Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un mariage sur écoute
John Jay Osborn  (Editions de l'Olivier)  janvier 2019

Pour prendre du plaisir autour d’un livre, on n’est pas toujours obligé de se tourner vers des auteurs connus et réputés, vers des auteurs que l’on aime et que l’on suit à chaque ouvrage. On peut aussi, et c’est bien là la force de la littérature, découvrir de nouveaux auteurs, autour d’œuvres sans prétentions apparentes et se régaler autour d’un livre.

John Jay Osborn est un parfait inconnu pour moi. Pas grave, je fais confiance aux éditions de l’Olivier qui ont l’habitude de nous proposer des ouvrages de qualité autour d’auteurs variés. Ici, la couverture de l’ouvrage, plutôt classe et intrigante m’a fortement donné envie d’en savoir plus.

Bon choix donc car j’ai particulièrement aimé cet ouvrage relativement court, un peu plus de 200 pages qui parle d’un sujet de société, le divorce. Gretchen et Steve ont été mariés longtemps. Ils ont deux enfants, des métiers prenants et des vies bien remplies. Tout allait bien jusqu’au moment où ils se sont séparés.

Pour trouver une issue au conflit qui les déchire, ils ont décidé d’aller consulter un conseiller conjugal et de faire une thérapie de couple. Dans une pièce, entre les murs d’un cabinet, ils vont alors se parler et tenter de tout se dire. Ils vont revenir sur les vexations, les rancœurs et les ambiguïtés des sentiments qui ont mené à cette séparation.

La lecture de l’ouvrage est facilitée par la construction de l’ouvrage faite de chapitres assez courts correspondant à une séance de thérapie. Les séances relèvent quasi à chaque fois de dialogues entre les deux époux avec des remarques et des questions posées par le thérapeute. Le lecteur les suit donc dialoguer, essayer de se comprendre, rentrant dans l’intimité de ce couple avec l’envie de savoir si leur couple va tenir, va s’en remettre ou bien se séparer.

C’est donc un huis clos original et spécial que nous propose John Jay Osborn dans lequel il n’est pas question d’un crime mais de la mort d’un amour. La force de ce huis clos tient dans le fait que l’auteur arrive parfaitement à nous faire entrer dans l’intimité de ce couple sans pour autant avoir une impression de voyeurisme. On apprend petit à petit le fonctionnement de ce couple, on les voit petit à petit se livrer, ce qui n’est pas facile au départ et en même temps, on a accès aux pensées de la thérapeute. On voit aussi, et j’ai trouvé cela particulièrement perspicace, l’évolution de leurs interrogations, au départ très matérielles (en gros, qu’est-ce que je vais garder ? Comment va-t-on partager les biens ?) pour ensuite porter sur leurs sentiments.

Le livre est donc tout simplement passionnant, le titre est particulièrement bien choisi et terriblement révélateur de ce que le lecteur va lire. C’est un roman qui nous parle si on est en couple. Il aborde des situations réalistes que tout couple peut traverser. Il nous montre l’importance de communiquer, la nécessité de savoir faire des compromis et la nécessaire gestion de son travail et de sa vie de famille.

Un mariage sur écoute est donc un roman subtil, particulièrement plaisant à lire qui ausculte avec tendresse et férocité les affres du mariage. C’est aussi une belle surprise de lecture pour un auteur que je découvre avec plaisir.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=