Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La punition qu'elle mérite
Elizabeth George  (Editions Presses de la Cité)  mars 2019

Un nouvel ouvrage d’Elizabeth George est toujours un évènement en soi, au moins pour les amateurs de polars. Ce n’est pas pour rien que cette dernière est surnommée "La reine Elizabeth". Depuis son premier roman publié en 1988, récompensé en France par le Grand Prix de littérature policière, la romancière n’a jamais été réellement détrônée. Elle a une forte concurrence de la part de nombreux auteurs d’Europe du Nord mais ses titres continuent d’être des best-sellers non seulement aux Etats-Unis mais aussi dans les 35 pays où elle est publiée.

Cette américaine situe ses romans en Angleterre, par passion pour ce pays et sa culture. La relation entre ses principaux personnages, l’inspecteur Thomas Lynley, élégant et brillant et le sergent Barbara Havers, issue d’un milieu populaire, a évolué à travers des intrigues sophistiquées, témoignant d’un savoir-faire exceptionnel. Elizabeth George est l’héritière d’une tradition littéraire proche de celle de Charles Dickens. Elle explore ainsi toutes les strates de la société britannique, des aristocrates aux exclus. Au fil d’histoires prenantes et variées, elle éclaire de façon passionnante l’Angleterre d’aujourd’hui.

Son nouvel opus ne déroge pas à cette règle. L’histoire se déroule dans la bourgade bucolique du Shorpshire, tombé dans l’effroi lorsque le très apprécié diacre Ian Druitt est accusé de pédophilie. Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu. La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat avec ses problèmes d’alcool, a bien envie de classer l’affaire en suicide. Mais c’est compter sans la sagacité du sergent Barbara Havers. Coachée à distance par l’inspecteur Thomas Lynley, la londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses. Et s’il ne s’agissait pas d’un suicide ?

N’en déplaise à Isabelle Ardery, Linley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible. Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d’étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher…

De nouveau, Elizabeth George ne nous déçoit pas avec son nouvel ouvrage. Elle mêle intrigue et enquête passionnante avec ce grain de cocasserie qu’on lui connaît depuis bien longtemps maintenant. Celle-ci repose évidemment sur les relations entre les personnages tourmentés qu’elle met en scène et sur leurs dialogues surtout. L’intrigue, elle, est toujours aussi bien construite, malgré quelques longueurs qui auraient pu être évitées.

L’enquête va d’abord se porter autour du diacre qui s’est suicidé après avoir été accusé de pédophilie, puis auprès de ceux qui le fréquentaient. Assez vite l’enquête va s’orienter autour de jeunes étudiants, mais aussi autour de celui qui a retrouvé le diacre mort puis aussi autour de policiers municipaux. Chacun, de façons différentes, a des choses à cacher, des petits secrets qui, une fois réunis, vont faire progresser cette enquête.

Efficace, addictif et souvent drôle, l’ouvrage d’Elizabeth Georges reprend donc les codes du polar qu’elle maîtrise à merveille pour prolonger le plaisir de lecture que le lecteur prend quand il a entre les mains un livre de celle qu’on surnomme "Queen Elizabeth", surnom amplement mérité.

Elizabeth George sera présente à Paris le 28 mars avant de partir vers Lyon pour être présente à Quai du polar du 29 au 31 mars.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Elizabeth George
Le Facebook de Elizabeth George


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=