Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chant de l'assassin
R.J. Ellory  (Editions Sonatine)  mai 2019

Il ne se passe plus une année sans que l’on ait le droit à un nouvel ouvrage du talentueux R.J. Ellory. C’est donc sans surprise, mais toujours avec un immense plaisir que l’on retrouve l’auteur du génial Seul le silence avec son nouvel ouvrage, Le Chant des assassins, toujours publié aux éditions Sonatine.

L’histoire se déroule en 1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs, une ex-star de country music n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Henry Quinn accepte sa demande et décide de la mener à bien dès son retour dans le monde de la liberté.

Il prend alors la destination de la ville indiquée par son ancien compagnon de cellule et arrive à Calvary, au Texas pour rencontrer le frère de Riggs, un certain Carson qui est le shérif de la ville. Carson lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis bien longtemps et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Il ne trouve aucun signe de présence de la fille et son oncle prétend ne pas savoir où elle se trouve.

Henry a fait une promesse à Riggs, il ne peut pas abandonner sa recherche et veut absolument retrouver cette jeune femme. Très rapidement, le comportement de Carson à son égard devient de plus en plus menaçant. Henry se rend vite compte qu’il existe de nombreux sombres secrets enfouis au cœur de cette ville paisible que sa présence risque de faire ressortir. Quelque chose de terrible semble avoir séparé les deux frères. Mais quoi ? Et qu’est devenue la jeune femme disparue ?

L'ouvrage est construit autour d'un double récit, celui qui nous dévoile les investigations menées par Henry Quinn pour retrouver la fille de Riggs et celui qui nous transporte bien des années avant pour nous raconter la jeunesse des deux frères et l’évolution de leur relation. Au milieu de ces deux frères se dresse une femme, un des personnages importants de l'ouvrage, une certaine Rebecca, qu'ils convoiteront tous les deux et qui modifiera leur fraternité. Une famille compliquée se dévoile, autour de parents qui faisaient des différences entre leurs enfants et autour de jalousie entre les enfants. Elle nous montre l'importance de l'enfance dans la construction d'un adulte.

Au fil de la lecture de l'histoire des deux frères, des mystères se dévoilent et le lecteur commence à comprendre une bonne partie de l'intrigue de l'ouvrage. Pourquoi Riggs s'est-il retrouvé en prison  alors que tout prédisposait pour que ce soit plutôt son frère qui s'égare de la bonne conduite ?

C'est donc de nouveau un roman assis sur des personnages profonds que nous propose R.J. Ellory. L'écriture superbe de l'auteur, on la connaît depuis bien longtemps, est parfaite pour nous décrire les sentiments entre ces personnages qui sert de résolution à l'intrigue de départ.

Ce qui est fascinant avec R.J. Ellory et ses livres, c'est qu'il arrive à chaque fois à nous faire succomber aux charmes de ses écrits. Une fois encore, il nous surprend du début à la fin, nous embarque dès les premiers mots pour nous mener vers un fin que l'on n'imaginait pas. Mais le plus grandiose dans tout ce qu'il fait, c'est qu'il nous propose à chaque fois un parcours incroyable pour arriver à cette fin. Son imagination semble inépuisable, sa faculté de décrire les relations humaines est exceptionnelle et fait toujours preuve d'un très grand réalisme. Émotions, noirceur et profondeur, tout se dégage de la palette littéraire de l'écrivain. Les sentiments sont sa spécialité, quelles que soient leurs intentions.

Le Chant de l'assassin s'avère être un chant tout simplement sublime, dans la lignée des meilleurs ouvrages de l'auteur, qui n'est pas sans nous rappeler son meilleur livre pour moi, Seul le silence.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les fantômes de Manhattan" du même auteur
La chronique de "Un coeur sombre" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de R.J. Ellory
Le Facebook de R.J. Ellory


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=