Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Place du Diamant
Théâtre L'Atalante  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique d'après le récit éponyme de Mercè Rodoreda, mise en scène de Gilles Bouillon, avec Martine Pascal et Gregor Daronian.

Créée en 1998 dans une version française de Michel Cournot et Gilles Bouillon, "La Place du Diamant", est une pièce de Mercè Rodoreda, d'après son roman éponyme. Elle revient donc vingt ans après, cette fois-ci loin de la grande scène de Chaillot, dans un dispositif minimal (une estrade sur laquelle est installée une chaise et quelques objets épars, comme une robe de mariée et des pigeons).

Martine Pascal, fière et hiératique, raconte la vie de Natalia, une jeune Catalane prise dans les feux de la guerre civile espagnole et qui va en subir la violence dans sa chair et dans son âme. Entre la mort de son mari, qui l’appelait "Colometa", lui qui voulait élever des colombes, et la faim qui la terrasse elle et ses enfants, elle raconte, elle se raconte...

Née dans le camp républicain, comme tous les pauvres gens de Catalogne, cette femme qui n'a pas d'idéologie découvrira effarée que les riches pour qui elle a travaillés ne l'aiment pas, voire la haïssent. Elle, toute simple, toute bonne, n'aspirant qu'à une vie heureuse avec les siens a du mal à comprendre ce qui se passe, ce qui la dépasse.

Dans son récit sans apprêts, elle va à l'essentiel et touche directement le cœur des spectateurs. Sur scène, un jeune garçon (Gregor Daronian), hors estrade, l'écoute plus qu'attentivement. Il ne la quitte pas des yeux, enregistrant tout ce qu'elle dit, afin que cette mémoire ne disparaisse pas.

Sur le mur en fond de scène, il y a punaisé une petite reproduction de "Guernica", comme le symbole de la "grande" histoire alors que dans cette "Place du Diamant", Martine Pascal exprime la voix de ceux qui ont vécu au quotidien des événements à leur échelle, mais qui, bout à bout, aboutissent à l'Histoire majuscule.

Jamais monolithique, même si elle s'accroche à un récit d'un ton monocorde, simplement étonnée quand le bonheur passe furtivement dans son océan d'épreuves, elle donne à ce texte fort tout son relief. Martine Pascal fait de Colometa un être droit, altier, qui ignore les mots "plier" et se "plaindre". Sait-elle seulement qu'elle pourrait revendiquer le statut d' "héroïne" ?

En tout cas, pas une seconde pendant qu'elle parle, qu'elle montre le peuple catalan en butte aux espagnols franquistes, sans jamais aucune parole haineuse, on ne quittera son attention.

Toujours mise en scène par Gilles Bouillon, qui ne cesse de la servir, Martine Pascal ne se permet aucun effet. Pour ceux qui auront eu la chance de la voir ou de la revoir, elle est désormais "Colometa" pour toujours.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville

• Edition du 2020-02-09 :
Macbeth - Théâtre Essaion
Faire semblant d'être normaux - Théâtre Les Déchargeurs
Un amour de jeunesse - Théâtre de la Renaissance
Eva Rami ! T'es Toi ! - Théâtre de la Huchette
Supervision - Théâtre 14
Félix Radu - Les mots s'improsent - Théâtre des Mathurins
 

• Archives :
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
Choses vues - Théâtre de Poche-Montparnasse
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - Théâtre du Petit Montparnasse
Olivia Moore - Egoïste - La Nouvelle Seine
La Lune en plein jour - Théâtre de la Huchette
Le Paradoxe sur le comédien - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
Mon Isménie - Théâtre de Poche-Montparnasse
Norma Djinn - Théâtre Montmarte-Galabru
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6843)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=