Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Versus
François Valla    (mai 2019) 

Réalisé par François Valla. France. Thriller. 1h20 (Sortie le 8 mai 2019). Avec Jules Pelissier, Lola Le Lann, Jérémie Duvall, Karidja Touré, Matilda Marty, Victor Belmondo, Benjamin Baffie, Michaël Cohen et Rani Bheemuck.

Quand le cinéma français s'aventure sur les terrains de la post-adolescence, il ne peut s'empêcher la plupart du temps d'en revenir encore et toujours au Doisnel de "Baisers volés", corrigé par les fictions normaliennes et pré-macroniennes de Despléchin.

Il y a bien l'exception de Thomas Bardinet, mais sa fraîcheur volontariste insupporte la critique qui n'aime pas ceux qui ne lui servent pas les leçons qu'elle attend.

La semaine dernière, on a parlé de "Jessica Forever" de Jonathan Vinel et Carole Poggi, qui passait par le film de genre pour aborder justement cette période de la vie où il faut basculer, à ses risques et périls, dans le monde adulte.

"Versus" de François Valla, à son tour, combine le "teen movie" et le "giallo", tous deux revisités à la sauce tricolore, pour décrire les jeunes gens d'aujourd'hui et, en plus, avec l'ambition de décrire "tous" les jeunes gens des années 2010. Car, et c'est là une de ses premières qualités, François Valla ressuscite la "lutte des classe" avec l'existence conjointe d'une jeunesse dorée et d'une jeunesse cabossée.

Achille (Jérémie Duvall), avec son physique propre et lisse, incarne les petits BCBG d'une station balnéaire bourgeoise. Certes, il porte en lui un lourd secret mais Brian (Jules Pélissier), avec ses cicatrices voyantes et sa vie déjà obérée par la paternité, n'est pas obligé de le savoir.

Plasticien de formation passé aux clips, François Valla n'a pas les codes du cinéma français dominant. Tant mieux. Il a envie de raconter une histoire, de la faire vivre dans des décors qu'il aime travailler avec des lumières "flashies" ou saturées dans une couleur dominante.

On l'aura deviné grâce au titre du film, le "gentil" est le "méchant" et, peu à peu, le film qui avait commencé comme un film d'ados anodin, dans lequel chacun cherche l'âme sœur, "âme" étant un euphémisme pour désigner une partie charnue féminine, prend une dimension fantastique et sanglante.

Dans "Versus" de François Valla, on saluera la qualité du casting. Les jeunes filles, à commencer par Lola Le Lann et en poursuivant par Karidja Touré et Matilda Marty, sont toutes à l'aise dans leurs rôles quand même un peu réducteurs d'appâts pour prédateurs.

Pareillement, les garçons, qu'ils soient du clan des dominants ou de celui des perdants, sont particulièrement représentatifs de l'époque. Jules Pélissier a évidemment fort à faire avec les Baffie et les Belmondo venus d'un autre monde que le sien. Il s'en sort à merveille. Que Nicolas Duvauchelle se méfie, il a là un concurrent redoutable sur lequel on n'hésitera pas à parier.

Comme tout film B, "Versus" de François Valla vaut pour son atmosphère qu'il sait rendre originale. On se doute que le réalisateur fait ici ses gammes. Des gammes d'une si évidente qualité qu'on espère que son film connaîtra plus qu'un succès d'estime...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 février 2020 : On se calme et on se cultive

C'est reparti pour une sélection culturelle hebdomadaire très riche et variée avec plein de musique, de livres, d'expos, de cinéma et de théâtre pour chasser la morosité ambiante. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin
et toujours :
"A fuck toute, a love tout" de Rodrigue
"Sentinelle" de Superbravo
"Juillet" de En Attendant Ana
"Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstucke OP 118" de Hortense Cartier Bresson
"Ce qui demeure" de Jean Louis Bergère
Philippe Katerine était au Fil de Saint Etienne avec Eveno
"Prévert parade" de André Minvielle et Papanosh
"Everything begins" de BO
"Bretagne[S]" de Ensemble Gustave
"The underground secession" de Feu Robertson
"Whosampled.com Part 2", le nouveau mix de Listen in Bed
"Paradais" de Tito Candela

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Supervision" au Théâtre 14
"Un amour de jeunesse" au Théâtre de la Renaissance
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Mots d'Elles" au Théâtre Essaion
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Eva Rami - T'es Toi !" au Théâtre de la Hucehtte
"Faire semblant d'être normaux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Viel chante Barbara" au Théâtre Essaion
"Macbeth" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Aux rats des pâquerettes" au Théâtre Pixel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
et la chronique des spectacles à l'affiche

Expositions avec :

"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
la dernière ligne droite pour :
"L'âge d'or de la peinture anglaise" au Musée du Luxembourg
"Sculptures infinies, des collections de moulages à l'ère digitale" aux Beaux Arts de Paris

Cinéma avec :

"Un divan à Tunis" de Manele Labidi
"Deux" de Filippo Meneghetti
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan
et toujours :
"Basse naissance" de Kerry Hudson
"Comment le roi à perdu la tête" de Ville Ranta
"Et Mara ferma les yeux" de Denis Jeambar
"La cité de feu" de Kate Mosse
"La septième croix" de Anna Seghers
"Les sables de l'empereur" de Mia Couto

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau
- 22 mars 2020 : Homeworks
- 15 mars 2020 : La culture sans bouillon de culture
- 8 mars 2020 : La vie en (mo) rose
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=