Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oyana
Eric Plamondon  (Quidam Editeur)  mars 2019

Québécois installé à Bordeaux, Eric Plamondon propose un roman intime au cœur des remords d’une héroïne déchirée par ses actes passés : Oyana.

Le roman commence sur une certitude, inéluctable : l’ETA n’existe plus. Organisation armée basque d’inspiration marxiste, peuplant les maquis de jeunes passionnés avides d’indépendance et de liberté, l’ETA fit la une sanglante de nombreux JT nationaux. Intimidation, assassinats, extorsions et enlèvements, la liste de leurs crimes est longue. Oyana en est. Fièrement en son temps.

Jeune et amoureuse, on reconnaît aisément l’ado rebelle, la fleur aux dents et les convictions enragées. Jusqu’au tragique. Jusqu’à la mort. Par sa faute. Elle doit fuir. Sans se retourner. C’est la règle pour garder la vie sauve.

Voilà vingt ans qu’elle a fui son pays, sa nation, ses racines. Parce qu’elle est complice d’assassinat. Parce qu’elle perdit le droit de vivre sur son sol en devenant une meurtrière. Vingt ans. Et les premiers mots d’Eric Plamondon ne tergiversent pas : le cœur d’Oyana est resté au Pays Basque alors que sa vie continuait au Québec.

Oyana est un croisement de communiqués de presse, insérés avec une froideur journalistique entre les lettres d’une femme qui ne conçoit plus de vivre dans ce mensonge perpétuel, mensonge à son mari, mensonge à elle-même. Ce sont ses lettres que nous lisons, de leur rencontre à ses souvenirs qui la rongent. Pour ne pas rester dans le doute, pour affronter les regards et sa propre culpabilité.

Le portrait épistolaire d’une femme déracinée, perdue à jamais dans les innombrables conséquences d’une seule décision, d’un seul "oui". Oyana porte en lui matière à réfléchir sur ses choix. Comme les baleines s’échouent inexplicablement sur les plages, Oyana retourne sur ses pas, vingt ans plus tard, avec la certitude que tout est oublié puisque l’ETA est dissout. Vraiment ? Auront-ils oublié alors qu’elle-même ravive la flamme du souvenir ? Mais c’est plus fort qu’elle, il faut qu’elle sache.

Eric Plamondon a écrit là un peu plus qu’une histoire de nationaliste basque, un peu plus qu’une histoire de femme tourmentée, il fait d’Oyana un symbole du militantisme, il fait d’Oyana un hommage aux vies gâchées par les combats des autres. Et ce n’est pas rien, il rend les combats d’ETA un peu moins bestiaux, un peu plus humanisés.

Il n’est pas aisé de garder sa fierté, Oyana a le port de tête d’une reine, ce ne sont pas les remords qui l’habitent, seulement la déception de constater qu’il aurait pu en être autrement. Ce n’est pas la même chose. ETA a livré une guerre, son histoire sera écrite par ses adversaires, Eric Plamondon lui attribue une âme. Fougueuse jusqu’à la dernière ligne.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Taqawan" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel d'Eric Plamondon
Le Facebook d'Eric Plamondon


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?
- 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux
- 24 novembre 2019 : Black Friday culturel
- 17 novembre 2019 : 4 ans déjà
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=