent Benoit à la belle humanité) qui réunit la "bonne société" locale composée de la riche veuve joyeuse (Fanny Sütterlin), la marieuse (Syla de Rawsky) et les écornifleurs (Pierre Bès de Berc, Cédric Villenave, Emmanuelle Thébaud et Baptiste Benoit).

Tout comme les scènes de confrontation dont celle avec le médecin ténébreux et torturé (Pascal Guignard saisissant) qui, fort de son "honnêteté", la bien-pensance moraliste brandie tel un glaive vengeur, s'érige en grand inquisiteur pourfendeur de la vilénie humaine.

Sans décorum ni numéros d'acteur, une solide et réussie proposition chorale.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=