Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La nuit juste avant les forêts
Lavoir Moderne Parisien  (Paris)  juin 2019

Monologue dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Cécile Rist, avec Guillaume Tobo et Bastien d’Asnières.

Un homme aviné, déclassé et étranger, en quête d'une chambre par une nuit pluvieuse, et dont sera révélé qu'il a été victime d'une rixe, et plus précisément une agression raciste, est en proie à une intarissable logorrhée, à la manière de celle de certains "sans domicile fixe" refaisant le monde.

Telle est la situation développée par le dramaturge Bernard-Marie Koltès dans "La nuit juste avant les forêts" opus constitué, tel un flux de pensée, de ressassements décousus, de divagations paranoïaques et de délire conspirationniste visant la masse laborieuse asservie par le grand capital, et de forme monologale mais écrit comme un dialogue avec un interlocuteur indéterminé et muet qui donc n'apporte jamais ni assentiment ni contradiction.

Ecrite en 1977, la partition brasse les thématiques sociales récurrentes du temps et de l'oeuvre Koltès sur l'altérité, l'injustice social, le syndicalisme ouvrier, l'intolérance avec l'homophobie, le racisme ordinaire avec les "ratonnades" placées sous la vision koltésienne du marginal et de l'exclu considéré comme "voyant", au sens poétique du terme, sur la réalité du monde qui délivre sinon la vérité du moins une parole qui dérange.

Là où Patrice Chéreau, grand spécialiste du théâtre de Koltès, faisait abstraction du public et plaçait le personnage sur un lit d'hôpital pour une interprétation distanciée, Cécile Rist prend le contre-pied en optant judicieusement pour une mise en scène diamétralement opposée qui ressort au "Yer-in-the face" avec un homme debout, errant, entre abattement et accès de rage, avant de s'effondrer.

Ainsi, dans les lumières crépusculaires de la nuit urbaine élaborées par Carole Van Bellegrem, le texte est délivré en adresse au public et ce, dans la plus grande proximité, effaçant complètement le quatrième mur non seulement avec le comédien à quelques centimètres de celui-ci mais en corporéisant l'interlocuteur en désignant à cet effet un spectateur qui passera de la salle au plateau.

Ponctué par quelques virgules musicales dont des riffs de trompette à la Miles Davis, assurées par Bastien d’Asnières, le spectacle s'inscrit dans un naturalisme incarné porté par Guillaume Tobo, acteur et comédien aguerri.

Et il délivre une très convaincante prestation performative qui met en relief la pérennité des problèmes sociétaux évoqués.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-23 :
Transmission - Théâtre Hébertot
Les Amants de Varsovie - Théâtre du Gymnase
Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien ! - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Labiche Repetita - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Play Loud - Théâtre La Flèche
Cabaret Décadent - Revue Electrique n°25+45 - Cirque Electrique
Satsang ! - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Isabelle Vitari - Bien entourée - Palais des Glaces
Le Tour du théâtre en 80 minutes - Théâtre de Poche Montparnasse

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville

• Edition du 2020-02-09 :
Macbeth - Théâtre Essaion
Faire semblant d'être normaux - Théâtre Les Déchargeurs
Un amour de jeunesse - Théâtre de la Renaissance
Eva Rami ! T'es Toi ! - Théâtre de la Huchette
Supervision - Théâtre 14
 

• Archives :
Viel chante Barbara - Théâtre Essaion
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
Choses vues - Théâtre de Poche-Montparnasse
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - Théâtre du Petit Montparnasse
Olivia Moore - Egoïste - La Nouvelle Seine
La Lune en plein jour - Théâtre de la Huchette
Le Paradoxe sur le comédien - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
Mon Isménie - Théâtre de Poche-Montparnasse
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6845)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=