Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Amérique derrière moi
Erwan Desplanques  (Editions de l'Olivier)  janvier 2019

C’est un court roman, d’à peine 180 pages que nous propose Erwan Desplanques en ce début d’année 2019 avec L’Amérique derrière moi, publié aux éditions de l’Olivier. Né en 1980, Erwan Desplanques a grandi à Reims. Après des années de journalisme à Télérama, il s’est installé à Hossegor et collabore régulièrement à la revue Décapage depuis sa création. Il a déjà publié un premier roman en 2013, Si j’y suis puis un recueil de nouvelles, Une chance unique, sélectionné pour le prix Goncourt de la nouvelle en 2016.

Avec L’Amérique derrière moi, Erwan Desplanques nous propose un court roman qui conjugue avec une grande habilité la vérité autobiographique et l’invention romanesque. Son narrateur apprend la veille de Noël que sa femme attend un heureux évènement. Simultanément, il apprend aussi que son père est atteint d’une tumeur incurable. Il nous raconte alors cette période étrange pendant laquelle l’attente d’un heureux évènement et l’imminence d’un grand malheur finissent par se confondre.

A travers les personnages du couple parental, passionnel et turbulent, l’excentricité du père qui voue une passion inconditionnelle pour les Etats-Unis, les traces de la dernière guerre mondiale, l’auteur nous emmène en excursion, autour de plusieurs générations, au sein d’une famille singulière, à la fois unie et désunie, aimante et maltraitante. Chemin faisant, avec une très grande élégance d’écriture, bercé par une grande lucidité, Erwan Desplanques nous présente chacun et enchaîne les situations sous leurs aspects les plus comiques et les plus déchirants.

Le narrateur nous raconte son enfance, l’occasion pour lui pour évoquer l’admiration excessive, parfois ridicule, de son paternel pour les Etats-Unis. Le récit du narrateur oscille entre évocations du passé et le présent autour de sa femme enceinte et les visites à son père malade qui habite à Reims. On entre dans l’intimité de l’auteur sans que cela soit gênant, on passe du rire aux larmes, notamment pour ce qui est des passages concernant la mort du père et la fin du livre s’avère être particulièrement sublime, expliquant notamment le titre de l’ouvrage.

L’Amérique derrière moi est un très bel ouvrage, sincère et pudique dans lequel l’auteur a su trouvé la distance parfaite avec son lecteur. Il est de ces romans qui parlent à tous ceux qui ont connu l’attente d’un enfant mais aussi la maladie d’un parent. Il est aussi une formidable ode à la vie, à la nouvelle vie, celle que prendra son auteur (et narrateur) pour quitter Paris et rejoindre la province.

L’Amérique derrière moi est un petit bijou, tout simplement, un livre qu’il faut lire, qui ne vous décevra pas.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-02-17 :
Dans la neige - Danya Kukafka
Sans compter la neige - Brice Homs
Le manufacturier / Responsabilité absolue - Mattias Köping - Jocko Willink & Leif Babin
So sad today - Melissa Broder
Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #46 (édition 2019) - Nylso - Interview
La main noire - Robert Vincent
L'île longue - Victoire de Changy

• Edition du 2019-02-10 :
Angola Janga - Marcelo D'Salete
Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #46 (édition 2019) - Stella Lory - Interview
L'ombre d'un père - Christoph Hein
Une éducation - Tara Westover
L'Amérique derrière moi - Erwan Desplanques
Gangs of L.A. - Joe Ide
Que faire des cons ? - Maxime Rovere
Hunger : une histoire de mon corps - Roxane Gay
Le président des ultra-riches - Michel Pinçon & Monique Pinçon-Charlot
 

• Archives :
Bacchantes - Céline Minard
L'appel - Fanny Wallendorf
L'étranger dans la maison - Shari Lapena
Comment l'empire romain s'est effondré - Kyle Harper
Les Outrages - Kaspar Colling Nielsen
Les dévastés - J. J. Amaworo Wilson
Le paradoxe du bonheur - Aminatta Forna
La procession infinie - Diego Trelles Paz
Retour à Budapest - Gregor Sander
Les nuits d'une damoiselle (après vous, Messieurs !) - Stéphanie Berrebi
Lincoln Highway 750 - Bernard Chambaz & Barroux
L'empreinte - Alexandra Marzano-Lesnevich
Battements de coeur - Cécile Pivot
La paix - André Tardieu
Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #46 (édition 2019) - Exposition Milo Manara, itinéraire d'un maestro de Pratt à Caravage
Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #46 (édition 2019) - Tsutomu Nihei - L'arpenteur des futurs
Phagocytose - Marcos Prior & Danide
Essence - Fred Bernard & Benjamin Flao
Foulques - Véronique Boulais
Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #46 (édition 2019) - Bernadette Després - Taiyou Matsumoto - Tsutomu Nihei - Richard Corben - Rumiko Takahashi - Emmanuel Guibert - Chris Ware - Riad Satouff - Frank Le Gall - Emil Ferris - Pierre-Henry Gomont - Tom Haugomat - Jesse Jacobs - Jérémie Moreau - Milo Manara
Ce que je peux enfin vous dire / Devenir - Ségolène Royal - Michelle Obama
Le pays des oubliés - Michael Farris Smith
Les amochés - Nan Aurousseau
Anatomie d'un scandale - Sarah Vaughan
Des hommes couleur de ciel - Anaïs Llobet
La transparence du temps - Leonardo Padura
Vesoul, le 7 janvier 2015 - Quentin Mouron
Les couleurs de Fosco - Paola Cereda
Oiseau de nuit - Robert Bryndza
Vigile - Hyam Zaytoun
- les derniers articles (9)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1614)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=