Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kompromat
Interview  (par email)  24 mai 2019

7 ans après une première collaboration sur le titre "la mort sur le dancefloor" (album de Vitalic Rave Age), Vitalic et Rebeka Warrior se sont réunis pour un premier album sous le nom de KOMPROMAT intitulé Traum and Existenz.

Disons le dès maintenant, il s?agit incontestablement d?un des disques majeurs de cette année. KOMPROMAT est un mélange totalement addictif de new-wave, cold wave, synth-wave et d?EBM (Electronic Body Music) et le tout chanté en allemand.

On y sent de la rage, de la poésie, de la tristesse tout en gardant une folle envie de danser sur de nombreux titres. Le duo atteint même un sommet d?élégance en invitant sur un titre l?actrice Adèle Haenel pour y poser sa voix sur une très jolie déclaration d?amour. Face à une telle réussite, il était indispensable d?obtenir quelques explications de Vitalic et Rebeka Warrior.

Vous aviez déjà collaboré ensemble en 2012 sur le titre "La mort sur le dancefloor" Pourquoi et comment se sont fait ces retrouvailles artistiques ?

Rebeka Warrior: Nous en avions assez d'aller au restaurant de fruit de mer. Il fallait passer à l'action. Créer. Produire. Chanter, moduler, diriger des lasers sur le monde.
Vitalic: cela ne suffisait plus de refaire le monde mollement en parlant au futur, on a sorti nos synthés les plus rudes et agressifs pour dire ce qu'on pense vraiment.

Pourquoi ce nom de Kompromat ?

Rebeka Warrior : VITALIC qui est Russophone, m'a proposé ce nom et comme j'aime tout ce qu'il propose j'ai dit oui.
Vitalic : La réalité c'est que par principe Rebeka commence toujours par dire NON à tout ce que je propose. Puis elle se ravise quitte à s'approprier mes meilleures idées mais je ne lui en veux pas

Est ce qu?il s?agira d?une ?uvre unique de Kompromat ?

Rebeka Warrior : Pour l'instant c'est mal parti car nous n'arrivons pas à nous arrêter. Hier encore j'ai composé un nouveau titre franco-allemand. Et puis après 3 concerts nous apportions déjà 2 nouveautés en live, un remix de "la mort sur le dancefloor" plus adapté à nos envies actuelles et une reprise d'un titre de "Crash course in science", une de nos influences principales avec Neuboten et DAF.
Vitalic : Il y a quelque chose de très fluide et de naturel entre nous, ce qui fait que nous retournons déjà en studio. Il y aura certainement un EP avant la fin de l'année.

Votre album est très inspiré par la scène techno berlinoise, l?EBM (D.F.A. en premier lieu). Est ce qu?on doit y voir une sorte d?hommage ?

Rebeka Warrior : Quand Vitalic et moi composons notre langage est l'EBM. C'est notre point de départ. Aujourd'hui nous espérons élargir le vocabulaire de ce style génialissime.
Vitalic : on peut dire que tout a été fait en 40 ans, tous les fondements ont été posés. Donc oui c'est une référence pour nous mais nous ne sommes pas nostalgiques et apportons nos propres vocabulaires. Ca ne servirait a rien de refaire ce qui a été fait, respectueusement. D'ailleurs, respectueusement, c'est un mot qu'on utilise jamais.

 

A cet égard hormis la scène évoquée précédemment, est ce qu?il y?a des groupes qui ont été particulièrement inspirants pour faire ce disque ?

Rebeka Warrior : Hormis Neuboten, DAF et Crash course in science on peut aussi citer les liaisons dangereuses, Lebanon Hanover et certainement un peu de Cold wave (Joy division, The cure) et de punk (berurier noir) pour moi.
Vitalic : j'ai été un peu inspiré par une chanteuse canadienne francophone dont je n'ai plus le droit de citer le nom. Ça commence par un C.

Dans les notes du vinyle les textes sont en allemand, français et anglais. Est ce que cela signifie que l?album aurait pu être réalisé dans l?une des trois langues et pas nécessairement en Allemand ?

Rebeka Warrior : Non, il ne pouvait être qu'en Allemand mais nous avions envie que tout le monde puisse comprendre ... parfaitement. Je reste intimement persuadé qu'on comprend le sens général même sans parler une langue.
La voix et ses intonations, notes, intentions est un instrument très puissant et communicatif.

L?excellente actrice Adèle Haenel, pose sa voix sur le titre « de mon âme à ton âme ». Pourquoi et surtout comment est née cette participation ?

Rebeka Warrior : Adèle à beaucoup suivi le projet KOMPROMAT et Vitalic avait très envie de faire chanter une star de cinéma pour une chanson d'amour (c'est son côté "Céline Dion" ça)."De mon âme à ton âme" est une pure chanson d'amour. J'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire malgré le fait que c'était un exercice difficile car je voulais de la sincérité mais pas de mièvreries. Je suis très satisfaite du résultat.
Vitalic : oui c'est un peu oublié de faire chanter les stars de Cinéma. Et Adèle dégage une énergie tellement incroyable que j'avais très envie de lui proposer quelque chose. Et je crois aussi que le morceau est réussi.

Comment vous abordez le live en duo, sachant que Rebeka vous avez fait beaucoup de DJ set ces dernières années

Rebeka Warrior : Ça me fait du bien de revenir un peu au live. J'aime beaucoup le changement dans mon métier. Pouvoir passer d'un projet à un autre permet de ne jamais se lasser.
Vitalic : Je pense la même chose. C'est le changement qui nous fait avancer. J'aime toujours être seul sur scène pour jouer Poison Lips et Second Lives, mais ça fait aussi un bien terrible de se mettre en danger en changeant tout d'un coup.

 

KOMPROMAT est présent au Rush Festival à Rouen le dimanche 26 mai (froggy?s y sera).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Kompromat en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)
Kompromat en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #31 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet
Vitalic parmi une sélection de singles (été 2006)
Vitalic en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Vitalic en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Vitalic en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Vitalic en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Vitalic en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Vitalic en concert au Festival Art Rock 2010
Vitalic en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Vitalic en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
Vitalic en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
Vitalic en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)

Le facebook de Kompromat

David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=