Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Grande petite Mireille
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  mars 2019

Spectacle musical conçu par Marie-Charlotte Leclaire et Hervé Devolder, mis en scène par Hervé Devolder, et interprété par Marie-Charlotte Leclaire, Hervé Devolder (en alternance avec Cyril Romoli) et Adrien Biry-Vicente.

Est-ce possible de venir voir un spectacle consacré à Mireille et d'y entendre "Gigi l'Amoroso" ? Est-ce possible d'assister à la première représentation d'une pièce et de n'y pas trouver de vrais temps morts, de choses à supprimer, des boulons à resserrer ? Est-ce possible, après à peine trois minutes, de pouvoir prédire qu'on est devant un des succès de l'année qui dépassera les cinquante représentations prévues ?

La réponse est "oui". Il suffit d'aller voir "La Grande petite Mireille" de Marie-Charlotte Leclaire et d'Hervé Devolder pour s'en convaincre.

Tout commence par une audition et tout finira en chansons. D'emblée, Hervé Devolder (en alternance avec Cyril Romoli) arrive sur scène de bonne humeur et jamais il ne la perdra.

Comme dans les meilleures comédies musicales, quand Marie-Charlotte Leclaire commence à chanter, puis à se mettre au piano, la magie opère et là voilà, venue pour Dalida, rester pour Mireille, celle qui pour les uns était la partenaire de Jean Nohain (délicieusement incarné ici par Adrien Biry-Vicente), pour d'autres la petite Dame du Petit Conservatoire et pour le reste du public "qui n'était pas né à l'époque de..." juste un nom.

C'est là l'astuce d'Hervé Devolder et Marie-Charlotte Leclaire : s'adresser à ceux qui ne connaissent pas la compositrice de "Couchez dans le foin" ou de "Quand un vicomte".

Ils vont conter son histoire pas banale, celle d'une fille de bonne famille, pianiste aux trop petits doigts pour le clavier classique, qui va imposer le jazz et le swing dans la chanson française, avant d'épouser son "Théodore" Berl, le délicieux auteur de "Sylvia" et de faire éclore, dans son petit conservatoire de la chanson, Françoise Hardy, Jean-Jacques Debout, Michel Berger... et même Colette Magny et Dick Annegarn !

Biopic rythmé qui résume bien toute la carrière extraordinaire de celle qui eut pour témoin Sacha Guitry à son mariage et aurait pu devenir une star américaine si elle était restée de l'autre côté de l'Atlantique, Mireille a tout d'une grande. Elle a eu un secret dans la vie qui plaira à tous les spectateurs de tous les âges : elle s'est amusée. Beaucoup de talent, de facilités, certes, mais beaucoup de travail aussi pour réussir à être aussi simple et gaie.

"La Grande petite Mireille" est ainsi un spectacle délicieux par son sujet, par la qualité des chanteurs, en particulier de Marie-Charlotte Leclaire qui se souvient qu'elle double "Minnie Mouse" dans les productions Disney, mais aussi par le bel écrin dans lequel il est présenté. On n'oubliera donc pas les belles lumières de Denis Koransky et les costumes toujours réussis de Jean-Daniel Vuillermoz.

Cerise sur le gâteau musical, les chansons choisies ne sont pas que les "tubes" obligés qui ont fait le succès de Mireille seule ou en duo avec Jean Sablon ou Pills et Tabet. Les auteurs ont fait aussi un beau travail sur le répertoire de Mireille et l'on entendra des publicités hilarantes pour Renault et quelques chansons quasi inconnues.

Evidemment, en rentrant, on se dépêchera d'en savoir plus sur ce répertoire de plus de cinq cents chansons dont on ne peut fredonner - et c'est pourtant déjà pas mal - une vingtaine.

Un grand merci à Hervé Devolder et Marie-Charlotte Leclaire pour ce grand spectacle sur une grande dame de la chanson française.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=