Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anaïs Nin, une de ses vies
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  mars 2019

Biopic théâtral écrit et mis en scène par Wendy Beckett, avec Célia Catalifo, Laurent d'Olce, Mathilde Libbrecht et Laurent Maurel.

Il y a deux ans, Françoise Courvoisier avait conçu "A comme Anaïs", un spectacle autour de la correspondance amoureuse d'Anaïs Nin et d'Henry Miller. Olivia Csky-Trnka incarnait l'écrivaine sulfureuse dans toute la sensualité qu'on lui imaginait.

Dans sa pièce "Anaïs Nin, une de ses vies", traduite de l'anglais par Part Krausen et Christof Veillon, Wendy Beckett n'est pas partie précisément de textes de la romancière franco-américaine, même si elle se dit inspirée par son "Journal".

Tout tourne autour de la rencontre d'Anaïs (Célia Catalifo) au début des années 1930 avec Henry Miller (Laurent Maurel), en pleine dèche parisienne. On y croise aussi June, la femme de Miller (Mathilde Libbrecht), Otto Rank, le célèbre psychanalyste, et le père d'Anaïs, Joaquin Nin, tous deux interprétés par Laurent d'Olce.

Avec son écriture sérieuse, voire austère, Wendy Beckett tisse des scènes assez didactiques. Elle place son héroïne dans l'inconfort d'un monde d'adultes qui viennent chacun leur tour jouer avec elle la partition de la passion.

Dans un cadre conçu avec une élégance très Art Déco par Halcyon Pratt, les scènes, parfois très explicatives, s'enchaînent. Equivoque avec son père, inquisitrice avec Rank, faussement amicale avec June, Anaïs devient Anaïs grâce et face à Miller.

Wendy Beckett met en scène sa pièce pour que peu à peu son personnage échappe à la légende qui la voudrait avide de chair et aux clichés qui feraient d'elle une intello-nympho.

Célia Catalifo ne construit pas le portrait d'une grande amoureuse dont la cerveau contrôlerait le dérèglement des sens. Au contraire, elle est une jeune femme "normale" qui endosse les habits d'un personnage célèbre sans s'y noyer.

Sa composition toute en finesse répond effectivement bien au cahier des charges que Wendy Beckett a envisagé pour donner du corps à cette écrivaine hors norme qui, quarante ans après sa disparition, reste un exemple de femme libre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=