Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Amérique derrière moi
Erwan Desplanques  (Editions de l'Olivier)  janvier 2019

C’est un court roman, d’à peine 180 pages que nous propose Erwan Desplanques en ce début d’année 2019 avec L’Amérique derrière moi, publié aux éditions de l’Olivier. Né en 1980, Erwan Desplanques a grandi à Reims. Après des années de journalisme à Télérama, il s’est installé à Hossegor et collabore régulièrement à la revue Décapage depuis sa création. Il a déjà publié un premier roman en 2013, Si j’y suis puis un recueil de nouvelles, Une chance unique, sélectionné pour le prix Goncourt de la nouvelle en 2016.

Avec L’Amérique derrière moi, Erwan Desplanques nous propose un court roman qui conjugue avec une grande habilité la vérité autobiographique et l’invention romanesque. Son narrateur apprend la veille de Noël que sa femme attend un heureux évènement. Simultanément, il apprend aussi que son père est atteint d’une tumeur incurable. Il nous raconte alors cette période étrange pendant laquelle l’attente d’un heureux évènement et l’imminence d’un grand malheur finissent par se confondre.

A travers les personnages du couple parental, passionnel et turbulent, l’excentricité du père qui voue une passion inconditionnelle pour les Etats-Unis, les traces de la dernière guerre mondiale, l’auteur nous emmène en excursion, autour de plusieurs générations, au sein d’une famille singulière, à la fois unie et désunie, aimante et maltraitante. Chemin faisant, avec une très grande élégance d’écriture, bercé par une grande lucidité, Erwan Desplanques nous présente chacun et enchaîne les situations sous leurs aspects les plus comiques et les plus déchirants.

Le narrateur nous raconte son enfance, l’occasion pour lui pour évoquer l’admiration excessive, parfois ridicule, de son paternel pour les Etats-Unis. Le récit du narrateur oscille entre évocations du passé et le présent autour de sa femme enceinte et les visites à son père malade qui habite à Reims. On entre dans l’intimité de l’auteur sans que cela soit gênant, on passe du rire aux larmes, notamment pour ce qui est des passages concernant la mort du père et la fin du livre s’avère être particulièrement sublime, expliquant notamment le titre de l’ouvrage.

L’Amérique derrière moi est un très bel ouvrage, sincère et pudique dans lequel l’auteur a su trouvé la distance parfaite avec son lecteur. Il est de ces romans qui parlent à tous ceux qui ont connu l’attente d’un enfant mais aussi la maladie d’un parent. Il est aussi une formidable ode à la vie, à la nouvelle vie, celle que prendra son auteur (et narrateur) pour quitter Paris et rejoindre la province.

L’Amérique derrière moi est un petit bijou, tout simplement, un livre qu’il faut lire, qui ne vous décevra pas.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=