Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hunger : une histoire de mon corps
Roxane Gay  (Editions Denoël)  janvier 2019

"Je mangeais, mangeais, mangeais et j’espérais que si je me rendais grosse, mon corps serait protégé. J’ai enterré la fille que j’étais, elle n’arrêtait pas de se créer des ennuis. J’ai voulu effacer tous mes souvenirs d’elle, et pourtant elle est encore là, quelque part…"

Avec Hunger, qui vient de sortir chez Denoël, Roxane Gay nous propose un essai courageux et sans concessions dans lequel elle nous raconte comment une agression sexuelle subie dans son enfance l’a conduite à prendre volontairement du poids afin d’être invisible et par conséquent en sécurité.

Pour elle, chaque corps a un passé et un passif. Elle nous raconte ceux du sien, l’histoire de son corps et de sa faim. On n’est pas évidemment dans le récit d’un triomphe ni sur un récit sur la perte de poids et encore moins sur un récit pour essayer de motiver des gens à perdre du poids. Roxane Gay nous propose une histoire vraie, la sienne, une confession intime qui va nous dévoiler ses facettes les plus laides, les plus faibles et les plus à vifs.

Avec son ouvrage, l’auteur a voulu, au travers de l’histoire de son corps, nous proposer un ouvrage sur la disparition, la perdition tout en souhaitant être vue et comprise. Roxane Hunger a atteint le poids de 261 kilos à un certain moment de sa vie. Avec une taille de 1,91 mètre, son indice de masse corporelle dévoilait non pas une obésité morbide mais une obésité massive.

Elle a très vite perdu le contrôle de son corps suite à un viol collectif dans son enfance qu’elle nous décrit dans le livre. Elle s’est mise en danger pour modifier son corps de façon délibérée. Elle souhaitait que son corps devienne répugnant pour tenir les hommes à distance.

Sa vie se décompose en deux temps avec un avant et un après. Avant qu’elle prenne du poids, après qu’elle ait pris du poids. Avant qu’on ne la viole, après qu’on l’ait violée. Elle nous raconte donc cet avant puis cet après dans un témoignage bouleversant qui ne peut pas laisser de marbre le lecteur.

On la suit au cours de sa vie avec, en toile de fond, l’évolution de son corps entre perte et prise de poids : elle nous raconte le lycée, ses années de fac, sa solitude et le vide sentimental qui a jalonné ces périodes. A chaque fois, elle se réfugie dans la nourriture, une nourriture qui ne la juge pas et qui n’exige rien d’elle.

Elle nous parle aussi, et c’est un des aspects les plus intéressants du livre, de regard des autres et de la société sur l’obésité. Ce fléau qui touche particulièrement la société américaine fait l’objet de nombreuses émissions de téléréalité dont l’auteur nous parle. Elle touche aussi beaucoup la publicité, particulièrement sur les chaînes féminines qui multiplient les publicités pour les produits d’amaigrissement et la nourriture diététique.

Alors voilà, Hunger est un superbe ouvrage, le témoignage bouleversant d’une femme qui nous donne une leçon fondamentale pour que l’on comprenne que nous devrions tous faire preuve de davantage de bienveillance envers la réalité du corps des autres et nous réconcilier avec le nôtre.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Roxane Gay
Le Facebook de Roxane Gay


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
- 11 août 2019 : Sur la Route du Rock
- 4 août 2019 : De festival en festivals
- 28 juillet 2019 : La canicule recule
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=