Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 1300 grammes
Théâtre 13/Seine  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique de Léonore Confino, mise en scène de Catherine Schaub?, avec Bruno Cadillon, Bénédicte Choisnet, Yvon Martin, Denis Sebbah et Tessa Volkine accompagnés par le musicien Edouard Demanche.

"1300 grammes" est le poids moyen d’un cerveau humain. qui porte notre savoir, nos réflexions, nos émotions, nos souvenirs, nos sentiments les plus intimes. On pense ce cerveau figé, mais il se réinvente en permanence. On se fie à lui, mais il nous ment sans cesse.

Ce que va découvrir Camille (Bénédicte Choisnet), jeune auteure victime d’un AVC et qui tire, depuis son lit d’hôpital, le fil d’Ariane la conduisant dans les dédales de son esprit.

Elle y croisera de drôles de personnages : un conférencier très TED talk promouvant son best-seller "Welcome to your fucking brain" (Youri, joué par Yvon Martin), un partenaire d’écriture au bord de la crise de nerf (Farid, interprété par Denis Sebbah), un quinquagénaire en charge d’un lieu culturel et qui s’en prend aux "scolaires" des mercredi après-midi à défaut de pouvoir parler à sa femme qui vient de le quitter ou à son fils qui le blâme de cette séparation (Bruno Cadillon en Monsieur Grach), et enfin une vagabonde aux pieds malodorants (Tessa Volkine) très énigmatique.

Amour, haine, culpabilité, le voyage de Camille à l’intérieur de son propre cerveau va faire émerger sentiments, souvenirs et émotions volontairement enfouis, pour trouver au cœur son labyrinthe intérieur le minotaure qui la hante depuis tant d’année et l’empêche de se mettre au service de son propre bonheur.

Inspirée par sa propre histoire Léonore Confino, l’auteure, propose aux spectateurs un voyage tortueux - tel le suivi d’une information dans un dédale neuronale - juxtaposant en apparence les saynètes, semblant passer du coq à l’âne, mais tissant néanmoins patiemment les fils d’un canevas bien pensé.

Les interrogations de Camille sur son cerveau défaillant viennent se lire à la lumière des informations données par Youri, le conférencier, tandis que les déboires de Farid et Monsieur Grach illustrent l’incroyable puissance de nos capacités émotionnelles et cognitives à jouer contre nous-mêmes.

La mise en scène de Catherine Schaub, mouvante, organique, ainsi que la très onirique scénographie de Anne Lezervant, basée sur un jeu de structures légères et modulables sur lesquelles se projettent des images, contribuent au cloisonnement clair des différents éléments du patchwork narratif tout en renforçant l’allégorie filée tout au long du spectacle de la plasticité cérébrale, socle de notre capacité de résilience.

Rêves et réalité finissent par se fondre dans des éléments plus proches de la métaphore jusqu’à l’apothéose de l’exploration physique du cerveau de Camille par elle-même et Youri, petite pépite visuelle de cette création. La musique live, interprétée par Edouard Demanche à la batterie, clavier et guitare, enrobe l’ensemble d’une atmosphère parfois légère mais le plus souvent oppressante.

Il en résulte un spectacle inclassable, porté par des acteurs toujours justes, malgré une partition difficile, à la fois voyage initiatique et récit dramatique, sorte d’inventaire émerveillé et très bien documenté de nos capacités cognitives véhiculant in fine un message d’espoir et posant une question essentielle : qui sommes-nous vraiment, au plus profond de notre être, au-delà de ce que nous nous cachons à nous-même et qui nous fait honte ?

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=