Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires
Philippe Val - Raphaël Enthoven  (Editions de l'Observatoire)  janvier 2019

Habitué à nous proposer régulièrement de nombreux essais, Philippe Val a décidé de se raconter dans une longue autobiographique au titre surprenant, Tu finiras clochard comme ton Zola, publiée aux éditions de l’Observatoire.

L’ancien rédacteur en chef et directeur de la publication de Charlie Hebdo a décidé d’écrire son ouvrage à la troisième personne et de prendre une remarque de son père à son encontre pour intitulé son ouvrage. Fan de Zola, son père lui dit cette phrase lorsque Philippe Val lui annonça qu’il allait faire un bac littéraire et non scientifique.

Le livre est construit en trois parties, chacune couvrant une époque bien précise, de l’après-guerre à 1968, de 1968 à 1990 puis de 1990 à nos jours. Le livre raconte l’histoire d’un personnage, Philippe Val, autour de ses nombreuses rencontres, anonymes ou connues, qui ont marqué le siècle. Ce livre adressé à son fils, raconte son enfance et lui explique ce qu’il est, ce qu’il a vécu, ce qu’il a combattu, d’où il vient, qui il a connu, ce qu’il a lu, ce qu’il a aimé.

C’est donc un livre qui concerne les mémoires de Philippe Val avec en fil conducteur l’histoire du 20ème siècle, ses grands évènements, ses grands intellectuels.

Evidemment, Philippe Val a eu déjà une vie bien remplie et l’ouvrage qu’il écrit évoque de nombreuses choses, pas toutes forcément d’un grand intérêt mais la façon dont cela est écrit fait que l’on en trouve un au final. Un long passage est consacré à l’épopée Charlie Hebdo que Philippe Val va reprendre dans les années 90 avec Cabu. Il nous parle aussi de l’épisode des caricatures de Mahomet autour de Charlie Hebdo dans la troisième partie de l’ouvrage. L’attentat de janvier 2015 est par contre peu évoqué, Val se limitant à évoquer le monde qui change après cet attentat et surtout sa vie qui change profondément depuis le 7 janvier 2015. Val a déjà écrit sur ces attentats dans d’autres ouvrages. Il parle aussi de la surveillance policière qui le suit tout le temps depuis son passage à Charlie Hebdo.

Les moments racontés de son enfance sont très beaux. Il nous parle de l’absence de sa mère, de son enfance avec son père (qui le frappait) et de son rapport aux femmes qui découle de l’absence de cette mère. Il nous parle aussi beaucoup d’amour, de celui qu’il porte à sa femme et son fils notamment.

Enfin une grosse partie de l’ouvrage concerne ce que Philippe Val appelle la trahison des intellectuels, notamment concernant la montée de l’islamisme dès les années 80. Philippe Val nous parle aussi de l’évolution de la Gauche française qui, petit à petit, s’est éloignée de lui.

Alors voilà, ne connaissant pas grand-chose de Philippe Val, ce livre m’aura permis de découvrir un personnage attachant, très cultivé, qui porte un regard particulièrement intéressant sur notre histoire et notre avenir.

Un an après avoir publié un ouvrage intitulé Morales provisoires, Raphaël Enthoven est déjà de retour avec un nouvel ouvrage, dont le titre ne fait pas preuve d’une grande originalité, montrant qu’il est dans la continuité du précédent.

Et comme chez Froggy’s Delight, on avait particulièrement aimé l’intelligence des propos du philosophe, ses réflexions sur des sujets variés qui avaient l’actualité en 2018, on ne pouvait pas passer à côté de la version 2019.

C’est donc un nouveau recueil de chroniques que nous propose le philosophe. Reprenant le succès de son premier ouvrage, il nous permet de nouveau d’aller piocher comme bon nous semble parmi les nombreuses chroniques qu’il nous propose. La table des matières en fin d’ouvrage nous propose les différents sujets chroniqués par l’auteur et rapidement notre choix se porte dans un premier temps sur ce qui nous intéresse le plus, puis sur ce que l’on connaît le moins pour, au final, lire quasi toutes les chroniques du philosophe.

Les sujets, comme dans l’ouvrage précédent, sont évidemment très variés, regroupant environ 150 chroniques. Raphaël Enthoven nous parle du couscousgate (l’épisode de Florian Philippot et du couscous), de la laïcité, du point Godwin, du testament de Charb, du clitoris comme arme de guerre, du droit à l’indifférence, du principe de parcimonie, de l’impopularité heureuse, de l’extrême droite à l’épreuve du pouvoir.

Autour de ses chroniques, le but de Raphaël Enthoven est de nous faire réfléchir. En bon philosophe, il se pose beaucoup de questions et tente d’y répondre avec la plus grande réflexion possible. Une fois encore, l’enjeu de l’auteur est de comprendre avant de juger car comprendre c’est combattre et non l’inverse. L’enjeu est aussi de saper les certitudes, de glisser la nuance comme un pétard vicieux entre les moellons des amalgames, de travailler ce qui distingue le blasphème de l’intolérance, la révolte de la révolution, l’excuse de l’alibi et la défiance du doute.

Livre de nouveau d’une grande érudition, on commence à y être habitué avec l’auteur, Nouvelles morales provisoires s’ouvre sur de nombreux nouveaux sujets qui nous permettent de mieux appréhender l’actualité et les problèmes de société.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Morales provisoires" de Raphaël Enthoven

En savoir plus :
Le Facebook de Raphaël Enthoven


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-05-19 :
Travelling - Christian Garcin & Tanguy Viel
A la droite d'Hitler - Nicolaus Von Below
Sa majesté des ombres - Ghislain Gilberti
Les anges de Babylone - Ghislain Gilberti
Des hommes en noir - Santiago Gamboa
Honorer la fureur - Rodolphe Barry

• Edition du 2019-05-12 :
Après le printemps : une jeunesse tunisienne - Hélène Aldeguer
War is boring - David Axe & Matt Bors
Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918 - Fredman
Toute une vie et un soir - Anne Griffin
Carnets clandestins - Nicolás Giacobone
A jeter sans ouvrir - Viv Albertine
Le sauvage - Guillermo Arriaga
 

• Archives :
Le cri des corbeaux - Matthieu Parcaroli
Vraie folie - Linwood Barclay
Les feux - Shôhei Ôoka
La bombe humaine - Olivier Barruel
La nuit ne dure pas - Jules Gassot
Le jour de ma mort - Jacques Expert
Ombres sur la Tamise - Michael Ondaatje
Lucy Africa - Nicolas Antonuicci
Vies conjugales - Bernard Quiriny
Baiser féroce - Roberto Saviano
Histoire de la CIA - John Prados
La vie qui m'attendait - Julien Sandrel
Winter is coming : Les racines médiévales de Game of Thrones - Carolyne Larrington
L'Américaine - Catherine Bardon
Les âmes englouties - Susanne Jansson
Un fruit amer - Nicolas Koch
Presidio - Randy Kennedy
Allons-nous sortir de l'Histoire ? - Jacques Julliard
Comment faire mentir les cartes - Mark Monmonier
Silens Moon - Pierre Cendors
Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or - Jane Smiley
Sombre avec moi - Chris Brookmyre
Mujurushi, Le signe des rêves : volumes 1 & 2 - Naoki Urasawa
La guerre des autres - Rumeurs sur Beyrouth - Bernard Boulad, Paul Bona & Gaël Henry
Deux femmes - Song Aram
1793 - Niklas Natt Och Dag
3 minutes - Anders Roslund & Börge Hellström
Vindicta - Cédric Sire
Je ne sais rien d'elle - Philippe Mezescaze
En lieu sûr - Ryan Gattis
- les derniers articles (10)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1707)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=