Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Manu Lanvin & the Devil Blues
Grand Casino  (Verycords)  mars 2019

Tu le sais lecteur, je suis un peu dingue et quand j’ai installé chez moi un autel en l’honneur du Diable, tout le monde m’a pris une réservation pour l'asile. Moi c’est Manu Lanvin et le Devil Blues, son groupe formé du duo de choc Jimi Montout derrière les fûts et Nicolas Bellanger à la basse, que je vénère.

Depuis le dernier opus, blues, booze & rock’n’roll, je trouvais le temps trop long.

Mon vœu a été exaucé et un nouvel album vient de nous tomber dans les esgourdes et qu’est-ce que c’est bon ! Le bien nommé Grand Casino est sorti le 15 mars. Il n’usurpe pas son titre tant c’est fastueux, et surtout avec du standing. Imagine donc : Beverly Jo Scott, Taj Mahal, Popa Chubby et Paul Personne en guests sur des titres ébouriffants.

L’album part fort et finit en beauté et au cours de ce voyage musical, tout est superbe.

Deux reprises d’AC/DC et des Rolling Stones, je devrais dire deux réinterprétations d’ailleurs, tellement les titres trouvent une nouvelle jeunesse et je pourrais même dire trois, puisque Manu Lanvin se réinterprète lui-même en reprenant "Lost Under The Waves".

Lanvin mégalo ? Non, Manu, artiste qui nous démontre s’il en était encore besoin toute l’étendue de son talent. Sa capacité à se remettre en question ou à proposer une nouvelle interprétation d’un de ses titres, ce qui laisse présager des concerts exceptionnels. Manu Lanvin (et le Devil Blues) démontre là toute sa générosité et tout son talent.

L’album se termine par le seul titre en Français de l’album "Je suis le diable" en duo avec Paul Personne et clin d’œil peut-être, c’est pour ce même Paul Personne, que Gérard (je suis sûr que tu sais de qui je parle), le papa de Manu, a écrit un titre que j’ai toujours adoré, "Vagabondage" sur l’album Comme à la maison. La boucle est bouclée, mais heureusement définitivement.

Manu Lanvin baigne dans le blues depuis tellement longtemps qu’il en est le digne représentant.

Lecteur, tu l’auras compris, va écouter le Diable, va le voir avec ses disciples. Faites vos jeux, rien ne va plus et surtout, bisous parce que c’est important et beaucoup de bonne musique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blues, booze & rock’n’roll de Manu Lanvin and the Devil Blues

En savoir plus :
Le site officiel de Manu Lanvin
Le Facebook de Manu Lanvin


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6108)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=