Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orphée
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2019

Comédie fantastique d'après l'oeuvre éponyme de Jean Cocteau, mise en scène de César Duminil, avec César Duminil, Joséphine Toby, Jérémie Chanas, Ugo Pacitto, Yacine Benyacoub et William Lottiaux.

Pour son premier projet théâtral, la jeune Compagnie du Premier homme, fondée par des comédiens frais émoulus des Cours Raymond Acquaviva, a choisi la transposition théâtrale du mythe d'Orphée.

Et ce à l'aune de la partition singulière de Jean Cocteau qui, en a livré une version personnelle notamment par l'ajout de personnages et un registre stylistique naviguant entre symbolisme et surréalisme pour décliner sa thématique d'élection de l'épreuve initiatique et métamorphique du poète, qui a marqué les esprits par sa déclinaison filmique.

Maître d'oeuvre du projet en signant également la mise en scène et la scénographie, et avec la fraîcheur et la témérité de la jeunesse, César Duminil en propose une adaptation plaçant la légende des amants dans le genre de "la farce moderne, burlesque et onirique".

Une entreprise réussie avec un judicieux décor de bande dessinée, des costumes de Blanche Abel et maquillage dans la gamme de blancs, quelques astuces pour réaliser les effets fantastiques que comporte la pièce à machine originale et la belle qualité de jeu des interprètes.

Dans un univers d'aréalité vit Orphée, grand poète institutionnalisé,qui s'est doublement mis en danger, d'une part, en optant pour une nouvelle manière celle de l'écriture automatique des dadaistes, en l'occurrence dictée par le sabot du cheval qu'il a recueilli, et, d'autre part, en ayant épousé Euridyce dont la reine des Bacchantes, par jalousie saphique, va fomenter la mort.

Et tout commence avec une scène de ménage chère au théâtre de boulevard entre un Orphée égocentrique et une Euridyce délaissée efficacement campés par César Duminil et Joséphine Thoby découverts dans des comédies de Marivaux ("L'Epreuve" et "Les Sincères").

Dans les scènes subséquentes placées sous le signe d'une roborative loufoquerie, César Duminil assure la cohérence de registre de ses complices - Jérémie Chanas en ange-vitrier, William Lottiaux en faucheuse aux airs de diva transgenre et le duo d'anges de la mort virant pandores formé par Yacine Benyacoub et Ugo Pacitto - en évitant l'écueil du surjeu guignolesque.

Annoncé comme proposant "un mythe fantastique dans une mise en scène décalée et une scénographie audacieuse", ce spectacle ne saurait encourir la critique de publicité mensongère et offre un divertissement non dénué d'humour, fantasque et léger comme une bulle de rêve.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=