Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Hidden Force
Grande Halle de La Vilette  (Paris)  avril 2019

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Louis Couperus, mise en scène de Ivo Van Hove, avec Bart Bijnens, Mingus Dagelet, Jip Van Den Dool, Barry Emond, Eva Heijnen, Maria Kraakman, Rob Malasch, Chris Nietvelt, Massimo Pesik, Halina Reijn, Dewi Reijs, Michael Schnörr, Gijs Scholten Van Aschat et Leon Voorberg.

Ivo Van Hove met en scène, avec sa sagacité consacrée et l'adaptation réalisée par le dramaturge Peter van Kraaij, "The Hidden Force" adapté du roman éponyme de l'écrivain néerlandais Louis Couperus qui relate, sur fond du dogme colonialiste, la déroute familiale, personnelle et idéologique d'un fonctionnaire responsable d'un district de l'île de Java pendant l'occupation hollandaise.

Celle-ci se déroule dans un lieu indifférencié, hors quelques inserts d'images d'archives, conçu par le scénographe Jan Versweyveld qui consiste en un immense caillebotis quasiment vide, hors un piano sur lequel le compositeur Harry de Wit dispense une musique invasive horripilante par son égrènement de notes, sur lequel se déversent régulièrement eau et brume matérialisant les phénomènes météorologiques caractérisant la mousson qui épuisent les organismes occidentaux.

Absorbé par une fonction qu'il a érigé en mission et fort de sa croyance en une mission civilisatrice de la colonisation occultant son fondement économique premier, Otto von Oudjick (Gijs Scholten van Aschat magistral dans la lente et inéluctable décomposition d'un homme colosse aux pieds d'argile) est coupé de la réalité à laquelle il va être durement confronté à la manière d'un violent retour de boomerang.

Ainsi il découvre l'infidélité de sa jeune seconde épouse (Halina Reijn) à la sexualité exacerbée qui multiplie les liaisons dont une avec son fils (Jip van Den Dool) et l'amour de sa fille (Eva Heijnen) pour un autochtone.

Simultanément, il est abattu par l'échec de son engagement face à la poussée nationaliste, au rang de laquelle figure un fils illégitime métissé (Bart Bijnens), soutenue par une élite locale faisant double jeu, tout comme l'épouse d'un de ses assistants (Maria Kraakman) encore plus idéaliste par sa croyance en l'importance et l'exportation de la culture européenne.

Et, de surcroît, il sombre dans l'irrationnel, frappé par des événements qu'il rattache à l'action magique d'une force des ténèbres déclenchée par les rituels des indigènes.

Un spectaculaire mélodrame métaphorique porté comme une inexorable tragédie antique par une troupe émérite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
- 22 décembre 2019 : Joyeux Noël
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=