Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Baptiste W. Hamon
Soleil, soleil bleu  (BMG)  avril 2019

"La lune tourne sur ma peau, Je ne fais plus l’enfant, non, Tu l’as mordu l’enfant, Il s’est perdu, Frisson d’un autre temps, Tu te souviens les rondes, Tu te souviens les danses..."

On ne compte plus les musiciens qui ont grandi avec l’Amérique dans l’esprit, le cœur et les oreilles. Les pieds en France, la tête à l’ouest vers cette Amérique des grands espaces et cette musique que l’on appelle americana.

Baptiste W. Hamon s’est construit avec cette dualité qu’il a rapproché pour ne faire plus qu’un, jouant à John Prine, Johnny Cash, Leonard Cohen, Bob Dylan, Alan Seeger ou Townes Van Zandt (il a écrit une chanson portant son nom) dans la langue de Molière. Comme si Reggiani chantait du Faulkner sur la guitare de Will Oldham (un fidèle ami). Le terme "Chanson Country" a d’ailleurs été inventé pour lui. Mais de la chanson avant tout car le texte est aussi important que la musique. Parce qu’il n’est de frontière que dans la tête des gens, dans celle du musicien Français souffle la liberté et la poésie. Le grand écart Baptiste W. Hamon le maîtrise parfaitement, évitant la parodie ou le mimétisme béta et béat pour en construire une véritable relecture.

Ce nouvel album,  ce sont "des chansons de départ, de retours, d’avancée, toujours". De très belles chansons d’humeurs, de voyages, de rencontres. De celles, poignantes ("Soleil, soleil bleu", les superbes "Je brûle" et "Le visage des anges", "Hervé" (avec Miossec), "J’aimerais tant que tu reviennes", "Comme on est bien") qui vous prennent au cœur. Pas forcément le disque idéal les soirs de spleen pour se remonter le moral. Encore que... Des chansons mises en musique avec beaucoup de finesse avec l’aide des amis Alexandre Bourit et Xavier Thiry.

Soleil, soleil bleu s’éloigne un peu (hormis Coming Home) du format purement folk pour quelque chose peut-être de plus pop, plus chanson, on pense parfois à Dominique A, mais toujours avec une intensité, une force dramatique (ces textes...) et mélodique. Cet "ailleurs de l’autre" est très beau...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L’insouciance de Baptiste W. Hamon
L'interview de Baptiste W. Hamon (mardi 23 février 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Baptiste W. Hamon
Le Bandcamp de Baptiste W. Hamon
Le Soundcloud de Baptiste W. Hamon
Le Facebook de Baptiste W. Hamon


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=