Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bayerische Kammerphilharmonie & Alessandro de Marchi
Leopold Mozart : Missa Solemnis  (Aparte Music)  avril 2019

"Dieu passe avant tout ! Nous devons attendre de lui notre bonheur temporel et toujours nous soucier de notre bonheur éternel." Leopold Mozart

Né en novembre 1719 à Augsbourg dans une famille de commerçants respectable, Mozart a chanté enfant dans la chorale de l'église de la Sainte-Croix. Devenu violoniste à la cour du prince-archevêque de Salzbourg, Mozart gravit petit à petit les échelons de l’orchestre pour devenir en 1757 compositeur à la cour puis en 1763 vice-maître de chapelle. Son traité exposant sa méthode d’enseignement : Versuch einer gründlichen Violinschule (Traité sur les principes fondamentaux du jeu de violon) et essai d'esthétique musicale proposant des conseils sur les questions de goût, mettant en garde contre la virtuosité creuse et plaidant pour une sonorité musicale, publié en 1756, de nombreuses fois réédité et traduit en hollandais et en Français lui assure une certaine notoriété. Parmi ses compositions musicales figurent des concertos pour divers instruments, symphonies et pièces d’église.... Il décède à Salzbourg le 28 mai 1787.

Voilà la biographie de Mozart. Pas celle de Wolfgang Amadeus mais de son père Leopold. S’il est souvent difficile de se faire un nom quand on est fils de, il est tout aussi difficile de se faire un nom en tant que père de.

La sortie de ce disque participe aux commémorations de son 300ème anniversaire, une façon de faire (re)découvrir sa musique. Le très intéressant chef d’orchestre italien Alessandro De Marchi, le successeur de René Jacobs à la direction artistique du Festival de musique ancienne d’Innsbruck s’attaque avec la Bayerische Kammerphilharmonie d’Augsbourg à cette Missa Solemnis. Petite anecdote bien représentative de celui qui était dans l’ombre de son fils, peut-être aussi parce que son écriture est loin d’atteindre le même degré de perfection, cette œuvre fut longtemps attribuée à Wolfgang Amadeus...

Cette Missa Solemnis, grande messe solennelle à l’orchestration riche, avec l’ajout ici d’un continuo qui n’était plus obligatoire à l’époque, suit la forme, plutôt rare à Salzbourg à cette période, de la "messe en cantate napolitaine" en stile misto, dans laquelle des chœurs polyphoniques avec parties solistes alternent entre caractère concertant ou traitement en aria. Alessandro De Marchi, L’orchestre, le chœur (Das Vokalprojekt) et les solistes : Arianna Vendittelli (soprano), Sophie Rennert (alto), Patrick Grahl (ténor) et Ludwig Mittelhamer (basse) rendent hommage à cette musique mettant en lumière l’écriture de Leopold Mozart et tout le goût napolitain émergeant de son style contrapuntique rigoureux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Bayerische Kammerphilharmonie
Le Facebook de Bayerische Kammerphilharmonie


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-05-19 :
Artemis Quartet - Chostakovitch
Marianne Piketty & Le Concert Idéal - Le fil d'Ariane
Quatuor Béla - Trois Frères de l'Orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thème et Variations de Krása
Quintette Aquilon - Saisons
Equipe de foot - Marilou
Jean-Pierre Kalfon - Les Rendez-Vous d'Ailleurs

• Edition du 2019-05-12 :
Eiffel - Interview
Chrystelle Alour - Traversée
Fred Pallem & Le Sacre du Tympan - L'odyssée Remix
Bayerische Kammerphilharmonie & Alessandro de Marchi - Leopold Mozart : Missa Solemnis
Paris Brass Quintet - Les cuivres sur le toit
L'Étrangleuse - Dans le lieu du non-où
Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - Power Trip - Dropkick Murphys - Manowar - Fu Manchu - Clutch - Gojira - Mass Hysteria - Ultra Vomit - Dagoba - No One Is Innocent - Lofofora - Blackrain - Klone - Will Haven - The Fever 333 - Kiss - Bloodbath - Cult of Luna - The Sisters of Mercy - YOB -
Fontaines D.C. - Dogrel
Elias Dris - Beatnik or not to be
Solal Roubine - Hublot EP
Nära - Home is everywhere EP
 

• Archives :
Des fourmis dans les mains - Un grand feu
The Eternal Youth - Me and You Against the World
Anita Farmine - Seasons
Springwater - Some Drives EP
Frédéric Zeitoun - Duos en Solitaire
Florent Vollant - Mishta Meshken
Teleferik - Blood Orange Sirup
Dimoné & Kursed - Mon Amorce
Robert Forster - Inferno
Jens Lekman & Annika Norlin - Correspondence
Matthew Edwards & the Unfortunates - The Birmingham Poets
Jay-Jay Johanson - Kings Cross
Brune - FGO - Barbara
Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music - Divers artistes
Cyclotron #3 - Ultima Triplex - Simon Manoha - We Are Ocean’s Gay Flowers - Vitaphone - Trikorder 23 - The Beatnik Stellar Blues - Immaterial Possession - Julien Doigny - Oui Mais Non - Michel Bertier - chevo légé - navel - Supersoft [14-18] - 4t(REC)k - Xela Zaid - Feu Robertson - Lena
Feu Robertson - A Heartbeat Away From The Northeast
Quatuor Opus 333 - Suspiros de España
Dukes of Paris - Dance EP
Blick Bassy - 1958
Dirty Old Band - Dirty Old Band ose Bashung
Chine Laroche - Outsider
Harold Martinez - The Grim Reaper
Jay-Jay Johanson - Interview
Laurent Montagne - Interview
Yules - A Thousand Voices
Accident - Dernier Voyage EP
Sola - Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Orouni - Partitions
In Volt - Free
Monsieur et tout un orchestre - Homme Demain
- les derniers albums (5627)
- les derniers articles (124)
- les derniers concerts (2286)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1064)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=