Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Odyssée
La Scala  (Paris)  mai 2019

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme d'Homère, adaptation et mise en scène de Pauline Bayle, avec Charlotte Van Bervesseles, Florent Dorin, Alex Fondja, Viktoria Kozlova et Yan Tassin.

Avec seulement cinq comédiens (Charlotte Van Bervesseles, Florent Dorin, Alex Fondja, Viktoria Kozlova et Yan Tassin), Pauline Baye avait réussi un pari risqué : adapter pour la scène la guerre de Troie telle qu'Homère l'avait imaginée dans "L'Iliade".

Vêtus en jeans et en baskets, ses acteurs interprétaient le récit homérique sans être toujours le même personnage et en reconstituant des scènes emblématiques opposants Troyens et Grecs. La scène était quasi déserte et les acteurs utilisaient seulement quelques accessoires pour frapper l'imagination du public à certains moments.

Pour "Odyssée", qui peut être montré à la suite de "Iliade" ou bien indépendamment, elle reprend ces mêmes principes et les principaux ingrédients qui en ont fait un succès : priorité au texte, clarté de l'adaptation, acteurs jouant "groupés", parfois en choeur, et toujours dans une "chorégraphie" rythmée.

Comme Pauline Baye avait arrêté "L'Iliade" au moment-clé du duel entre Achille et Hector, laissant de côté le personnage du "rusé" Ulysse. Elle revient au tout début de son adaptation de "L'Odyssée" sur le célébrissime épisode du "Cheval" dont la conception est précisément l'oeuvre d'Ulysse.

Peu enclin à la guerre, mais capable de mille ruses, Ulysse permet la victoire des Grecs et se met à dos les Dieux qui soutenaient les Troyens. Dès lors, il mettra des années à retrouver Ithaque où sa femme Pénélope est confrontée aux Prétendants qui veulent l'épouser et prendre possession du royaume d'Ulysse que tout le monde pense mort.

Par rapport à "L'Iliade", une partie de la scène est encadrée par des chaises supposées abritées les dits prétendants. En effet, on va suivre simultanément les aventures d'Ulysse et de compagnons ballotés sur les mers par Poséidon, ennemi juré du roi d'Ithaque, et les démêlés de Pénélope et de son fils Télémaque avec les nobles qui veulent l'épouser.

On aura le droit à presque tous les épisodes connus de tous de l'Odyssée : séjour d'Ulysse chez Calypso et Nausicaa, passage aux enfers, lutte contre le Cyclope et les Sirènes... Seront aussi évoqués Circé et le duo de monstres Charybde et Scylla...

Bien entendu, Pauline Baye a élagué et a plutôt réussi le parcours tumultueux d'Ulysse. Ses acteurs les racontent en "canon", comme des choristes. Mais les scènes finales, celles qui surviennent quand Ulysse a enfin mis le pied sur son île, manquent pour la première fois d'un certain rythme. Sans doute, les acteurs, qui jamais n'ont démérité, commencent à payer les efforts que nécessitent cette mise en scène constamment en mouvement.

On n'est pas convaincu par l'utilisation des chaises pour éviter que la fin soit trop statique. Peut-être aussi que le fait que les acteurs ne soient pas totalement les personnages pèse soudain. Par exemple, les retrouvailles entre Ulysse et Pénélope ne génèrent pas l'émotion escomptée.

Dès lors, la fin attendue s'éternise sans vraies trouvailles et s'avère plus une délivrance qu'une apothéose. C'est sur cette légère déception que s'achève donc cette adaptation pourtant de grande qualité qui permet de suivre avec limpidité l'une des œuvres majeures de l'humanité. Mais on oubliera vite cette petite faiblesse pour garder le souvenir d'une soirée théâtrale comme on aimerait en vivre davantage.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=