Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vues Lumière
Théâtre de la Colline  (Paris)  mai 2019

Ecriture collective et interprétation par Karyll Elgrichi, Pierre-Félix Gravière, Johanna Korthals Altes, Isabelle Lafon et Judith Périllat dans une mise en scène de Isabelle

Toujours dans le mouvement, toujours dans l'invention, Isabelle Lafon n'aime pas ronronner et pratique toutes les formes théâtrales pour faire passer son amour des mots, des images, des auteurs et des comédiens.

Dans "Let me try", trois femmes lisaient des papiers entassés d'où jaillissait miraculeusement le journal de Virginia Woolf. Dans "Bérénice", quatre comédiens autour d'une table décortiquaient la tragédie de Racine pour en explorer tout le suc.

Dans "Vues Lumière", ils sont cinq dans un espace scénique entouré de spectateurs sur trois côtés pour raconter le cinéma des premiers films des frères Lumière à la vidéo de monsieur tout le monde.

Quelques chaises seulement y sont éparpillées sur lesquelles vont se dérouler, comme à la grande époque d'avant la télé, des séances de "ciné-club". Car Fantine (Isabelle Lafon), Georges (Johanna Korthals Altes), Shali (Karyll Elgrichi), Esther (Judith Périllat) et Martin (Pierre-Félix Gravière) ont l'ambition des autodidactes passionnés qui veulent transmettre ce qu'ils ont découvert à ceux qui sont encore dans l'ignorance.

Nés dans les classes sociales défavorisées, ces déclassés et ces exilés croient au partage et veulent à la fois apprendre et instruire. Tout ça pour donner un sens à leurs petites vies sans horizon, avec une foi intacte en l'humanité... et leur envie d'être submergés par la beauté de l'art cinématographique.

Fantine, avec son nom d'héroïne des "Misérables", mène la danse et se démène pour une entreprise vaine : cinq, ils sont, cinq ils resteront. Le temps des utopies est révolu, seul le temps à y croire toujours illumine leurs existences.

Isabelle Lafon fait utiliser à la petite troupe très concerné le ton de l'improvisation qu'on sait ou devine très travaillé. Des personnages qui pourraient n'être que des stéréotypes gagnent ainsi chacun en épaisseur. On ressent la chaleur d'une micro-communauté qu'on sait vouer à disparaître quand l'un d'entre eux devra les quitter.

Mais pas question d'être mélancolique, et le sourire se fait souvent rire devant ces cinq spécimen perdus pour le monde d'aujourd'hui, mais qui peuvent se targuer de connaître et d'aimer Abbas Kiarostami, Patricio Guzman ou Naomi Kawaze...

Comme souvent dans le théâtre qui cherche, c'est la vidéo qui ouvre et trouve la voie finale. C'est au Père Lachaise, un Père Lachaise que l'on sait proche du Mur des Fédérés, ces autres vaincus qui rêvaient aussi d'une autre vie, que les personnages qui cherchaient sur scène leur lumière intérieure prennent toutes leurs couleurs.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-01 :
L'Analphabète - Artistic Théâtre
Des territoires (...et tout sera pardonné ?) - Théâtre de la Bastille
War Horse - La Scène Musicale
Trois femmes (L'Echappée) - Théâtre Le Lucernaire
Evita - Le destin fou d'Eva Peron - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le paradoxe amoureux - Théâtre Le Lucernaire
Une Pierre - Théâtre Ouvert
La plus précieuse des marchandises - Théâtre Ouvert

• Edition du 2019-11-24 :
Au Café Maupassant - Théâtre de Poche-Montparnasse
Douce - Théâtre Lepic
Mort prématurée d'un chanteur populaire dans la force de l'âge - Théâtre de la Colline
Beginning - Studio Hébertot
Juste ça - Théâtre Ouvert
Les Folies Gruss - Cirque Gruss
Soulèvement - Théâtre national de Chaillot
Les Spectacles -
Nous pour un moment - Ateliers Berthier
Macbeth - Théâtre L'Etoile du Nord
Grand Menteur - Théâtre Ouvert
 

• Archives :
Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II - Théâtre du Rond-Point
Pour ceux qui parlent tout seuls - Théâtre Darius Milhaud
Julien Cottereau - aaAhh Bibi - Théâtre Le Lucernaire
Un Vers de Cid - Théâtre Essaion
Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le camp naturiste - Théâtre du Rond-Point
On s'en va - Théâtre national de Chaillot
Pièce - Théâtre des Abbesses
Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine - Théâtre de la Tempête
La Vie est belle - Théâtre 13/Jardin
La dernière bande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
21 rue des Sources - Théâtre du Rond-Point
L'Effort d'être spectateur - Théâtre du Rond-Point
Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie - Studio Hébertot
La Diva divague - Théâtre de Dix Heures
Une des dernières soirées de Carnaval - Théâtre des Bouffes du Nord
Bartleby - Théâtre Essaion
Les Mille et Une Nuits - Théâtre national de l'Odéon
Mademoiselle Julie - Théâtre de la Tempête
Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar - Espace Chapiteaux de La Villette
Que Crèvent tous les protagonistes - Théâtre 13/Seine
Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres - Grande Halle de La Vilette
L'Amie - Studio Hébertot
Tigrane - Théâtre Le Lucernaire
Samia - Scène Libre
Le Tourneseul - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les yeux de Jeanne - Théâtre Le Funambule
Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Théâtre Essaion
Le 20 novembre - Théâtre La Flèche
Jeunesse - Théâtre La Flèche
Les spectacles - Novembre 2019
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6754)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=