Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un rossignol chantait
Théâtre Le Funambule  (Paris)  mai 2019

Comédie de Robert Lamoureux, mise en scène de Loïc Argillet, avec Margaux Goyot, Blaise Le Boulanger, Victor Lelong, Maxime Monnio et Loïc Argillet.

Acteur, humoriste, réalisateur, scénariste et parolier prolifique des décennies 50 à 70, Robert Lamoureux, également auteur dramatique, a signé notamment de délicieuses comédies à succès, telle "Un rossignol chantait" disparu de la scène depuis sa création en 1959 mais heureusement exhumée par la Compagnie Les Pies Menteurs.

Placée sous le signe de la fantaisie et de la légèreté, instillée d'inattendus rebondissements et usant du fameux "coup de la panne" comme argument, la partition emprunte tant au théâtre shakespearien, en l'occurrence "Le Songe d'une nuit d'été", avec la forêt comme cadre magique, un rossignol enchanté et un vagabond qui paraît tel l'espiègle Puck, qu'au badinage marivaldien et au vaudeville avec son fameux trio revisité en quatuor.

Ainsi, sortent d'une voiture immobilisée sur une route forestière éloignée de tout village, une jolie et piquante jeune femme (Margaux Goyot), petite-fille de la bourgeoise du 19ème siècle au mariage arrangé, son butor d'époux fabricant de tuyaux (Blaise Le Boulanger) et un passager compagnon de route (Maxime Monniot) qui va se révéler un fat séducteur. Et de derrière un arbre, un étrange et séduisant ermite (Victor Lelong).

A la mise en scène, Loïc Argillet a su, avec sagacité, ne pas contraindre le style de l'opus original aux codes de ladite jeune scène contemporaine et conserve donc son caractère de divertissement aimable et joyeux porté par des dialogues ciselés.

Et il dirige efficacement les comédiens, tous excellents, qui, au terme d'une judicieuse distribution en terme d'emploi, satisfont à l'implicite cahier des charges de celui-ci sans jamais forcer la note.

Ainsi, dans une bucolique scénographie de Hélie Chomiac, le jeu de la séduction bat son plein avec une gent masculine dont il est aisé de comprendre l'attrait pour une belle incarnée avec une époustouflante et roborative fraîcheur par Margaux Goyot.

Comme une bulle de champagne dans un monde de brutes à déguster avec gourmandise.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=